fbpx

Le château de Gourgazaud et ses nouvelles cuvées

Il y a de plus en plus de femmes dans le domaine de sommellerie, nos chroniques en font fi. En voici une autre qui était venu nous voir, Annick Piquet Tiburce, du vignoble phare de sa région, le Château de Gourgazaud. Maintenant nous parlons de la prochaine génération celle qui la suit.

Le nom veut dire coin où il y a de l’eau, dans la langue d’oc. Ce vignoble est sur nos marchés depuis 4 décennies. En consultant mes répertoires de la SAQ, j’ai trouvé du 84, qu’on vendait alors 7,75$ dans le répertoire de 86. Le Québec est un marché important pour eux , on parle de 35% de toute leur production. On a visité la région, mais pas ce château, qui est à une trentaine de kilomètres de la cité médiévale de Carcassonne. Le trajet ne prend pas plus d’ une heure en temps normal. Attention les routes sont étroites dans la région. L’histoire débute en 1870, l’arrière Grand Père va chercher du bon vin dans la région. En 1925, son petit-fils Roger naît, deux décennies plus tard, il rejoint son père dans le négoce du vin. 1973 Encouragé par le milieu viticole régional, Roger s’implante dans le Minervois et se porte acquéreur des 67 hectares du Château de Gourgazaud. Au pied de la Montagne Noire, et face aux Pyrénées, les terroirs du vignoble du Château de Gourgazaud se lovent dans le vaste Amphithéâtre du Minervois. Il veut faire de ce château un domaine expérimental et le symbole du réveil de cette région. Roger Piquet, en l’espace de dix ans, renouvelle l’encépagement de  son vignoble et augmente sa superficie qui atteint aujourd’hui 100 hectares. Il est le premier à implanter la Syrah et le Mourvèdre dans la région, cépages qui constituent la base de l’encépagement du Château. Il est aussi l’un des instigateurs de la toute nouvelle et unique appellation en ce jour en Languedoc, le ” Cru Minervois la Livinière “. Sa fille Annick assurait  la relève, depuis quelques années et maintenant c’est une nouvelle génération.  Elle nous avait fait parvenir deux bouteilles de ses derniers millésimes avec ses propres notes de dégustation .  Avec elle , nous avions vécus une expérience, en dégustant des vins du réserve Minervois la Livinière de plusieurs millésimes : 98-99, 2001 et 2003, et le 2014. Leurs vins peuvent vieillir c’est un fait vérifié.

Celui que nous avions dégusté est leur cuvée Morgane 2018, du nom d’une des filles. En fait c’est le nouveau nom du tradition château régulier, nous ne saurions dire le millésime actuel nous ne l’avons pas dégusté récemment. Il est dans environ 125 magasins, présentement au prix de 13,45$  https://www.saq.com/fr/22384

Cette fois c’est le secret de Mathilde 2019 que nous avons dégusté
U
n assemblage de la syrah,  70%, le reste en parts égales, avec du mourvèdre et du grenache. Une partie est élevée en fût de chêne de 2-3 vins provenant de la forêt de Tronçais. Un souvenir de Mathilde avec son grand-père aux vendanges lui a inspiré cette cuvée. Ce vin selon nous est un surdoué avec de belles qualités, est-ce le reflet de Mathilde ? Nous ne saurions dire. La robe est de soirée, sombre et mystérieuse. Le nez déploie selon nos fiches, des notes bleuets, pruneaux, fruits rouges mûrs. La bouche a des tanins invitants et reprend vivement les arômes perçues sur plusieurs nez par notre comité.  Trés bon, nous lui donnons aussi 2-3 ans au cellier. 18,75$ dans 125 magasins : https://www.saq.com/fr/14758824

 Merci à leur agence pour les photos.  

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

NYLOZAN

EVOLUCIOLE

LES GRANDS EXPLORATEURS

SYNER G SUPPLEMENTS

VÉRO YOGA

SITE DE RECONTRES

DEMANDEZ ET VOUS RECEVREZ

JEU PYRABBLE

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers