Solarium

Rencontres Argentine-Chili

Rencontres Argentine-Chili : Notre équipe, Pablo un de nos directeurs  et chef en résidence et votre sommelier, nous étions à une rencontre à Montréal, avec des producteurs du Chili et d’Argentine, deux pays qui nous donnent des vins exceptionnels, pour le prix. La rencontre-dégustation a débuté avec les vins d’Errazuriz  présentés par  Maria Luisa  Errazuriz.  Si je compte bien, c’est la sixième génération, le grand Édouardo Chadwick est la cinquième, Nous avons eus la chance de déguster avec lui, au Ritz il y a quelques années. Les deux sont de dignes descendants de  Don Maximiano Errazuriz  qui a fondé ce vignoble renommé dans le monde en 1870. On vous l’a dit souvent , le Don Maximiano est un des plus grands vins du monde, sous la barre du 100$ si vous en avez les moyens.  Maria Luisa a étudié en finance, a travaillé sur Wall Street, puis en 2003, est retourné dans le vin, d’abord en Californie, puis depuis 2010, pour Vina Errazuriz. La dégustation a débuté avec le Aconcagua Costa Chardonnay 2016, un millésime qui a gagné beaucoup d’éloges. Du travail soigné, pour un beau vin, la robe brillante à des reflets chatoyants, le nez avec une palette d’arômes, agrumes, une étonnante minéralité. La bouche fraîche, dynamique,  parfaite pour les belles soirées. Le préféré de ma voisine, Stéphanie de l’agence qui les représente. 22,95$ , il  arrive sous peu.

Le pinot noir 2016, de la même gamme, Costa d’un millésime de vigneron, pas facile , a donné un vin de caractère. Assoupli en chêne français, la robe est rubis, les saveurs affirmées au nez et en bouche, du fruit, des notes grillées, une bonne acidité, on adore pour 24,95$ . Le Cabernet Sauvignon Aconcagua Alto, fut le préféré de mon collègue, Paul, et d’un autre collègue Yves Mailloux. Un superbe millésime que le 2015, une robe de soirée lumineuse, de fruit noir, avec des nuances bois. 12 mois de fût. Tannins encore jeunes, finale longue, très réussi, 22,00$

On passe dans une autre dimension, avec le Don Maximiano, qui millésime sur millésime, nous donne un grand vin, toute une complexité,pour le cellier, 68% cabernet sauvignon, 18% carmenère, 9% malbec, et 5% petit verdot. Des parcelles choisies,sols volcaniques, Souple, séducteur, de la structure , soyeux, étagé,  une grande allonge. 84$.

L’expérience atteint d’autres sommets, avec la Cumbre 2014 , le sommet, un vin étonnant pour le continent.100% de la syrah, super bien fait. Concentration, volume,une délicieuse énergie, du fruit, avec une touche épiçée. 93,00$

Ensuite, Paul et moi, on a dégustés pour la première fois, le Kai, 2014 toujours de l’Aconcagua . 95% carmenére,et le reste de la syrah. Ce cépage a besoin de viande pour le déguster, celui-ci, non, tout en finesse, un grand vin. 141,00$  Plusieurs vins sont censés arriver sous peu. Sur leur site, il y a plusieurs  vidéos intéressants.https://www.youtube.com/channel/UCRm7s4qMYNCCLSy2rpUL-Dw

La maison argentine Trapiche qui est représenté sur notre marché par la même agence, suivait avec  Sergio Casé, leur vinificateur principal, depuis  une quinzaine d’années. Il fait partie du groupe d’œnologues de cette grande maison fondée en 1883 . Le repas-rencontre-dégustation était à l’Enoteca  Monza, du centre –ville.  Un petit tour de Téo Taxi, et on y était. Le vin d’entrée, était le Perfiles Chardonnay 100% 2015. Un sol calcaire, cela paraît dans le verre, on se pensait en Bourgogne.  Un peu moins de beurre, cependant  , bien équilibré, une structure tendue, en IP pour 19,95$

Deux vins du cépage roi de la région, le Malbec ont suivis, le premier le Pure est sur les tablettes,le  2015 donne l’expression du cépage à son meilleur. Ferme, intense, du fruit, des tannins encore présents. Une belle finale, que demander de plus pour 16,60$ ?  Pour plus de complexité, le Médalla 2014, vous en donne, la barrique lui ajoute des parfums soutenus, plus affirmé, avec la pizza carnivora, une pizza mince avec plusieurs viandes, c’était parfait, 20,95$ en IP.

Le temps avançait, et on devait revenir, ce repas était un 6 services, mais on manquait de temps. On a donc eus  trois services en même temps, des pâtes délicieuses avec champignons, et un osso bucco, selon notre chef Paul, les frites étaient de trop, on aurait pris du orzo. Les mets étaient parfaits, pour les cabernets sauvignon. Le Medalla 2014, présent sur les tablettes, 20,95$ , 18 mois de barriques convenait parfaitement. Un robe de soirée, avec des reflets, des arômes complexes, subtiles, avec une touche délicate boisée, les tannins fins. Le Grand Medalla 2013 , vaut les 6$ de plus, encore plus ample, plus apte pour  le cellier. La finale d’une grande finesse. Il y avait encore d’autres vins, en IP qu’on a pas dégustés    Certains sont censé arrivés à la fin du mois, le 25, mais on ne sait jamais avec notre monopole, la bateau prend 2-3 semaines, mais le monopole personne  ne peut le dire combien de temps cela va lui prendre ???

Avec les Disciples de Dyonisos, Paul (Pablo ) Rondeau, directeur et chef en résidence,

Sinon informez vous directement avec leur agence : http://vinsdandurand.com/

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

Les Archives

UNIVERSITÉ LAVAL

LES GRANDS EXPLORATEURS

NOVALUNA

EXPO MANGER SANTÉ

RFAQ

SONDAGES

MARCHÉ BONSECOURS

Marché Bonsecours

MANOIR KANISHA

CIRCULAIRES – ANNONCES

Les circulaires de la semaine

AGENCE BOOMERS

Agence Boomers Casting

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers

Editions Boomers