Boutique cité boomers

Transition de vie : La retraite, un nouvel équilibre affectif à atteindre

retraite

Travailler pendant près de 30 ans pour la même entreprise, avec les mêmes personnes, a créé entre nous une grande solidarité, sans laquelle nous n’aurions probablement pas tenu le coup. Nous avons tout partagé. Le travail, bien sûr, mais aussi nos joies et nos peines, nos activités et nos voyages, nos mariages et nos divorces. Le décès de nos conjoints et, parfois, le suicide de nos enfants et la mort subite d’un collègue. Ces longues années ensemble ont tissé des liens indissolubles qui devraient survivre à la retraite.

Ce commentaire entendu pendant une de mes conférences confirme que nous avons tous besoin de nous lier aux autres, d’appartenir à une famille, de faire partie d’un réseau relationnel, de nous sentir utiles (mais pas utilisés!) et d’exprimer le meilleur de nous-mêmes : solidarité, compassion, service gratuit, loyauté…

La force des liens qui nous unissent aux autres
Avec les autres, nous partageons des idées, des conseils, des informations et des services. Nous échangeons aussi de l’aide, du soutien et du réconfort retraitedans les moments difficiles. Nous nous sentons plus forts pour affronter l’adversité et nous faire entendre. Nous retrouvons nos racines et nos références et pouvons alors mieux nous définir. Être ainsi accepté accueilli et aimé malgré nos imperfections, renforce notre estime personnelle et notre confiance en nous-mêmes. Tous ces bienfaits ont un effet formidable sur le bien-être général, la santé et la longévité (tout comme leur absence, d’ailleurs, a un effet négatif). Des études ont montré, par exemple, qu’en période de stress, seulement 10 % des femmes soutenues par un conjoint aimant sont dépressives, comparativement à plus de 40 % pour les célibataires et les veuves. Une union malheureuse peut toutefois augmenter le risque de tomber malade de 35 %, en période de stress, et raccourcir la vie de quatre ans. Même les chances de survivre à un cancer sont réduites de 8 % à 17 % chez les célibataires.

Aussi, la majorité des gens à la retraite affirment que ce sont les relations avec les autres qui donnent le plus de sens à leur vie, bien avant, par ordre décroissant d’importance, le développement personnel, le succès, l’altruisme, la créativité, la religion ou l’héritage laissé aux autres générations.

Il semble donc que le secret d’une longue vie heureuse et en santé se trouve dans l’équilibre entre tous nos besoins, et en particulier dans les liens intimes et chaleureux que nous tissons avec ceux qui nous sont chers. Ce secret passe aussi par l’harmonie entretenue avec tous les autres; sans exception.

Facile à dire, mais pas toujours facile à vivre, surtout à la retraite !

Les prochaines chroniques porteront sur les pertes et les ruptures de la retraite et du grand âge, incluant la dictature du jeunisme et les préjugés encore tenaces à l’égard des « vieux ». Cette préoccupation ne doit pas être occultée, même lorsque l’on est encore bien entouré. Il faut s’y préparer. Il sera également question du retour du couple à la maison, autant le bonheur de se retrouver que des nouvelles sources potentielles de frictions. Et bien sûr aussi, de la famille de « monsieur et madame retraités », source de joie, mais, parfois aussi, de quelques soucis…

Par Marie-Paule Dessaint, Ph. D.

www.marie-paule-dessaint.com
www.facebook.com/ecriretsequestionner

Les références pour cet article sont disponibles sur demande.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

Les Archives

MARCHÉ BONSECOURS

Marché Bonsecours

BOUTIQUE CITÉ BOOMERS

EXPO MANGER SANTÉ

RADIO WEB

HERBASANTÉ

CONCOURS

SONDAGES

MANOIR KANISHA

MANOIR KANISHA

RFAQ

TOURISME CÖTE-NORD

CIRCULAIRES – ANNONCES

Les circulaires de la semaine

AGENCE BOOMERS

Agence Boomers Casting

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers