Boutique cité boomers

Kayak , 2 nouveaux vermouths québécois

Le vermouth est revenu à la mode si on peut dire. Dans mes années d’hôtellerie, il l’était et il revient, en plus, en 2018, nous en avons des québécois qui n’ont rien à envier aux plus connus .

L’alcool a des siècles, ce sont les italiens de Turin qui l’ont popularisé, la famille du pape actuel en fabriquait, c’est du vin additionnés de plantes amères et toniques (attesté depuis 1783) Il est ensuite aromatisé par l’ajout d’écorces, de graines, de feuilles, de fleurs et/ou de zestes d’agrumes.Sa teneur en sucre peut varier, ainsi que sa couleur que l’on peut renforcer par l’apport de caramel. Généralement, le vermouth titre entre 14,5 et 22%. d’alcool . Officiellement, il a donc 225 ans cette année.Nous avons dégustés pour vous, un troisième vermouth produit d’Ici. Le Kayak de la même équipe qui nous avait donné l’Ungava , le gin québecois le plus populaire . C’est fait dans la région de Dunham, avec des bases de vins québecois.

Débutons avec le Kayak blanc, 19 , un assemblage de deux cépages , viognier pour 80% et du seyval pour le reste, ce vermouth blanc Kayak s’inspire de l’approche traditionnelle d’un vermouth sec. 19 plantes québècoises sont dans le mélange secret. Nous résumons la dégustation mixte : un nez chaleureux, frais, des herbes, des parfums de fleurs  intrigantes, une finale herbeuse. Nous avons entendus chèvrefeuille ,thym, argousier, rosiers,  cerises de terre sur une fond de conifères. Ce doux parfum continue en bouche avec le conifère, un peu thé des bois, et des herbes que nous n’avons pas identifiés.

Le Kayak rouge, 23 est  un assemblage exactement le contraire, et vice versa , 80% seyval et le reste en viognier, le cépage viognier est un des rares qui se vinifie dans les deux couleurs . Comme le précédent, il a son  bouquet de plantes  indigènes du Québec, 23 selon la fiche,  cueillies à la main et 100% naturelles. La liste est longue mais secrète.Il est encore plus subtil, au nez,  on parle d’odeurs chaudes, qui nous incitent à le déguster . Un trésor de saveurs s’ouvre: Les petits fruits rouges  et sauvages dominent, sur une trame acide, un peu thé, la bouche fruitée fait un peu bois sec, épices, promenade dans les champs après la pluie,  quelqu’un a dit une touche minérale, c’est écrit. Dans les deux cas, on dit armoise mais peu savent ce que cela sent et goûte. J’ai fouillé dans notre coffre de saveurs, et nous ne l’avons pas. C’est une plante qui compte des dizaines d’espèces à  travers le monde.

Les deux se prennent, frais , seul ou sur glace ou ajoutez-le pour vivifier vos cocktails avec des spiritueux de caractère. Ils sont longs et chaleureux et peuvent faire des martinis avec le gin Ungava, élémentaire.

Un seul prix 19,90$ peu importe la couleur, en  ligne et dans environ 75 magasins. Achetez québécois pour les célébrations 2018, l’entreprise Ungava en a une douzaine pour vous. Merci à nos comités de dégustation.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

Les Archives

MARCHÉ BONSECOURS

Marché Bonsecours

BOUTIQUE CITÉ BOOMERS

Université Laval

EXPO MANGER SANTÉ

CONCOURS

RADIO WEB

SONDAGES

MANOIR KANISHA

MANOIR KANISHA

RFAQ

HERBASANTÉ

TOURISME CÖTE-NORD

CIRCULAIRES – ANNONCES

Les circulaires de la semaine

AGENCE BOOMERS

Agence Boomers Casting

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers