apportez-ses-vins-a-cuba

Apportez ses vins à Cuba

 Notre équipe a ce mois une trentaine de collaborateurs qui apportaient des vins et des valises humanitaires pour nos amis cubains et pour nous bien entendu. Nous avons des gens sur place tout le mois. Un soir, nous étions 18 au El Cacique avec nos amis cubains , ce resto a d’excellents fruits de mer, de la bière hollandaise, des alcools mais aucun vin.

Nous en avions plusieurs caisses, tout avait été acheté dans les magasins hors taxes de l’aéroport, nous n’avions pas de place dans les valises. Il ne semblait y avoir aucune limite de vins dans nos cabines en avion ni sur place aux douanes  , nous leur avons dit que nous en avions pour donner et partager. Les prix ne sont pas des aubaines mais dans nos valises nous n’avions que de la place pour des demi-bouteilles de vins de Porto.

Nous avions un trio de vins de Porto, de Cabral le plus populaire, le blanc, certains ne le connaissaient pas. La bouteille a été populaire autant chez nos amis québécois que chez nos amis cubains, passez voir son prix , il est très disponible pour l’été:

Voici nos choix de vins du hors –taxes , ceux qui méritent que nous en parlions selon nos critères  habituels, disponibilité, prix et qualité : 

 

Le Jules Lebègue Lussac-Saint-Émilion 2022.

Le seul vin de la région de Bordeaux , pas grand chose aux magasins hors Taxes.

Leur histoire débute en 1828, au coeur du Médoc viticole. Portée par l’ambition de Jules Lebègue et son frère Jean-Louis-Paul, la société familiale va rapidement devenir un acteur mondial du commerce de vin. Regorgeant d’anecdotes croustillantes, l’histoire de l’entreprise permet de comprendre leurs valeurs et engagements d’aujourd’hui.

Ce vin est un des plus abordables de leur société qui est partout en France et en Angleterre, un assemblage classique de la région. Un Lussac-Saint-Emilion(AOC/AOP)  avec du merlot 82 %,  du cabernet franc 13 %, et une touche de cabernet-sauvignon pour le reste, un vin du groupe Antoine Moueix que nous connaissons bien. Étoffé, sombre , concentré, nous l’avions mis au seau de glace vu la chaleur, et ouvert un peu avant vu sa jeunesse. Des tanins encore présents, des saveurs de fruits au nez et en bouche le tout bien généreux. Avec le surf et turf, c’était parfait : Parfait dans les magasins, pour moins de 20$,  https://www.saq.com/fr/23358

C’était un choix de notre ami Gino.

Le choix de notre collaborateur Benito était le blanc de Torres le Céleste , habituellement nous avons des vins de Torres chilien sur place, leur Céleste blanc, est espagnol. Le Celeste Verdejo 2022 , était un vin que notre club les Disciples avait présenté il doit y avoir deux décennies dans un resto de Mirabel.  Un vin lumineux, avec des reflets dorés, un nez explosif en saveurs du végétal, des noix, des fleurs, du foin frais, du fruit le tout dans un écrin soyeux qui était parfait encore avec nos langoustes au El Cacique, tout près du complexe. Moins de 20$, dans 165 magasins :  https://www.saq.com/fr/14822161

Si vous apportez du vin comme cadeau, gardez à l’esprit que les Cubains apprécient beaucoup les produits importés et rares. Partager une bonne bouteille de vin peut être un excellent moyen de nouer des relations et de montrer votre appréciation.

Considérez les alternatives locales

Bien que le vin ne soit pas aussi répandu à Cuba que le rhum, il existe quelques options , voici les trois de notre emplacement, le Jibacoa Memories,  3 vins rouges aucun blanc, ils sont plus chers qu’ici , les prix sont en américains en plus.

Le Faustino était 32 dollars, un excellent vin dont vous pouvez relire la chronique récente.  Ici le Faustino est sous la barre des 20 $ , ce qui avec la conversion du taux de change nous donne le double du prix de la SAQ  : https://www.citeboomers.com/grands-vins-de-la-rioja-rencontres-et-degustations/

Pour les deux autres vins espagnols, nous n’avons aucune nouvelle de leur agence, il ne semble pas y avoir de disponibilité ici. Parfois il y a d’autres vins en vente pour quelques dollars, des vins de Torres du Chili, cette fois il y avait des alcools de Torres pour boire , et pour vendre mais aucun vin. Notre collègue journaliste chroniqueur de vins Frédéric Arnould en avait parlé en 2017 :https://www.toutsurlevin.ca/boire-du-vin-dans-un-tout-inclus/

Notre collègue journaliste chroniqueur de vins  Serge en avait parlé du vin de porto blanc pour l’été. la photo du haut vient de son site et de la maison Cabral :https://www.cybersoleil.com/des-idees-de-cocktails-pour-lete/

La photo de la dame est signé Anthony Ferrigato

 

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

Ad

SITE DE RECONTRES

CONCOURS

HUET SAUVÉ IMMOBILIER

BLURRY STUDIO

NYLOZAN

VÉRO YOGA

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers