fbpx

Charles-Hamelin , 24 préludes , nouveau CD Chopin 

Notre équipe le suit depuis deux décennies, nous le rencontrons à Orford musique tous les étés .  Chopin: 24 Préludes, Op. 28 – Andante Spianato & Grande polonaise brillante, Op. 22, l’excellent nouvel album de Charles Richard-Hamelin présente deux grandes œuvres de Frédéric Chopin et consolide la place de cet artiste dans les hautes sphères de l’univers pianistique. Pianiste aux qualités artistiques et musicales exceptionnelles, Charles Richard-Hamelin s’est mérité cinq Prix Félix comme Album de l’année pour ses enregistrements précédents.

Décrivant les 24 Préludes, Charles Richard-Hamelin dit : « On peut entendre l’œuvre complète de Chopin à l’intérieur du microcosme que sont les Préludes. À travers toutes les différentes tonalités majeures et mineures, on peut y déceler des références à ses Études, Nocturnes, Impromptus, Mazurkas et même des fragments d’œuvres de plus grande envergure telles que les Ballades. Pourtant, il y a aussi ce sentiment d’une histoire qui se développe en 24 chapitres. C’est Chopin à son plus beau, déchirant, expérimental, dissonant, parfois même violent. C’est un voyage fascinant à travers la psyché humaine et c’est ce que mon interprétation vise à démontrer. » Probablement commencés en 1837, les Préludes furent achevés lors du séjour de Frédéric Chopin et de George Sand à Majorque, durant l’hiver 1838 -1839. Cette œuvre rompt avec la longue tradition du prélude pour clavier, qui remonte à l’Allemagne du XVe siècle. Bien qu’ils n’introduisent ni fugue ni exercice, leur nombre de vingt-quatre, soit un par tonalité, et leur caractère improvisé expliquent peut-être le choix de l’intitulé de l’op. 28, dont Franz Liszt avait bien cerné le caractère novateur : «…ce sont des préludes poétiques […], ils ont la libre et grande allure qui caractérisent les œuvres du génie.» C’est à Varsovie en 1830, peu avant de quitter définitivement son pays natal, que Chopin esquisse la Grande polonaise brillante; l’Andante Spianato sera écrit quelques années plus tard, en 1834. Contemplatif, aplani (comme son titre l’indique), cet andante offre un vif contraste avec la Grande polonaise brillante qu’il précède, laquelle est probablement le dernier exemple du style brillant qui caractérise l’œuvre de jeunesse de Chopin.

8e cd de Charles Richard-Hamelin qui a été Lauréat de la médaille d’argent et du prix Krystian Zimerman lors du Concours international de piano Frédéric-Chopin à Varsovie en 2015, le pianiste canadien Charles Richard-Hamelin se démarque aujourd’hui comme l’un des plus importants de sa génération.  Notre chroniqueur Jean-Robert Dupont ne tarit jamais d’éloges pour ce pianiste, nous ne voulons pas allonger la chronique, mais c’est un CD à se procurer ce printemps.   Pour des extraits les médias numériques, le cahier, nous espérons le revoir en 2021, https://www.analekta.com/albums/chopin-24-preludes-andante-spianato-grande-polonaise-brillante/

 

Collaboration spéciale: Jean-Robert Dupont et Blandine Larouche

 

 

 

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

NYLOZAN

EVOLUCIOLE

LES GRANDS EXPLORATEURS

SYNER G SUPPLEMENTS

VÉRO YOGA

SITE DE RECONTRES

DEMANDEZ ET VOUS RECEVREZ

JEU PYRABBLE

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers