fbpx

5 quilles de bulles pour la St-Valentin à partager

À Bordeaux, c’est ainsi que l’on nomme les bouteilles qui sont belles dans tous les sens du terme, le contenant et le contenu. Certaines de nos membres de sexe féminin achètent souvent des bouteilles parce qu’elles les trouvent belles, et les recyclent en autre chose, pot à fleurs, porte- stylos etc..

Les mousseux sont parfaits pour la St-Valentin pour partager et pour célébrer tout au long de l’année, autant que faire se peut avec les consignes sanitaires. Nous avons fait le tour des agences, voici 5 vins mousseux disponibles selon nos critères.

La première quille est le Pata Nagra, la bouteille fait très festive, un cava espagnol, bio-organique de la maison J. Garcia Carrion de La Mancha. Dégusté en comités mixtes cette fois. La robe est toujours dorée pour la soirée, un vin de caractère crémeux, rafraîchissant, de belles notes de pâtisserie, un peu fruit exotique, un dame a dit foin de fin d’été . Le prix ne ruinera personne, très attrayant. Cherchez l’erreur, il a baissé de 1,70$ depuis une année, 13,05$ dans 105 magasins` https://www.saq.com/fr/13483339- Notre gourou des bulles, en avait parlé, je lui ai pris sa photo, voila sa chronique : http://www.monsieurbulles.com/index.php?id=780

Et la 2e quille, est tout aussi intéressante, le Crémant brut Prestige bourguignon de Moingeon,  La maison a plus d’un siècle 1895, pour nous c’est presque un champagne. C’était une des nos références quand nous avions des événements d’entreprise il y a belle lurette . Mes associés étaient originaires de France et adoraient ce vin. Frais, élégant, souvent les invités pensait que c’était du champagne. Un vin  80% de cépage chardonnay, le reste en pinot noir. 18 mois d’élevage.  Léger, énergique, refroidi avec Dame Nature un soir de froidure, une belle complexité au nez et en bouche. Sur plusieurs nez, en comité mixte sénior, des nuances de fruits exotiques, zestes d’agrumes, on a entendu canneberge, brioché comme les grands vins de la région. Notre directeur des vins français, Claude en dit que c’est aussi bien que plusieurs champagnes, avec son fruité , la finesse de ses bulles et sa longueur finale en bouche. Un vin à déguster seul, ou avec des tapas. Sous  la barre des 20$, soit  19,95$ dans plus de 160  magasins. https://www.saq.com/fr/871277

Merci à notre photographe Lisette Bourdeau pour la bouteille dans le décor de St-Valentin.

La 3e est italienne, c’est un classique, Santa Margherita Valdobbiadene brut Prosecco Superiore, la bouteille est un peu particulière. Un des proseccos les plus populaires sur nos tablettes et ce depuis longtemps, le préféré des médias dans la dégustation de 2019, vu la pandémie celle de 2020 n’a pas eu lieu. la maison a eu 85 ans en 2020. Cépage gléra, sucre bien dosé. De fines bulles, avec un bouquet charmeur de fruits blancs.

La bouche racée reprend le tout avec une superbe texture, et une franche acidité. La finale fait un peu grillé selon une de nos dames. 18,95$ dans 150 magasins, https://www.saq.com/fr/12509154

Retour aux bulles espagnoles 

Nous parlons des mousseux en ordre chronologique de dégustation, lors de son lancement ce produit nous avait tous séduits, nous parlons des médias, ma collègue Élyse Lambert en avait parlé sur Ici Radio-Canada. Le Villa Conchi fait l’unanimité depuis son arrivée. Un fier catalan avec un vieillissement minimum d’une année, un assemblage en parts égales de cépages locaux, parellada, macabeo et xarel-lo et la touche internationale en chardonnay 10 %. Tout est en harmonie. Une belle robe dorée,  une belle  mousse, les riches notes sur plusieurs nez, il exhale des arômes de fleurs, de zestes d’agrumes, la bouche reprend le tout vivement sur une longue finale de gâteau aux fruits selon nous. Il était en IP pour la restauration avant d’être pour tous, il y a environ 4 années. Le charme opère encore. En plus il est en promotion avec un rabais , il est 14,95$ dans environ 300 magasins, https://www.saq.com/fr/12956456

La 5e est la grande finale, elle arrive avec un air de noblesse. La bouteille lourde du Segura Viudas Cava Brut Heredad avec sa dorure argenté, impressionne toujours. Un mousseux haut de gamme avec tout une élaboration minutieuse que vous décrit mon collègue Claude dans la chronique en fin de texte. Assemblage de maccabeu dominant autour de 70% , le este en parellada. Élégant, raffiné, complexe, sur plusieurs nez, il nous fait découvrir au nez et en bouche  des nuances profondes vibrantes de fruits blancs, un peu d’agrumes pour faire exotique, des notes de vanille, et de grillé sur une trame minérale  et une franche acidité . Il vaut son prix de 30,25$  https://www.saq.com/fr/12883461– La même maison a un vin mousseux régulier plus disponible. La photo vient du site de notre collègue Natalie Maclean. Une grande référence canadienne. Passez voir son site elle est basée dans la capitale fédérale :  https://www.nataliemaclean.com/

Nous vous reparlerons du mousseux le moins cher,  le Hungaria, la semaine prochaine, avec la pandémie, c’est plus long et plus compliqué pour déguster. Notre collègue Claude en a parlé dans cette chronique. Il vous donne aussi bien des détails sur le Segura Viudas;  https://vinformateur.com/prix-vins-mousseux-effervescents/deux-vins-mousseux-pour-feter-la-saint-valentin/

Merci à notre comité, Blandine et  Jean- Robert Dupont , ainsi que notre directeur Claude Cloutier et sa  Dame Lisette dans ce marathon de dernière minute de mousseux pour la St-Valentin.  

 

 

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

LES GRANDS EXPLORATEURS

SYNER G SUPPLEMENTS

NYLOZAN

DEMANDEZ ET VOUS RECEVREZ

SITE DE RECONTRES

JEU PYRABBLE

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers