crimes- fictifs ou réels pour lire au soleil

Crimes au soleil en tous genres

Avec ce que nous pouvons lire dans les médias, nous ne saurions dire si ce sont les crimes réels ou fictifs qui sont les plus dérangeants. Voici des livres avec des crimes, dont la plupart sont écrits par des policiers. Un nous explique le district 31 que tout le monde connaît maintenant il existe bel et bien et d’autres romans ne sont pas recommandés avant de dormir. Nous avons eu la chance de lire plusieurs livres dehors au beau soleil

Le 1er est le vrai District 31. Il est sorti il y a un bout de temps, un de nos directeurs l’avait acheté . C’est le poste près de l’université de Montréal que nous connaissons en plus , on a eu un vol de véhicule pendant nos années universitaires. Il est dans la plaza CDN. L’ex-enquêteur Philippe Paul invite le lecteur à s’assoir dans le siège passager d’une auto-patrouille pour découvrir les faits les plus marquants de son parcours de jeune policier au poste de police du District 31 de Montréal à la fin des années 1980. On vit ainsi toutes ces premières professionnelles si marquantes : le premier meurtre, la première transaction de drogue, la première opération majeure, le premier corps putréfié retrouvé… On rencontre des collègues qui s’apparentent davantage à des personnages de bandes dessinées qu’à des agents de la paix, des criminels particulièrement singuliers et quelques personnalités qui ont marqué l’histoire de ce district. Avec qui était le vrai parfois en photos, intéressant, avec la préface du commandant Chiasson. Le tout aux éditions Druide.  https://www.leslibraires.ca/livres/le-vrai-district-31-philippe-paul-9782897116361.html#:~

Le 2e Le Cercle des Crucifiés, heureusement est fictif. On retrouve en plein bois, 5 femmes de tous âges attachées en cercle à des arbres. L’enquête piétine comme nous disons . Une nouveau trio atypique va s’en charger. Le commissaire Canesy, en pleine dépression depuis la mort de sa femme. Le lieutenant Agnès Varois, pestiférée depuis qu’elle a fait renvoyer son supérieur pour harcèlement sexue et le commandant Archambault, assis près du radiateur et attendant la retraite. Les tueurs se cachent derrière des masques d’animaux. Le trio brasse la cage, se rendent sur place, frappent dans la fourmilière et doivent soudainement affronter les gendarmes, leurs collègues… et les tueurs. Cela ne pouvait que mal se terminer. Une enquête complexe débute pour retrouver l’auteur de ces crimes aussi féroces que pervers. Passionnant et accrocheur et on se promène un peu en France.

Gibert Galenne, 250 pages chez Cosmopolis : https://www.leslibraires.ca/livres/le-cercle-des-crucifiees-gilbert-gallerne-9782902324200.html

Le 3e est Bellicae qui fait partie d’une série de livres écrit par Marc Laine. un gendarme. C’est encore plus tordu. Mickaël et Natsumi sont de nouveaux appelés à enquêter sur une terrible enquête qui les mènera dans les contreforts de la France. Le corps mutilé d’un adolescent est retrouvé dans la citadelle d’Arras, alors qu’il n’y a aucune raison pour qu’il soit venu à cet endroit de son plein gré. Mickaël, Natsumi et Simon, flics à la DIPJ de Lille, sont amenés à enquêter sur ce crime, qui n’est malheureusement que le premier d’une atroce série…Les jeunes victimes sont massacrées dans des lieux remplis d’histoire, et le trio devra découvrir ce qui se cache derrière une telle mise en scène. Cette investigation périlleuse les mènera très loin, dans les contreforts de Briançon. L’avis des lecteurs  ” C’est machiavélique, tordu et complexe.” “Une l’intrigue qui tient la route et est très bien portée par les policiers et une excellente documentation”. L’auteur connait très bien la région de Briançon. Finalement c’est relié à du géo caching et cela remonte loin dans l’Histoire de Mikael . Finalement personne n’en sort indemne. 424 pages aux éditions Nouveaux auteurs.

3 autres livres du même auteur sont sur le lien : https://www.leslibraires.ca/livres/bellicae-marc-laine-9782819507246.html

Le 4e est Mon père ne m’a jamais dit pourquoi il était mort.

Cela veut dire que sa mort est pour le moins suspecte. 1996. L’agent Léonard Still, gratte-papier dans un petit commissariat de province, est abattu de sang-froid dans un canyon isolé lors du braquage d’un train de marchandises. Même si son assassin est derrière les barreaux, un mystère plane toujours : pourquoi ce modeste fonctionnaire de police, pas courageux et encore moins téméraire, s’est-il ainsi exposé au danger ? Que pouvait-il bien faire là ? Vingt-cinq ans plus tard, Jean-Jacques Rousseau, sympathique gynécologue retraité pétillant d’intelligence et détective amateur à ses heures, veut découvrir la vérité. Il remontera le fil d’une histoire de famille complexe où l’amour et la culpabilité n’ont laissé personne indemne. Il  rencontrera des survivants de la famille.
Mais que faire de cet encombrant secret familial ? Une enquête intimiste et captivante menée à petits pas, entre l’Ouest américain et le Québec.

Anne Fleischman chez Glénat québec, nous avons commentés et lus les trois livres , les autres parlaient de Cuba et des îles. Le site des libraires vous les donne tous au besoin : https://www.leslibraires.ca/livres/mon-pere-ne-m-a-jamais-anne-fleischman-9782924997505.html

Le 5e: La piste sanglante aussi québécois , il est bleu et blanc avec la neige.

Un père qui meurt sera le début d’une aventure dans le nord québécois, autour de Natashquan pour trouver Waban, un vieil ami de son p’pa, et peut-être se retrouver en chemin. Je dois dire qu’en grimpant dans ma Subaru, j’étais loin de me rendre compte que je m’apprêtais à remonter une piste sanglante… Il se retrouvera avec un passé ignoré de son père et des histoires louches, avec de la drogue, des morts, et cela semble continuer avec des gens bien en place depuis. Cela parle du nord, de motoneiges, on sent presque le crissement de la neige sous les semelles, on tire du fusil et le troublant silence de l’hiver est parfois déchiré avec des victimes. Au coeur de l’intrigue se trouvent Waban et Manic, le Nord et le Sud, et un drame qui refait surface. La fille de Wauban a disparu il y a trois décennies et nul ne sait ce qu’elle est devenue, le héros et un eu enquêteur et brassera les cartes ce qui le mettra en danger lui et sa famille, mais les Filous des esprits vont l’aider, enfin cela semble être des esprits bienveillants. Un roman policier, sur les beautés, les défis et les drôleries de la vie au pays des Innus. Fascinant, cela se lit presque d’une traite dehors en plus .

Christian Ricard, 178 pages aux éditions Pierre Tisseyre qui a plus de 75 ans. https://www.leslibraires.ca/livres/une-piste-sanglante-christian-ricard-9782896334711.html

Collaboration spéciale :  Amélie Lacroix Maccabée et notre comité de lectures

 

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

Ad

SITE DE RECONTRES

CONCOURS

SPA OVARIUM

HUET SAUVÉ IMMOBILIER

BLURRY STUDIO

NYLOZAN

VÉRO YOGA

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers