Abandon mineur : reconnue coupable d'avoir abandonné son fils

Affaire de «Délaissement de Mineur» : Une mère condamnée à six mois ferme pour avoir abandonné son fils de 9 ans

Abandon mineur : reconnue coupable d'avoir abandonné son fils

Une mère de 39 ans, identifiée comme Alexandra, a été condamnée à six mois de prison ferme pour avoir abandonné son fils de 9 ans pendant deux ans dans un appartement. L’affaire, jugée au tribunal d’Angoulême, a révélé des conditions de vie déplorables pour l’enfant, mettant en lumière les conséquences graves du délaissement parental.

I. Les accusations et la situation de l’enfant abandonné :

La mère a été accusée d’avoir compromis la sécurité de son fils en le laissant seul dans un appartement à loyer modéré pendant près de deux ans, entre 2020 et 2022. La procureure Anne Médioni a souligné que l’enfant ne disposait que de boîtes de conserves froides et de gâteaux pour se nourrir, sans accès à l’eau chaude ni au chauffage.

II. Les conditions de vie déplorables :

L’enfant se lavait à l’eau froide, dormait sous trois couvertures pour se protéger du froid, et se rendait seul à l’école. Les voisins ont alerté les autorités après avoir pris conscience de la situation difficile de l’enfant. L’appartement était décrit comme peu investi, sans électricité ni effets personnels de la mère.

III. La défense de la mère :

La mère, toujours dans le déni selon les déclarations, se serait défendue en expliquant qu’elle résidait chez sa conjointe à environ 5 kilomètres du lieu où son fils vivait. Les gendarmes n’ont trouvé aucun de ses effets personnels dans l’appartement, et la mère a tenté de justifier son absence en évoquant la perte de sa brosse à dents.

IV. La condamnation et les conséquences de l’abandon :

La femme a été condamnée à 18 mois de prison pour «délaissement de mineur compromettant sa sécurité». Sur cette peine, 12 mois seront purgés avec sursis, laissant un total de six mois ferme. Un bracelet électronique sera également utilisé. La condamnation souligne la gravité de l’abandon parental et ses conséquences sur la vie de l’enfant.

L’affaire de délaissement de mineur met en lumière la responsabilité parentale et les conséquences dramatiques de l’abandon. La condamnation de la mère à une peine de prison ferme souligne l’importance de protéger les droits et la sécurité des enfants, mettant en avant la nécessité de traiter de manière sérieuse les cas de négligence parentale.

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

Ad

NYZOLAN

EXPO MANGER SANTÉ

SYNER G SUPPLEMENTS

VÉRO YOGA

CHATGPT OpenAI

SITE DE RECONTRES

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers