Boutique cité boomers

DOSSIER SANTÉ AUTREMENT: Le Candida Albicans…pas un bon candidat pour vos intestins, suivi d’une recette

Le Candida Albicans a été identifié par Hippocrate, 400 ans avant Jésus-Christ, disant que cette bactérie logée dans nos intestins est la cause du « muguet », maladie des muqueuses qui apparaît dans la bouche des nouveaux-nés et est responsable de problèmes intestinaux et plusieurs pathologies à tout âge.

Le Candida envahit les tissus de l’organisme et peut causer plusieurs malaises et pathologies, que plusieurs spécialistes ont identifiés au fil du temps, comme entre autres certaines infections vaginales que Wilkinson a décrit en 1849. Dans un article paru en 1983 dans le New England Journal of Medecine, le docteur Rosenberg de l’Université du Tennessee révélait une amélioration à la fois du psoriasis et de l’inflammation du conduit intestinal chez des patients ayant reçu un traitement antifongique. Chacune de ces révélations vient confirmer la nécessité d’une réflexion sérieuse sur la tournure que nos habitudes alimentaires ont pris au vingtième siècle. Consommant systématiquement des produits artificiels, nous recourons en plus à des médicaments dont les effets secondaires ne sont pas encore réévalués à la lumière des découvertes concernant les levures et champignons de type Candida Albicans. Plus que jamais, il faut trouver des moyens concrets d’entretenir les défenses naturelles dont nous sommes pourvus pour résister au Candida Albicans.

C’EST QUOI LE CANDIDA ALBICANS…UNE LUBIE ?
La présence de Candida Albicans dans l’organisme est loin d’être une lubie. C’est un mal réel pour ceux qui en souffrent. Car mon premier livre « Le Candida Albicans, un signal d’alarme », m’a amené beaucoup de gens qui avaient un problème de candidose (infection au Candida Albicans) et n’en savaient rien. Le Candida Albicans est une levure bénéfique pour l’organisme qui se combine avec les bonnes bactéries dans le côlon et sur toutes les muqueuses (peau, intérieur des poumons, bouche, vagin, vessie, etc.) qu’on appelle la flore bactérienne. La combinaison de levures et de bactéries forme une barrière immunitaire pour nous protéger contre les agressions extérieures de virus, de bactéries, de produits chimiques, etc. Son rôle premier est de débarrasser l’organisme des matières inertes ou en décomposition. La présence de Candida Albicans est à ce moment inoffensive et il cohabite avec une flore bactérienne saine.

EST-CE QUE TOUT LE MONDE PEUT DÉVELOPPER LA CANDIDOSE ?
Oui, parce que ce champignon fait partie de notre faune intérieure, et ce n’est pas une maladie, c’est un déséquilibre. Quand on regarde les facteurs à la prolifération du Candida Albicans, on comprend pourquoi notre époque en est tant affectée.

COMMENT PEUT-ON AVOIR CELA ?
Suite à une alimentation trop raffinée remplie d’additifs, à la pollution, au stress physique et émotionnel, à la consommation de sucre, de café, d’alcool, de médicaments, d’antibiotiques, les bonnes bactéries meurent. Les levures prennent alors tout l’espace que prenaient les bonnes bactéries, il leur pousse de petites pattes qui s’agrippent à la paroi des muqueuses, elles se transforment alors en champignons et comme j’aime bien dire, elles s’installent et « font du camping ! » C’est à ce moment que le Candida Albicans devient pathogène (c’est-à-dire qu’il provoque ou engendre la maladie), sous forme de champignons. Le Candida albicans se nourrit de nos éléments nutritifs, digère et élimine. Les déchets qu’il élimine sont toxiques, aussi toxiques que l’ammoniaque et une fois dans le sang, se promènent partout et peuvent affecter un ou plusieurs systèmes du corps.

QUELS SONT LES SYMPTÔMES ?

  • des problèmes intestinaux (gaz, diarrhée, constipation, ballonnement)
  • une fatigue progressive et souvent inexpliquée.
  • des allergies et des mycoses.
  • des troubles de comportement alimentaires tels la boulimie, des envies de sucre, de graisses saturées ou de boissons alcoolisées.

ET LES CAUSES QUI CONTRIBUENT À SA PROLIFÉRATION SONT :
-1 L’alimentation
Par souci de commodité, nous adoptons des habitudes alimentaires qui nous rendent vulnérables au développement du Candida Albicans. Une alimentation riche en sucres, en levures, en produits raffinés, remplis d’additifs, d’agents de conservation et de colorants et déficiente en éléments nutritifs (pain blanc, plats préparés, fast food) encourage fortement le développement du Candida.

-2 Les antibiotiques
Les antibiotiques à spectre large sont conçus pour tuer les bactéries, les mauvaises aussi bien que les bonnes, malheureusement. Les bactéries du système digestif sont les premières affectées. Notre organisme se trouve alors privé de sa première ligne de défense. Notre système immunitaire est moins efficace et les bactéries de la flore étant absentes, créent un milieu idéal pour la prolifération de nos petits champignons. De plus, nous savons que les levures ne sont pas éliminées par les antibiotiques mais que leur prolifération s’en trouve plutôt encouragée. Les problèmes reliés au Candida Albicans ont d’ailleurs fait une apparition spectaculaire depuis qu’on utilise des antibiotiques tels que la pénicilline, la tétracycline et le triméthoprime, pour ne nommer que ceux-ci.

-3 Les anti-inflammatoires (du type corticoïdes)
Les médicaments du type cortisone diminuent l’inflammation en empêchant la libération d’histamine et en réduisant la phagocytose (la capacité des cellules immunitaires à attaquer et éliminer les hôtes indésirables). Pourtant, ces deux mécanismes sont importants pour la défense de l’organisme : l’inflammation détruit les agents toxiques et empêche leur propagation et la phagocytose capte et détruit les corps étrangers incluant le Candida. L’usage à long terme des corticoïdes entraîne l’atrophie du thymus (site de maturation d’une sorte de cellules immunitaires) et celle d’autres tissus lymphoïdes comme la rate et les ganglions lymphatiques, ce qui réduit considérablement les réactions immunitaires. Tout médicament chimique est toxique pour le foie. Quand il en a trop, le foie ne peut plus éliminer les déchets. Ils sont stockés dans la vésicule biliaire et la bile devient toxique. La bile est un puissant antiseptique qui protège et empêche le développement du Candida dans l’intestin. Si elle est toxique, elle ne peut plus remplir ses fonctions. Tout ce qui est chimique tue les bonnes bactéries et laisse le champ libre au développement du Candida.

-4 Les anovulants
Les pilules contraceptives font partie de la famille des stéroïdes et sont fabriquées à base d’oestrogène et de progestérone. Le Candida Albicans se nourrit d’hormones. Les hormones de synthèse congestionnent le foie. Alors, il ne peut plus filtrer les déchets, les envoie dans la vésicule biliaire et la bile devient toxique. La bile est un puissant antiseptique qui protège et empêche le développement du Candida dans l’intestin. Si elle est toxique, elle ne peut remplir ses fonctions.

-5 Les changements hormonaux
Pour la même raison, les changements hormonaux qui se produisent lors des menstruations et des grossesses contribuent au développement du Candida Albicans.

-6 Les polluants environnementaux
Vivre dans des endroits humides, mal ventilés où on est exposé à des moisissures est malsain à plus d’un titre, mais encourage aussi le développement du Candida Albicans. L’irradiation, quant à elle, détruit enzymes et éléments nutritifs, crée des toxines et altère les gênes des aliments. Elle peut aussi causer des mutations de germes, incluant le Candida Albicans. Les animaux domestiques (chats, chiens) sont aussi souvent aux prises avec des parasites du Candida Albicans. J’ai déjà traité une cliente qui avait un problème chronique de parasites, jusqu’à ce que je découvre que ça venait de son chien (il couchait dans son lit, en plus !). J’ai alors traité le chien en plus de la cliente et tout est rentré dans l’ordre. Je donne moi-même de l’eau argentée colloïdale à mes chats et mes chiens pour empêcher qu’ils aient des parasites. Enfin, tout ce qui est chimique et que l’on mange ou respire, détruit les bonnes bactéries et incite au développement du Candida Albicans. L’air recyclé des tours à bureaux est privé d’oxygène. Il y a souvent des moisissures qui se ramassent dans les filtres et se promènent dans l’air, ce qui laisse le champ libre aux champignons qui adorent les endroits noirs, humides et sans oxygène. J’ai aussi vu des personnes s’intoxiquer aux moisissures dans leur propre maison.

-7 Les champs électromagnétiques
L’effet des ondes électromagnétiques est très subtil. Notre corps est capable de s’y adapter mais au bout d’un certain temps, à force d’être envahi par ces ondes, il se fatigue, s’affaiblit et devient moins résistant. Le corps est électrique et lorsqu’on est en contact avec ces ondes, elles nous volent plus ou moins notre électricité et nous dépolarisent. Toutes les fonctions du corps ralentissent et s’affaiblissent, comme une pile au bout de sa puissance. Qu’on pense aux téléviseurs, jeux vidéo, écrans d’ordinateurs, fours micro-ondes, appareils électriques à moteur, plaque chauffante des lits d’eau, radars, courants électriques qui sortent des prises de courant, néons, détecteurs de fumée, piles dans nos montres, calculatrices, cellulaires et j’en passe.
-8 Le stress
Le stress bloque la digestion. Tout ce qui n’est pas bien digéré s’accumule et congestionne notre organisme, causant de l’intoxication et un milieu idéal pour que le Candida fasse son nid. En plus, les déchets des aliments mal digérés nourrissent le Candida. Le stress cause de l’acidité et a tellement d’effets nocifs sur notre organisme qu’il nous déséquilibre. Tout déséquilibre laisse le champ libre au développement du Candida Albicans.

RECETTE DE VÉGÉPÂTÉ : Excellent pour vos intestins car un met alcalin, ce que le candida albicans n’aime pas, puisqu’il vit dans un environnement acide.

-3/4  tasse graines  de tournesol trempées  8 heures  et  bien  rincées  végépâté
-1 gousse d’ail
– 1  échalotte  française  hachée  grossièrement  (ou  l’équivalent  en  oignon)
– 1  carotte  en  petits cubes
-1/4  tasse  de persil  haché
-1  c.  à  table  de jus de citron frais pressé
–  1/2  c. à  table  de  vinaigre  de  cidre  de  pomme  non  pasteurisé
-2  c.  à  table  d’huile  d’olive
–  1  c.  à  table de  levure  alimentaire
– 2.5 ml de sel Herbamare ou autre
–  Gingembre soit  frais,  environ  1  morceau  d’un  pouce,  soit  séché  2.5  ml

Tout hacher au robot culinaire jusqu’à  ce  que  le  mélange  ressemble  à  des  cretons. Certains  préfèrent  avec  des  morceaux  plus  gros, bien que les deux  soient  bons.

Surveillez notre prochain texte dans DOSSIER, Partie 2: Le Candida Albicans…les solutions pour l’éliminer !
Par Joelle Jay, Naturopathe
joellejaynd@gmail.com

Vous pouvez trouver certains ingrédients de base ainsi que plusieurs autres sur notre boutique en ligne : www.boutiqueciteboomers.com
boutique cite booners

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

Les Archives

MARCHÉ BONSECOURS

Marché Bonsecours

BOUTIQUE CITÉ BOOMERS

Université Laval

EXPO MANGER SANTÉ

CONCOURS

RADIO WEB

SONDAGES

MANOIR KANISHA

MANOIR KANISHA

RFAQ

HERBASANTÉ

TOURISME CÖTE-NORD

CIRCULAIRES – ANNONCES

Les circulaires de la semaine

AGENCE BOOMERS

Agence Boomers Casting

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers