Boutique cité boomers

Cidres mousseux divins de l’Abbaye de St-Benoît

cidres divins

Des Bénédictins venus de France ont élevé à partir de 1912 un monastère dominant le lac Memphrémagog.  L’Abbaye de Saint-Benoît-du-Lac, dont l’architecture vise l’harmonie des formes géométriques naturelles chère à dom Bellot, utilise avec raffinement la brique polychrome. Les moines s’impliquent dans la production de plusieurs produits : fromages, cidres, vinaigres de cidre, compotes.

Il est également possible de faire l’auto-cueillette de pommes et d’acheter des produits à la boutique. Voila  ce qu’on dit de ce site unique, ou je suis souvent passé, pour des cérémonies, et il y a quelques années pour une rencontre privée avec mon photographe, avec le maître des cidres depuis 5 décennies, ou presque le Père Gilbert Grant, un grand du domaine. Le père Garant, un érudit dans les cidres, est le seul qui en fabrique depuis toujours au Québec, bien avant tous les autres, et il n’a jamais arrêté.

Le père Gilbert Garant, a étudié les champagnes, les mousseux,  le rhum, ici et dans les pays concernés. Il fait tous les ans des cidres différents avec toutes les variétés de pommes qu’on cultive sur place, il peut vous dire ce que chacune apporte a ses cidres mousseux, quand il n’est pas satisfait, il ajoute un peu d’alcool et en fait un kir abbatial. Sinon il fait les meilleurs cidres mousseux, sinon les meilleurs  du pays, ou du monde, il a l’inspiration d’en haut, comme il dit, tout comme son confrère qui fait les fromages reconnus depuis des décennies. La route est agréable, le dimanche matin, on y rencontre plus de vélos que d’automobiles, le magazine touristique parle de plus de 100 kilomètres de routes cyclables dans la région, disons qu’Il faut être en forme, car le paysage est très montagneux. Le village date de 1793, il faut tourner vers le lac, vis a vis de la petite église de bois, et une grange rénovée de 1889 peut aussi vous servir de repère.thumb_320_320_img13318

On avait profité d’une beau dimanche de printemps , pour se rendre au monastère, avec la musique celtique dans notre VUS , rencontrer le nouveau maître des cidres. Notre érudit le père Garant, doit maintenant s’occuper de l’hôtellerie, mais selon le nouveau maître, il n’est jamais loin. Le père Christian Morissette est entré novice en 2004, et depuis il a toujours été le second du père Garant, il connaît les cidres. C’est lui sur la photo, dans la boutique du magasin.    

Comme la vie des moines, tout est en équilibre et en harmonie dans leurs produits. Le malheur, ils ne sont en vente que dans la région, ou sur place, au magasin du  monastère et les cidres sont en vente en ville, au Maître Corbeau, qui en fait se prénomme André,rue Chambord: http://www.fromagerie-maitrecorbeau.com/#!produits/cjg9

On a demandé les détails des pommes qui entrent dans la composition des cidres. Cela doit sans doute varier selon les années, on prend chacune pour ce qu’elle apporte au cidre, aux 5 cidres qui font la renommée de la place. Celui qu’on vous offre dans les dégustations soit celle du carnet de dégustations ou à la carte, c’est le plus populaire, un peu sucré, on a eu une bouteille de brut, un sec dont on vous reparlera. Voila Luce et Nicole qui vous attendent sur place.

Dans la boutique, on a d’autres excellents produits de la région, dont les fromages dont on vous parle dans notre section fromages et fromageries. Des livres,des Cds , et bien d’autres choses sont en vente sur place, j’y aurais passé des heures autant  sur le site de l’abbaye qu’a la boutique.  Il y a des tables pour déguster sur le chemin d’entrée de l’abbaye, et le magasin général sur le chemin des Pères a plusieurs produits du monastère, si vous êtes pressés ou en dehors des heures d’ouverture de la boutique, un client, mangeait sur une chaise le fromage en grain juste en face de la porte du magasin, il dit qu’il était trop bon pour attendre. Il y a un site, avec un montage photo sur les cidres:  http://www.st-benoit-du-lac.com/cidres/cidre1.html

On peut rencontrer les deux pères sur demande sur place. Le monastère n’est pas totalement ouvert aux femmes, sauf certains endroits.Un de mes amis, prenait chaque année quelques jours, pour se ressourcer sur place, ce qui est possible en toutes saisons. On quitte toujours les lieux avec regrets. 

Pour les brunchs de Pâques, vous pouvez prendre leurs cidres, si vous en avez. Car ils ne sont pas disponibles, partout. Une semaine des cidres est au programme sous peu, nous attendons des produits pour vous en parler. Cela fait presque une année que vous n’avons pas eu de cidres.

 http://www.st-benoit-du-lac.com/

 

 

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

Les Archives

MARCHÉ BONSECOURS

Marché Bonsecours

CONCOURS

RADIO WEB

SONDAGES

TOURISME CÖTE-NORD

RFAQ

MANOIR KANISHA

MANOIR KANISHA

CIRCULAIRES – ANNONCES

Les circulaires de la semaine

AGENCE BOOMERS

Agence Boomers Casting

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers