cuba-vu-par-le-cameraman-sur-5-decennies par un américain

Cuba , caméraman, livre et sur place en 2024

Réalisateur couronné d’un Emmy, Jon Alpert documente le sort de trois familles cubaines tout au long de quatre décennies tumultueuses dans l’histoire de cette nation. Cuba and the Cameraman est un documentaire américain de 2017 écrit, réalisé et coproduit par Jon Alpert . Le film est encore sur Netflix, un livre qu’il faut lire et des aubaines pour passer en janvier sur place complètent cette chronique revampée .

Le film est un original Netflix et a été présenté pour la première fois au 74e Festival international du film de Venise. Le film montre Cuba pendant 45 ans à travers l’objectif de Jon Alpert .Tout comme nous,  Alpert a commencé à visiter Cuba dans les années 70. Après avoir fondé le Downtown Community Television Centre , il s’intéresse de plus en plus à la politique cubaine. “Nous avons entendu dire que Fidel Castro mettait en œuvre les programmes sociaux pour lesquels nous nous battions ici à New York”. Le film a été monté à partir de plus de 1 000 heures de séquences filmées par Alpert depuis sa première visite à Cuba [1]. Nous avons visionnés le tout, il a eu la chance de rencontrer Fidel souvent et même de voyager avec lui lors de sa visite dans la grosse pomme en 1979. En 1980, il a filmé l’exode de Mariel, sur des navires de toutes sortes, trop de monde par navires, 125 000 cubains sont partis. Il  repassait à Cuba en moyenne aux 5 ans, la dernière fois nous y étions  en même temps que lui,  c’est lors de la mort de Castro et des semaines de deuil . C’est intéressant surtout pour nous, disons qu’avec les dernières années, la vie s’est amélioré pour ses familles, une est parti vivre en Floride, une est demeuré à la Havane mais cela a mieux et ses amis paysans sont partis pour un monde meilleur si  nous pouvons dire. 2 heures de voyage dans le temps. Sur Netflix et d’autres diffusions.  

La vie cubaine en 2024 

Avec deux collègues profs sur place, tous les ans, notre master diver qui cumule des dizaines de voyages,  voila la vie à Cuba en 2024. Le système monétaire, est triple, les maisons, les autos, les familles, nous vous résumons le tout.  Une maison, attention il faut avoir des liens avec les gens de la place pour en acheter. Les prix débutent à 10,000$ us environ , cela peut aussi valoir plusieurs centaines de milliers . Noovo en parlait , la photo du haut vient de la chronique, sans doute que cette maison est vendu  passez voir cela : https://www.noovomoi.ca/style-et-maison/infos-pratiques/article.maison-cuba.1.1484966.html

Pour la monnaie, les pesos ils s’en servent pour le marché, des fermiers, etc l’argent américain et canadien c’est pour la banque et on a un carte de crédit, cela leur donne droit d’acheter n’importe ou et de payer avec la carte. Et tous peuvent maintenant partir le seul hic cela coûte 5,000$ minimum à 400$ par mois environ de salaire, pour les profs et les docteurs, calculez comme vous voulez. Ceux qui vendent leurs maisons peuvent partir. Il y a par exemple deux vols par jour de Holguin pour Miami. Les maisons individuelles sont rares, souvent c’est 3 générations sous le même toit et les autos pareils, les autos vintage ou neuves débutent autour de 20,000$ en bon état.

A l’hôtel Brisas de Guadarlavaca, les levers de soleil sont superbes, en voila un pris par notre collaborateur Michel Rioux qui y a passé un mois en 2023 . En janvier il y a des spéciaux autour de 1,000$ pour une semaine, écrivez-nous vite pour réserver.

Un livre fascinant sur Cuba :L’heure sans ombre que nous nommerons heures sombres sur Cuba 

La somme du cheval partie 1. La directrice de notre club de lecture a acheté ce livre pour presque rien . C’est selon nous un des meilleurs livres qui explique Cuba, ses sites touristiques comme Cayo Largo, Trinidad, et élémentaire la Havane. À Cuba, l’inspecteur Benjamin Sioui, Amérindien d’origine et anticonformiste de son état, assiste à une cérémonie de la Santería : Yemayá, divinité du panthéon afro-cubain, lui demande d’aider Cuba à élucider les nombreuses disparitions d’enfants de l’ile. Pour y parvenir, Benjamin fera appel à son ami major-divisionnaire qui lui adjoindra les services d’un capitaine de la police nationale et d’une représentante du ministère de l’Intérieur, la (sublime) sergente Maeva Corrales, dont il ne pourra faire autrement que de s’enticher. À la fois récit d’aventures et roman initiatique, L’heure sans ombre est aussi une somptueuse histoire d’amour dont l’intrigue nous entraine dans un Cuba rarement dépeint, celui des festivals de musique électronique et des bars heavy métal, où l’art contemporain et la culture populaire contribuent à faire de La Havane une Barcelone du 21e siècle. Le problème toujours pas de tome 2, nous allons tenter de savoir ce qui se passe avec la maison d’éditions en 2024.

Benoît Bouthillette, chez Druide.  En attendant : https://www.leslibraires.ca/livres/l-heure-sans-ombre-benoit-bouthillette-9782897112387.html

  

 

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

Ad

SITE DE RECONTRES

CONCOURS

HUET SAUVÉ IMMOBILIER

BLURRY STUDIO

NYLOZAN

VÉRO YOGA

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers