Solarium

Vins pour le retour du soleil

Des vins pour le retour du soleil: Le soleil prend des forces, cette semaine, enfin. On a vus des terrasses ouvertes, sinon tout devrait ouvrir cette fin de semaine. Voila quelques vins pour le retour des beaux jours , la chronique dure tout le mois . Le  Chablis 1er cru, la Chablisienne  Grande Cuvée 2014 . Il  y a quelques années, on a eu la chance de partager un repas, avec leur directeur du temps. Cette coopérative existe depuis 1923, ce vin vient de 7 terroirs premier crus.  Les Chablis sont les plus abordables des vins blancs de la région, et celui –ci en est l’exemple parfait. Une robe soleil est suivi d’un bouquet avec une puissance minéralité , et un fruité tout en finesse. Le nez reprend les notes d’agrumes, une bonne acidité, des touches de pommes vertes  cracquantes, de pierre à fusil. Le tout est dans un bel équilibre, frais et soutenu et une belle finale.  Un super chablis pour le prix.  Dans un resto haut de gamme apportez votre vin, avec des fruits de mer, c’était un beau mariage.  29,05$  Je le verrais bien avec le crabe des neiges  qui sera le met principal de notre prochaine dégustation. Notre club a son importateur privé pour le crabe et notre chef Pablo nous fait des salades ….  .Et ce vin est moins cher ici qu’en Ontario, on a vérifié.

Le muscadet Les Schistes du château de la Ragotière 2015,( photo du haut) a été un peu,  un vin pirate lors d’une dégustation,  c’est que nos vins  blancs italiens n’étaient pas tous arrivés. Ce melon de Bourgogne 100% de vieilles vignes, a fait le travail comme on dit. Élevage sur lies, cuvé enterré pendant 12 mois, une technique de la Loire cela a été réussi. Un vin vif, énergique avec des saveurs de printemps, fleurs, fruits, sur fond minéral. Frais en bouche, un peu herbaçée , avec une grande typicité, il a fait l’unanimité surtout au prix de 16,75$

Reconnu à travers la France pour son travail en biodynamie effectué sur ses 16 hectares, ce domaine est né en 1985 du mariage de Geneviève Buecher et François Barmès, dont les familles respectives sont propriétaires de vignes depuis  le 17e siècle. Équilibre, harmonie et expression pure et authenticité du terroir sont les éléments auxquels carburent maintenant Sophie et Maxime qui, au décès de leur père en 2011, ont rejoint leur mère à la tête de la propriété. Un triumvirat familial  …On a dégustés le Trilogie 2015, un assemblage en part égales de pinot blanc et de riesling, et de 20% pinot gris en finition.  La robe est estivale.Un vin vif, fruité, avec un bouquet    d’agrumes, de miel, une touche fleurie a dit une de nos dégustatrices, et du végétal selon un autre, la bouche nous donne des rappels du nez agrémentées de minéralité . Un autre vin parfait pour la salade de fruits de mer.20,20$

Voila notre premier rouge, un rouge de la région de Bordeaux, qui en plus est en promotion, le Louis Eschenauer Reserve 2015, bouteille numérotée, un vin pour le groupe de ma fille. Un assemblage typique de la région, cabernet et merlot.  La maison existe depuis 1821. Le bouquet donne un beau nez fruité, fruits rouges et noirs . Un vin  accessible.  Une belle concentration, tout est bien équilibré, un peu de fût, des notes fruitées généreuses, tout au long de la dégustation,  une réussite , la bouteille fait grand vin de la région.  Un beau passe-partout pour les viandes, toujours un achat judicieux, surtout au prix de 14,05$ pour le mois. Si vous en voulez plusieurs, passez dans un magasins du réseau dépôt du monopole, pour 12 bouteilles, et vous sauvez 15%.

Lors de notre dégustation-repas- séminaire au St James, on avait entendus parler ce vin, qui arrivait, le voici le cabernet  sauvignon Tom Gore 2014, de la Californie. La pastille le dit aromatique et charnu, pour une fois, nos Disciples sont  d’accords .Une robe rouge violaçée  profonde. Le bouquet fait jaillir des arômes complexes de fruits noirs, bleuets, mûres, épices, vanille, il a fait plus qu’une année en fût. On y trouve même un peu de sous –bois, et quelqu’un a dit café. La bouche  rappelle le bouquet sur des tannins encore présents. La finale est persistante, ce qui nous fait penser que le vin  peut faire plusieurs années au cellier. Avec du gibier, sur le gril c’était parfait. Tout cela sous la barre des 20$,(19,60$)  ce qui devrait en faire un des vins préférés du genre en 2017.

On attendait un rosé italien  pour nos dégustations du congé pascal, celui de ma collègue Jessica Harnois, des vins Bu. Il  est censé arriver sous peu. Celui-ci est toute une découverte, un rosé alsacien 2016 de la maison Willm 100% pinot noir. Une robe rosée-saumonée, avec d’intenses notes de petits fruits rouges, un peu de noix et de groseille. Une bouche et une finale vive. Charmant et désaltérant, il a fait fureur comme premier vin en apéro  lors d’une dégustation. Le tout pour moins de 20$.  18,15$

Avec les Disciples de Dyonisos

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers

Les Archives

Manoir Kanisha – Chiens

Match Boomers

Marché Bonsecours

Marché Bonsecours

Soirées Dansantes

Manoir Kanisha – Chats

SAIVIAN

Institut DLP

 Dolores-Lamarre

CIRCULAIRES – ANNONCES

Les circulaires de la semaine

Manoir Kanisha – Animaux

Agence Boomers

Agence Boomers Casting

Editions Boomers