fbpx

Alcools et vins embouteillés ici

Arterra une entreprise canadienne, la plus importante du genre et le monopole viennent de publier ensemble une chronique sur le sujet. Voici un résumé : «une bouteille sur quatre achetée au Québec a été embouteillée ici même. 38 % du vin importé est embouteillé ici dans la province. Tous les vins vendus en épicerie sont embouteillés ici. De plus, la SAQ en vend sous 150 noms. Le Canada a importé 80 millions de litres de vin en vrac l’an dernier au prix moyen de 0,86 $ le litre. Au prix qu’on nous le vend, c’est payant pour le monopole.

La question qui tue ? Est-ce que le vin  et tout ce qu’on fait ici est bon? Malheureusement non, tout dépend de la base, si la base est bonne si c’est du vin, cela peut parfois être intéressant, mais parfois il n’y a pas de vin au départ, cela débute mal. Ce qui fait que plusieurs produits sont carrément imbuvables, plein de sucre et d’autres substances nocives. Nous aurons tout au long de la belle saison des dégustations de produits surtout en épicerie mais aussi au monopole . Si cela mérite que nous en parlions nous le ferons sinon pas de temps à perdre, le tout sera dégusté par nos comités.  On nous dit que cela donne des emplois et que c’est plus écologique, surtout en cannettes d’aluminium. Selon eux l’importation en vrac de vins issus du Nouveau Monde et leur embouteillage au Québec permettent une réduction de 10 à 20 % des impacts environnementaux. Passez lire le tout : https://www.saq.com/fr/embouteilles-au-quebec

Un de nos collaborateurs aime bien le Wallaroo Trail , en plus il a fait plusieurs voyages en Australie, il y a de la famille. Le Nicolas Laloux est une autre marque, ce sont des vins de la C.E.E. Notre comité a eu la sangria, style sangria, parfait pour le patio, en litre. Comme vous pouvez voir, elle est aussi en vinier pour les groupes. C’est une sangria légère, beaucoup plus légère que ma recette personnelle. C’est surtout agrumes avec un peu de petits fruits rouges. Idéal pour le bord du lac dans la glacière selon une de nos dames, vous pouvez y mettre un peu de glace mais pas trop et des morceaux d’agrumes si désiré.

La Gamme Revolution

La gamme Revolution comprend des vins et maintenant des cocktails tout inclus si on veut. Cela avait débuté dans les années 70 chez nos voisins du sud, et c’est maintenant ici.

Notre équipe comprend des mixologues, des chefs qui sont tequila master, rhum master et gin master, avec des formations reconnues. Ils ont tous dégustés le tout. J’en suis deux des trois . C’est inspiré des vrais cocktails sans doute faits par des mixologues, mais plus léger, que le cocktail original qui lui est fait d’alcool à 40% . Ici c’est fait de vins, d’u peu de sucre, d’arômes naturels, cela ne goûte pas le chimique selon toutes nos dégustations, et cela titre 5% d’alcool, 5 comités mixtes et masculins  avec nos maîtres ont dégustés les 4 produits . Je résume les commentaires et je ne vous dis pas ce que j’ai dégusté. :

Le margarita péro a été dégusté plusieurs fois, sur plusieurs jours. Fait à base de vin et d’arômes 100% naturels et pas trop sucré, un tantinet effervescent. La robe jaune, le premier nez est sur la lime et les agrumes clémentines, mandarines, mangue, nous avons trichés une fois en ajoutant de la téquila, c’est intéressant, léger mais cela selon nous ne goûte pas la téquila.

Le ginfizztival , a été dégusté comme le margarita. La robe est presque identique,  jaune soleil, un peu comme le précédent , c’est un peu le gin fizz,  surtout sur les agrumes, curieusement notre gin master a trouvé que le concombre dominait dans les saveurs. Vous pouvez ajouter vous mêmes des cerises au marasquin, nous y avons ajoutés un liqueur de griottes, et un peu de gin québécois, on en a plusieurs. Selon un de notre comité il a trouvé en fin de bouche, un goût de cerise, mais pas de gin, on pense que c’est un peu impossible de reproduire avec autre chose, le gin, le rhum et la téquila.

Notre ami canado- cubain Denis, a dégusté le mojito ou tard, inspiré d’Hemingway , à Cuba . Le mojito est unique , sur place, sans doute le vent cubain. La recette originale c’est de la la menthe verte, du rhum cubain, un citron, un peu de sucre de canne , d’eau gazeuse et une touche d’Angostura, en partant, nous en avons fait des dizaines ici, cela ne goûte jamais comme sur place. Ici c’est la menthe fraîche qui est plus rare. Ici selon nous cela donne des saveurs un peu exotiques, mangues, citrons-limes et une touche herbes du jardin.

Le trio est assez équilibré, pas trop sucré, comme nous vous disons souvent, certains mettent beaucoup de sucre pour masquer les saveurs. Et le rosé a été dégusté par une de nos dames qui ne boit presque que du rosé sur trois soirs. un rosé sur les fruits, petits fruits rouges, pas trop sucré,  une belle découvert selon elle, le vin vient des pays de la C.E.E. Disons que cela vaut bien des rosés entre 10$ et 20$ au monopole. Notre épicerie la plus proche, le vendait 9,99$ plus taxes, en 750 ml  c’est un prix correct. Tous les autres produits sont au litre, autour de la barre des 10$ c’est un achat avantageux, et parfait pour l’été.

Dans tous les cas, nous avons trichés un peu en ajoutant l’alcool original de la recette. Tous les cocktails ont été mis au frigo deux heures avant, car avec une glace cela serait trop dilué selon nous . Il faut le remettre au frigo et cela va durer le temps de la bouteille. Tous pensent que cela ferait un bon punch pour la famille, sur le patio si c’est permis après le 24 juin. 

Un breuvage aux fruits Good Fortune

Le premier breuvage dégusté par notre équipe a été le Good Fortune, cela semble un produit distribué par Artera. Mis au frigo, il a été dégusté en deux temps. C’est un assemblage de sureau et de mûres, de la compagnie GoodFort. Comme vous pouvez le voir, la robe est parfaitement claire, au nez c’est fruité, en bouche cela nous rappelle des breuvages que nos parents achetaient à la caisse et qui étaient livrées à la maison dans les années 60. L’alcool n’est pas du tout présente, cela dit 4%, dans un 2e temps, j’ai y ajouté  un peu de couleur avec du jus de canneberge pur. Il produit intéressant et rafraîchissant.  Pas trop sucré, pour le patio tout l’été. Selon notre ami de l’épicerie du coin il arrive sur nos tablettes.

Il y a maintenant trois logos sur les vins et le reste, à vous de juger. Merci à nos comités et bonnes dégustations pour la belle saison.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

NYLOZAN

EVOLUCIOLE

LES GRANDS EXPLORATEURS

SYNER G SUPPLEMENTS

VÉRO YOGA

EXPO MANGER SANTÉ

SITE DE RECONTRES

DEMANDEZ ET VOUS RECEVREZ

JEU PYRABBLE

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers