Affaire du baiser forcé en Espagne : Le procès de Luis Rubiales

Affaire du Baiser forcé en Espagne : Le Juge demande le renvoi en procès de Luis Rubiales

Affaire du baiser forcé en Espagne : Le procès de Luis Rubiales

L’affaire du baiser forcé impliquant Luis Rubiales, ancien patron du football espagnol, prend une tournure judiciaire importante. Le juge d’instruction a requis le renvoi en procès de Rubiales et d’autres personnalités, soulignant que le baiser imposé à la joueuse Jenni Hermoso n’a pas été consenti. Cette affaire, qui a déclenché des controverses et conduit à la démission de Rubiales, souligne les enjeux autour du consentement et des comportements inappropriés dans le monde du sport.

I. Les conclusions du Juge d’instruction :

Le juge Francisco de Jorge a conclu son enquête en estimant que le baiser de Luis Rubiales n’était pas consenti et qu’il s’agissait d’une initiative unilatérale. Les pressions exercées par Jorge Vilda, l’ancien sélectionneur de l’équipe féminine espagnole, pour étouffer l’affaire ont également été soulignées.

II. La nature du Baiser et ses conséquences juridiques :

Le juge souligne que le baiser, bien que pouvant avoir des motivations liées à l’euphorie sportive, a affecté la sphère de l’intimité réservée aux relations sexuelles entre adultes. La question de savoir si le baiser avait des connotations sexuelles sera examinée lors du procès.

III. Les personnalités visées par le renvoi en procès :

Outre Luis Rubiales, le directeur sportif de l’équipe masculine, Albert Luque, l’ancien entraîneur de l’équipe féminine Jorge Vilda, et l’ancien directeur marketing de la Fédération Rubén Rivera sont également visés par le renvoi en procès. Le juge estime qu’il existe des indices d’une action concertée pour influencer Jennifer Hermoso Fuentes.

IV. Réactions de Luis Rubiales et conséquences :

Luis Rubiales avait défendu le baiser comme un moment de bonheur sans connotation sexuelle. Cependant, le juge souligne que la question du consentement est cruciale, et Rubiales est inculpé d’agression sexuelle et de délit de coercition. Sa défense avait provoqué des réactions mitigées, et il a depuis été suspendu par la FIFA, une décision qu’il contestera en appel.

L’affaire du baiser forcé en Espagne soulève des questions essentielles sur le respect du consentement et les comportements appropriés dans le sport. Le renvoi en procès de Luis Rubiales et d’autres personnalités met en lumière l’importance de traiter sérieusement de tels incidents et de garantir la protection des athlètes contre toute forme d’inconduite.

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

Ad

NYZOLAN

EXPO MANGER SANTÉ

SYNER G SUPPLEMENTS

VÉRO YOGA

CHATGPT OpenAI

SITE DE RECONTRES

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers