fbpx

Alcools fins québécois pour les célébrations

Voici des alcools fins d’ici , pour vos célébrations de fin d’année. Nos distillateurs prennent de l’expérience et nous offrent des alcools qui rivalisent avec les meilleurs du monde. Voici un trio que notre équipe a dégusté pour vous récemment .

La crème de gin Leblanc

Billion Brands est à Cowansville, elle a plusieurs cartes dans son jeu » Leur Gin Crème LeBlanc est la première crème de gin élaborée au Canada. Nous n’en connaissons pas beaucoup de toutes manières. Le gin nous connaissons, cela sert même un peu contre les maux et gorge et la grippe parfois. Une belle révélation qui marie une crème fine et un gin de qualité, nous n’avons pas la provenance il est sans doute d’ici. Un produit tout en finesse mais avec un certain caractère selon notre gin master et notre comité. Dégusté en trois temps, premier temps avec du thé, le chai rouge dragon épicé, de l’importation privée de nos gens qui passent par la Chine. J’avais une fin de mal de gorge, quel délice. Sur glace, une bouche opulente, étagée qui tapisse le palais onctueusement de subtiles notes de genièvre, et d’aromates sur un peu d ‘agrumes et la crème délicate et longue vient adoucir le tout, il titre 15% d’alcool mais cela ne paraît pas vu le bel équilibre . Nous le voyons bien avec des cafés et certains desserts comme les gâteaux éponges maison avec de petits fruits.   Un cadeau à faire et à se faire.39,75$ dans plus de 110 magasins : https://www.saq.com/fr/14947351

Le Coureur des Bois vient de la même ville, décidément on distille dans cette ville proche des vignobles de Dunham . La distillerie se nomme Ungava du nom de leur produit le plus connu, le gin Ungava. Le produit cette fois est une crème bleuets, érable avec comme alcool du whisky vu le nom, coureur des bois est une gamme de whisky d’ici. Dégusté en petit comité hier, pour nous remonter le moral ce mercredi tristounet. Tous les étés, nous passons récolter dans le rang 13 d’Orford avec notre photographe de bleuets, nous en avons congelés dans des contenants de crème glacée Coaticook. Pour le sirop d’érable, la cabane à sucre artisanale, sans électricité de notre directeurs Claude nous en donne du bon.  Première dégustation, curieux il semble manquer quelque chose. Finalement je passe prendre une poignée de bleuets congelés qui serviront de glaces et nous rajoutons un peu de notre sirop d’érable , on est comblés, c’est parfait,  à vous de voir. Notre mixologue était absent, on a pas fait de cocktails,  on peut sans doute en mettre dans les cafés et les thés. Les bleuets un fois dégelés sont aussi excellents nous les mangeons en fin de verre. Cela titre 15%  en alcool. Vous pouvez aussi placer des raisins congelés comme glaces, nous en avons toujours au congé, on s’en sert pour les vins de porto. 34,75$ dans plus de 300 magasins: https://www.saq.com/fr/15011132

Le gin au Québec et le Ubald Vallée zesté 

Nous devons en avoir eu une soixantaine , des gins québécois cette année. Notre gin master ne sait plus quoi en faire,  nous les partagerons ensuite. Normal, la SAQ est devenue le premier vendeur de gin du pays. Nous en avons eu un petit dernier pour terminer l’année. Le gin Vallée des gens d’Ubald que nous avions rencontré à Terrebonne et il mérite que nous en parlions . Leur zesté, est composé d’un alcool neutre fait à partir du maïs de leurs champs, leur gin zesté déborde de vigueur et de lumière. Il  a mis un peu de soleil dans notre fin de semaine nature et en cocktail . Des nuances fines de citron, d”agrumes, de maïs  en fin de nez et de bouche et des épices , un gin de caractère souple et polyvalent. Il est typique d’ici, avec plus d’une douzaine d’aromates, dont la mélisse et des baies d’argousier. Finalement un assemblage irrésistible, que tout notre monde va racheter. Pas de problèmes , il est 46,75$ dans environ 140 magasins : https://www.saq.com/fr/14906938

Élémentaire il faut déguster cela dans les bons verres, le coffret est un cadeau que nous avons dans nos bureaux. Nous n’avons trouvé de détaillant ici, cela doit venir des vieux pays sans doute. Nous recevons des cadeaux de partout . Et il faut encourager nos distilleries comme nous l’avons vu à L’Épicerie , plusieurs ne finiront pas 2023, repassez voir l’émission  du 30 novembre pour les détails. 

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

NYLOZAN

EVOLUCIOLE

LES GRANDS EXPLORATEURS

SYNER G SUPPLEMENTS

VÉRO YOGA

SITE DE RECONTRES

DEMANDEZ ET VOUS RECEVREZ

JEU PYRABBLE

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers