fbpx

Beethoven : Sonates pour violon et piano nº 4, 9 & 10

Avec leur troisième album en collaboration  Charles Richard-Hamelin, l’un des pianistes canadiens qui se démarque le plus à l’international, et Andrew Wan, violon solo de l’OSM complètent l’intégrale des sonates pour violon et piano de Ludwig van Beethoven. Le premier volume de cette intégrale a été considéré comme l’un des meilleurs albums classiques de 2018 par Radio-Canada. Ce troisième opus comprend les sonates No 4 en la mineur, op. 23, No 9 en la majeur, op. 47 et No 10 en sol majeur, op. 96.

La Sonate No 4 a été composée parallèlement à la Sonate No 5 en fa majeur, op. 24, en 1800. Elle se distingue par son écriture pianistique épurée, dans laquelle chaque main du pianiste, la plupart du temps, fait entendre une seule voix. Il en résulte une texture qui s’apparente à celle d’un trio à cordes. Ce qui exige beaucoup de doigté si on veut . L’arrivée à Vienne de George Polgreen Bridgetower, en 1803, a précipité la composition des deux premiers mouvements de la Sonate No 9, esquissés au début de la même année. Ce jeune violoniste anglais, que Beethoven considérait comme un « virtuose très habile et tout à fait maître de son instrument », a créé l’œuvre en mai 1803. Cette sonate atteint un niveau de virtuosité comparable à celui exigé par une œuvre concertante. Fait unique dans les 10 sonates pour violon et piano de Beethoven, une introduction lente et solennelle ouvre le premier mouvement, ce qui annonce l’envergure de l’œuvre à venir. Quant à la Sonate No 10, elle a été écrite en 1812, année ayant marqué un tournant dans la vie émotionnelle du compositeur. Par conséquent, elle ne pourrait pas être plus différente de la précédente. Ses textures instrumentales raffinées, ses nuances en demi-teintes et son atmosphère intime, perceptibles dès les premières notes de l’Allegro moderato initial, annoncent le style tardif de Beethoven.

Lauréat de la médaille d’argent et du prix Krystian Zimerman lors du Concours international de piano Frédéric-Chopin à Varsovie en 2015, Charles Richard-Hamelin est reconnu comme un des plus importants pianistes de sa génération. Il s’est aussi fait remarquer à l’échelle internationale en 2014 en recevant le deuxième prix au Concours musical international de Montréal ainsi que le troisième prix du concours Seoul International Music Competition. Nous le suivons depuis des décennies.  Charles Richard-Hamelin a été invité de plusieurs grands festivals.

Andrew Wan est violon solo de l’Orchestre symphonique de Montréal (OSM) depuis 2008. À titre de soliste, il a joué sous la direction de plusieurs chefs . Des enregistrements avec Seattle Chamber Music Society, Metropolis Ensemble, Charles Richard-Hamelin, Jon Kimura Parker, James Ehnes et le Nouveau Quatuor à cordes Orford ont été en nomination au concours des prix Grammy et gagnants de trophées Juno. Nous avons vus souvent les deux en concert à Orford Musique et ailleurs. Deux grands virtuoses dans une musique accessible à tous, que nous avons écoutés en lisant sur le bord du lac. Jean-Robert et moi. Chez Analekta .

Pour en savoir plus, pour les médias numériques, et le cahier des plus complets.

Passez voir le tout sur :   https://www.analekta.com/albums/beethoven-sonates-violon-piano-4-9-10-andrew-wan-charles-richard-hamelin/

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

LES GRANDS EXPLORATEURS

DISCO FEST SHOW

SYNER G SUPPLEMENTS

NYLOZAN

SITE DE RECONTRES

PARC SAFARI

JEU PYRABBLE

GESTION DE POIDS

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

COACHING

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers