fbpx

Bern’s Steak House, Tampa , une expérience de tous les sens

Bern”s  Steak House, Tampa: Une expérience de tous les sens, et avec des prix pour le commun des mortels. Un collègue sommelier qui travaille au Mont –Tremblant m’en avait parlé, il y a quelques années. Quand Kevin, le responsable médias de Tourisme Tampa m’en a parlé, cela m’est revenu, une invitation qu’on ne pouvait pas refuser. La date du 20 février, est un hasard, mais c’est parfait. En consultant des sites web, mes collègues journalistes et sommeliers en parlent comme le resto mondial pour les vins, et pour les steaks. Nous étions un peu sceptiques, mais les sceptiques ont été bien confondus. C’est vraiment le resto avec la plus grande cave au monde, et notre meilleur steak  à vie, selon mon chef en résidence principal. Le resto est un institution fondée en 1956, dans le quartier Soho de Tampa,  tout près de l’eau, David Laxer et sa femme, ont pris le relais du père, le proprio original, Bern Laxer. Il adorait les vins et les steaks, une photo panoramique dans une des salles, nous montre qu’il aimait aussi la photo. La photo nous montre les vins des Côtes du Rhône, et le Rhône sur plusieurs panneaux. C’est la salle qui mène aux  salles de bains.

Les honneurs pleuvent sur ce resto depuis des décennies, 1996, Wine Spectator le vote le resto meilleur steak house du pays, il est récipiendaire depuis 1981 de la mention Grand Award de la même revue. Des présidents et des vedettes en tout genre le fréquentent depuis des décennies. Le resto se distingue de bien des manières, toute la viande, les légumes, tout est organique, ils ont leurs jardins, leurs fournisseurs, la viande est vieillie sur place, une partie des vins environ 100,000 bouteilles est aussi sur place, mais il y en a , à 3 autres endroits. La carte des vins c’est 181 pages de vins du monde entier, les prix à la bouteille, de 20$ à 35,000$ dollars américains. 200 vins au verre, tous avec un bon prix.  La photo nous montre le fondateur dans la cave à vins. Tout le monde peut sur demande visiter la cuisine, et voir la cave à vins. Nous avons eu une visite plus complète, avec une rencontre avec le chef, le sommelier en chef était absent, c’est Éric Renaud qui a des ancêtres chez nous, c’est un franco d’origine. La maison organise des levées de fond pour plusieurs bonnes causes.

Je vous résume notre visite, d’abord nous avons visités leur hôtel, l’Épicurien en face. Tous les soirs, mousseux et champagnes sont offerts, dans le lobby, de cet hôtel boutique, dont les murs  sont des boîtes de vin, c’est chaleureux. Un magasin vous offre des vins uniques de la maison, et en Floride, on peut rapporter des vins qui ne sont pas terminés comme au Québec. Au resto. j’y ai dégusté le châteauneuf du pape du Vieux Lazaret que nous avons dans nos chroniques. Disons que l’entrée est un peu intimidante, (photo en rouge), on s’occupe de votre véhicule, ensuite vous pénétrez dans l’antichambre du resto, une salle sombre un peu rococo, avec des peintures. L’entrée est pleines  d’hôtes bien habillés qui vous attendent pour vous amener dans la salle de votre repas. Faut dire qu’en fin de semaine, le personnel de 300 personnes sert plus de 1,000 repas par soir, la semaine on parle de 900, faut réserver d’avance. Les tables pour deux sont rares, une dizaine. Le menu explique les coupes de viandes, et tous les mets, c’est un cahier, bien détaillé. Tous les plats ont la salade, la soupe d’oignons gratinée, qui  se démarque, cela mériterait une chronique pour ce plat. Le chef nous disait qu’on épluche 300 livres d’oignons tous les jours, car les oignons reviennent avec le met principal en rondelles fines et uniques.

Le chef nous a fait envoyé de la pieuvre pour accompagner mon vin blanc, avant nos steaks, nous avons choisis le DelMonico, une coupe inspirée du resto légendaire de New York qu’on ne voit plus souvent . Médium saignant, il était parfait, le meilleur au monde, et nous en avons dégustés un peu partout dans ce vaste monde. Ensuite visite des cuisines et de la cave à vins, nous avons vus la fameuse bouteille de 35,000$ qui a toute une histoire, Éric vous la raconte dans un des vidéos. Pour les desserts et cafés, une autre expérience, on change de niveau pour se retrouver au deuxième étage, dans une alcolve boisée, avec une boîte à musique, et téléphone pour appeler notre serveur. Le seul problème, nous n’avons plus faim, les portions sont généreuses, nous avons partagés une crème brûlée et j’ai pris un café.

Vraiment, la vie nous fait vivre de grandes expériences, malheureusement, les restos le reste du séjour nous ont parus bien ternes après cette grande expérience. Une autre particularité de ce resto, aucune fenêtre. Très facile d’accès, par l’autoroute 275 ou en suivant le bord de l’eau par la route panoramique Bayshore. Collaboration spéciale: Jocelyne Lacroix.

Passez voir leur site : https://bernssteakhouse.com/. Le menu , la carte des vins, tout y est.  Emeril Lagasse. Un chef vedette américain,  a fait un petit video:  https://www.youtube.com/watch?v=Qtw1gwfRd1Q.  Et le chef vous donne des conseils pour faire cuire un steak:  https://www.youtube.com/watch?v=p0fXV5lWjkQ

 

 

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

NYLOZAN

EVOLUCIOLE

LES GRANDS EXPLORATEURS

SYNER G SUPPLEMENTS

VÉRO YOGA

SITE DE RECONTRES

DEMANDEZ ET VOUS RECEVREZ

JEU PYRABBLE

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers