Spa Dentaire Laurier

La retraite, bien plus qu’un changement !

retraite

J’ai du mal à croire les gens qui disent s’être adaptés à la retraite sans passer par une période de spleen. Après un temps plus ou moins long pendant lequel on flotte comme sur un radeau, tout se met en place et l’avenir s’éclaire. La suite est plutôt intéressante. (Une retraitée… heureuse)

Confrontés à un changement, les futurs retraités que je rencontre me font penser à ces personnages, au cinéma, qui quittent un continent connu, seuls, sur un radeau de fortune (parfois aussi sur un magnifique voilier), vers une terre totalement inconnue. Incertains de la direction à prendre, de ce qui leur arrivera et de ce qu’ils trouveront, la majorité se lance quand même à l’aventure, avec courage et détermination. Ils ont choisi de prendre le contrôle de leur existence et ils ont bien l’intention de trouver à destination ce qu’ils sont venus y chercher, mais aussi ce qu’ils y apportent.

CHANGEMENT DE TRANSITION : La transition est une voie de passage obligé vers l’acceptation et l’intégration d’un changement dans notre vie
Contrairement à la transition, le changement est extérieur à soi. Il peut être choisi ou imposé. Choisi, il s’agit, par exemple de déménager, de chercher un nouvel emploi afin d’obtenir retraitede meilleures conditions de vie, de se marier, de quitter une relation qui emprisonne, de prendre une retraite attendue et bien méritée ou de modifier certaines habitudes qui nuisent plutôt que servir : fumer, se mettre en colère, trop manger, manquer d’autonomie… Dans ce cas, même si la transition peut sembler difficile, puisqu’elle met la vie et les habitudes sens dessus dessous, elle porte aussi en elle beaucoup d’espoir et d’enthousiasme, voire de fierté et d’estime de soi.

La transition est bien plus douloureuse, on s’en doute, quand le changement est imposé : retraite forcée et inattendue, congédiement, promotion refusée, abandon par l’être aimé, deuil ou encore maladie et accident graves qui hypothéqueront le reste de l’existence. Dans ce cas, la transition pourra aussi s’accompagner, dans les premiers temps, de sentiments et d’émotions particulièrement difficiles : injustice, rejet, inutilité, abandon, humiliation, honte, culpabilité, apitoiement sur soi-même, tristesse, déception, amertume et solitude.

Si, en ce moment, vous vivez une transition difficile, en connaître ses phases vous rassurera probablement. Vous comprendrez qu’il est normal de vous trouver déstabilisé et dans la tourmente pendant un certain temps, mais aussi que tout se termine en général par un dénouement positif pour qui prend le contrôle de sa vie. Si cette période de transition vous semble interminable, sachez aussi que si vous la précipitez ou l’ignorez, vous risquez de prendre de mauvaises décisions et d’avoir à tout recommencer. Tôt ou tard, le changement vous rattrapera. Bien des difficultés au sein des organisations, des familles, en amour, en amitié ou dans la mise en place de projets s’expliquent d’ailleurs par des transitions qui ont été mal vécues au préalable.

Alors, prenez votre temps… rapidement! Rapidement, car si vous laissez les choses traîner en longueur, votre enthousiasme et votre motivation risquent de s’étioler.

À SUIVRE : les trois temps du changement !
Par Marie-Paule Dessaint, Ph.D.
514 768 8186
http://www.marie-paule-dessaint.com/
https://www.facebook.com/mariedessaint

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

Les Archives

CONCOURS

TOURISME CÖTE-NORD

HERBASANTÉ

LES GRANDS EXPLORATEURS

UNIVERSITÉ LAVAL

TRANSITION DE VIE

MARCHÉ BONSECOURS

Marché Bonsecours

SONDAGES

MANOIR KANISHA

MANOIR KANISHA

RFAQ

AMNISTIE INTERNATIONALE

CIRCULAIRES – ANNONCES

Les circulaires de la semaine

AGENCE BOOMERS

Agence Boomers Casting

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers