Spa Dentaire Laurier

Le cannabis en cuisine ..ce n’est pas du basilic….

Le grand chef Jean Soulard nous donne ses réflexions et ses recettes qu’il a expérimenté sur le cannabis en cuisine, le tout avec beaucoup de renseignements sur ce produit qui arrive légalement sur nos tablettes, enfin quand il y en a….

Selon ce qu’on dit la prochaine étape, des magasins du monopole, sera des produits cuisinés, mais aucune idée quand il y en aura vu qu’on en manque et qu’on a annoncé cette semaine, que les nouveaux magasins sont sur la glace pour l’instant.

Nous avons croisés en reportage, le chef, et nous avions fait la visite avec lui des cuisines du château, lors d’un séjour média. C’est un chef responsable et audacieux. La curiosité de Jean Soulard est à la mesure de son talent et de son savoir-faire. C’est elle qui a poussé ce chef de renom à se lancer dans l’aventure d’un livre de cuisine au cannabis. Il a voulu creuser la question pour bâtir une vraie gastronomie dans laquelle on pourrait intégrer du cannabis d’une façon éclairée. Son mot d’ordre était : « Tant qu’à le faire, faisons-le bien ! »

Avec une équipe de 4 experts universitaires , il débute comme il se doit, par des pages sur le produit, des mises en garde, la chimie, pour informer, cela remonte loin, près de 5000 ans en Chine, et ici c’est Louis Hébert qui l’a introduit en 1606. Il y a des pages sur le cannabis et la santé. Disons que pour notre équipe, nos chefs vont prendre les recettes mais sans cannabis, cela peut se faire dans toutes les recettes. Parfois on modifie les recettes, ou il manque un ingrédient. Synthèse des effets et mise en garde, tout y est. Nous ferons avec nos chefs sous peu les moules de la page 46, mais sans le cannabis. C’est le temps des clémentines, alors. La principale raison pour notre équipe, est que cela nuit à la mémoire, nous en perdons un peu avec le temps qui passe, et nous ne voulons pas que cela soit accentué.  Lors d’un voyage en Hollande, il y a plusieurs décennies, nous avions dégustés des muffins au pot, cela ne nous avait pas fait grand chose, sans doute que le cannabis y était en proportion très réduite . Attention, avec l’alimentation l’effet est à retardement selon ceux qui ont expérimenté le tout.

200 pages, avec des dessins humoristiques, des photos superbes, un cadeau à faire pour faire parler le monde, il arrive sur les tablettes la semaine prochaine.

Chez Flammarion Québec. Pour des extraits:  https://www.flammarion.qc.ca/livres/473/le-cannabis-en-cuisine-ce-n-est-pas-comme-du-basilic

Avec nos chefs, et nos conseillers en matière de santé.

 

 

«

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

Les Archives

RADIO WEB

CONCOURS

UNIVERSITÉ LAVAL

HERBASANTÉ

MARCHÉ BONSECOURS

Marché Bonsecours

SONDAGES

MANOIR KANISHA

MANOIR KANISHA

RFAQ

TOURISME CÖTE-NORD

AMNISTIE INTERNATIONALE

CIRCULAIRES – ANNONCES

Les circulaires de la semaine

AGENCE BOOMERS

Agence Boomers Casting

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers