fbpx

Concerts avec I Musici pour terminer 2022

I musici vous  attend avec deux concerts d’exception sous peu. Des gens que nous connaissons pour le voir tous les étés au festival Orford Musique d’autres parce qu’ils sont partout. 

  1. Valérie Milot et Tania Miller, voici ce que leur chef nous en dit. Paris a toujours inspiré l’émerveillement et l’envie de tous par la beauté de son architecture, la qualité de sa gastronomie et la folie de sa vie nocturnemais c’est la magnificence et la sensibilité de sa musique que nous partage la fabuleuse harpiste Valérie Milot, (photo)  avec la complicité de la réputée cheffe d’orchestre canadienne Tania Miller dans ce programme où l’impressionnisme de Debussy et Ravel côtoie le romantisme de Boieldieu.  La harpe est certainement l’instrument le plus adapté à dévoiler toute la palette de couleurs de ces œuvres féériques.  En première partie, vous redécouvrirez deux autres musiciens d’envergure que vous connaissez déjà : les violonistes Amélie Benoit-Bastien et Hubert Brizard, tous deux membres d’I Musici de Montréal, dans le très planant et méditatif Tabula Rasa dArvo Pärt. 

—    Jean-François Rivest- Le Jeudi 17 novembre 2022,  19h30- À la salle Pierre-Mercure du Centre Pierre-Péladeau

Le 2e est en décembre : Pour visiter Londres ou Paris on doit prendre un avion ou encore un navire, mais pour parcourir les rêves il suffit de fermer les yeux…  En chacun et chacune d’entre nous se cache un réservoir de songes, une vaste contrée imaginaire qui enrichit notre réalité par sa puissance onirique.  Nous commencerons par les délires et hallucinations du vieux Chostakovitch qui, malade, élabora son tout dernier quatuor alors qu’il était sur un lit d’hôpital.  Tel un cauchemar, ce chef-d’œuvre profondément philosophique instigue aussi bien une profonde terreur qu’une immense admiration pour son intemporelle beauté.  En éclatant contraste avec cette sombre première partie, voici un artiste prodigieux qui communique l’allégresse de la musique grâce à toutes les parties de son corps!  Max Pollak nous danse deux rêveries, Lucid Dream de Torres avec ses rythmes latins enlevants et torrides, et Shabarsha d’Ichmouratov, un conte de l’ancienne Russie paysanne.  Tout au long de la soirée, l’exubérant André Robitaille nous guidera avec enthousiasme dans ce passage poétique de l’ombre vers la lumière et la joie.

—    Jean-François Rivest

Le jeudi  8 décembre 2022, 2 représentations : 14h et 19h30

Pour tout cela et voir ce qui vient en 2023 :  https://imusici.com/#concerts

Collaboration spéciale: Jean-Robert Dupont

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

NYLOZAN

EVOLUCIOLE

LES GRANDS EXPLORATEURS

SYNER G SUPPLEMENTS

VÉRO YOGA

SITE DE RECONTRES

DEMANDEZ ET VOUS RECEVREZ

JEU PYRABBLE

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers