fbpx

Le Louise Taverne et Bar à vins, en hommage à Louise Alberta

Nous avions eu un courriel, pour la pendaison de crémaillère de ce resto, d’une agence qui couvre Québec, surtout au point de vue gastronomie. Nous leur avons demandés si cela serait un resto pour un lunch, en arrivant à Québec. Ils nous  ont dits oui, et c‘était réussi. Finalement le resto est ouvert depuis 2017,avec un quatuor, unique. C’est dans l’hôtel Port-Royal,  tout près du Vieux Port, et l’hôtel en rénovation peut être aussi une bonne référence.  Son nom : Louise Taverne et Bar à vins , un clin d’œil à la quatrième fille « un brin rebelle » de la reine Victoria. Louise Caroline Alberta qui a donné son nom à une province, elle est passé par Québec, et a vécue au Canada. Pour en savoir plus, passez lire ce site :    http://www.encyclopediecanadienne.ca/fr/article/princess-louise/

C’est Blaise Fortier, l’un des quatre associés qui est venu nous parler, son parcours est passé par un endroit connu, le resto  Saint-Amour du juge des chefs,M. Boulay  il nous a aussi présenté un autre associé, celui qui dirige la brigade , le chef  Nikolas Couture, qui a été au Cercle avant dont on nous dit grand bien. Le quatuor est complété par Jean Deschênes et le sommelier Simon Jobin,  qui a une  agence de vin.  Le resto offre plusieurs facettes, il ouvre dès le matin, il a la table du chef, tout près de la cuisine à aires ouvertes, des bières  de microbrasseries,  un menu qui suit les arrivages et les saisons. Au bar à vins, des vins  d’importation privée soigneusement sélectionnés par le sommelier et des plats à partager qui offriront différents accords. Une grande terrasse et un stationnement à peu de frais, en feront sans doute un incontournable tout l’été et toute l’année.  Nous y avons dégustés le fish and chips vu que l’exposition Londres était une des raisons de notre visite dans la ville.  On veut brasser un peu les idées restos, comme Louise Alberta qui militait pour les femmes, la Megan Markle de son époque.  Notre génération se souvient que les Tavernes n’était pas pour les femmes, comme nous le disait la pièce Broue. C’était interdit avant la  décennie 80. Notre collaboratrice Blandine a bien aimé ses crevettes avec gaspacho.

Le menu midi avec un verre de vin grec, un blanc du Péloponnèse, une région qu’on a visité, était parfait.  La tarte aux pacanes de notre photographe Jean-Robert était une de ses meilleures et il en mangé dans le monde entier, des tartes aux pacanes. Tout était savoureux, bien cuit, les portions généreuses, on suit les arrivages, les saisons. Nous y retournerions tous avec plaisir, quand on repassera dans le coin.

https://portal.restoquebec.ca/lo-taverne-bar-a-vin/menu/menu_midi__lunc_399-2018-05-14.pdf

http://www.louisetbv.ca/?lang=fr

Un resto à découvrir, si vous passez dans le coin : Louise Taverne & Bar à vin, 48, rue Saint-Paul et 37, Quai Saint-André, Québec. Pour l’hôtel qui a aussi une suite unique en face, voila leur site : http://www.leportroyal.com/

 

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

LES GRANDS EXPLORATEURS

SYNER G SUPPLEMENTS

NYLOZAN

DEMANDEZ ET VOUS RECEVREZ

SITE DE RECONTRES

JEU PYRABBLE

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers