fbpx

Entre Ciel, Enfer, Mer et Terre

 Tous ces titres sont dans le quatuor que nous vous présentons dans cette chronique.Des livres qui nous parlent d’histoire, de démons, d’anges, de réfugiés, qui tentent de s’en sortir, avec l’aide d’un journaliste canadien qui nous relate toute son histoire. A la petite école, on nous disait qu’entre le ciel et la terre il y avait le purgatoire, ici c’est celui des hommes que des gens doivent vivre, la violence des hommes comme dans les tueries du pays voisin qui ne finissent plus. Et un livre plus léger en finale.

Le 1er est L’enfer sans confession . Un jeune homme  Gabriel mène une existence tranquille et il ne demande rien de plus. Suffisamment de travail et d’argent, de la bouffe dans le frigo, du sexe au besoin, un bon verre de vin et tout va bien.

  Une rencontre va changer sa vie, Ariel, sa nouvelle voisine, une femme d’une beauté troublante  a un côté étrange si on peut dire. Un care un cadavre horriblement mutilé  est découvert dans le sous-sol de l’immeuble où il habite et sa vie bascule dans l’horreur.  Des démons sont dans son coin, ils cherchent une plaque mythique. Un bon thriller du genre, lu au soleil sur le patio, c’est notre équivalent québécois de King si on veut selon notre équipe . Humour noir avec un s un peu de philosophie au menu.

Hervé Desbois est un artiste multidisciplinaire, 464 pages pour cette édition chez Goélette.

Le site pour commander : https://www.leslibraires.ca/livres/l-enfer-sans-confession-herve-desbois-9782981453730.html

Le 2e est  Libre arbitre, tome 3 de l’affaire Minerva sur l’IA.

t si les environnementalistes avaient vu juste?? Est-ce que l’humanité est réellement en danger? Orchestre-t-elle sa propre extinction? Un nouveau complot se prépare et les agents de la Global Securitatis seront au premier plan encore une fois pour désamorcer cette bombe à retardement qui menace notre mode de vie. Voici leur manifeste si on peut dire. Des gens souffrent pour exploiter les mines qui permettent vos gadgets électroniques. Les terres rares disparaissent, des écosystèmes sont mis en péril pour construire. Le milliard et demi de véhicules polluent  et causent le réchauffement , la faune aquatique se meurt , cessez cela sinon le train va dérailler. C’est malheureusement le constat actuel, et la pandémie avait tout arrêté mais tout est reparti. Qui est derrière celle dont le nom signifie Mère Nature en grec. On se retrouve en Chine, leur équipe est emprisonné, le Chine n’est jamais innocente sur tout avec la web. 2 enquêteurs spéciaux doivent tenter de trouver des réponses et stopper les dommages.

Michel Bargone , 269 pages aux éditions de l’Apothéose.https://leseditionsdelapotheose.com/boutique/fr/michel-bargone-m748/

Le 3e : Les humbles ne craignent pas l’eau , un voyage infiltré est le récit d’un désastre militaire et humain en Afghanistan, Des québécois y sont morts pendant et après, ils se sont suicidés. Les américains ont dépensés 500 milliards dans cette guerre et en 2022 le pays est revenu aux mains des Talibans. L’argent souvent n’ a servi qu’à enrichir des profiteurs locaux et américains. Mathieu Aikins est canadien, et a vécu comme un réfugié il a faillir mourir  plusieurs fois, ils sont exploités, floués par des passeurs qui ne veulent que leur argent. Certains s’arrangent pour couler les pneumatiques en pleine mer. La Grèce a vu des centaines de milliers de réfugiés arriver à Lesbos. Ce pays en crise économique ne peut pas tout faire. Avec Omar un collaborateur, il part pour rejoindre l’Europe, tout un périple, avec bien des embûches. Bien des dangers les attendent, un récit poignant au moment ou le Québec en recoit d’Ukraine.  Journaliste en immersion, M. Aikins suit la route des réfugiés qui quittent l’Afghanistan pour rejoindre l’Europe. Il témoigne de leur quotidien alors que les politiques migratoires européennes durcissent leurs conditions d’accueil. Un livre sur le courage et l’espoir d’une vie meilleure. Un grand problème  de notre siècle, les réfugiés politiques, climatiques et ceux qui fuient les guerres. Pour les 14 ans et plus. Nous avons dit au groupe d’Amélie d’en commander pour vous. Près de 400 pages , qui nous transportent depuis 4 jours, chez Seuil dans les éditions du sous- sol.  https://www.leslibraires.ca/livres/les-humbles-ne-craignent-pas-l-matthieu-aikins-9782364686496.html

Le 4e La Ritournelle est plus léger, cela se passe dans une famille le temps des fêtes. Un peu plus frais avec la chaleur sur le patio. On est quelque part entre le Sapin a des boules et le Père Noel est une ordure. Des achats de dernières minutes, une mère presque despotique , des colis livrés chez eux pour e voisin, le sapin finit par prendre le bord. Curieusement cela nous rappelle des repas des fêtes il y a 20 ans. Depuis cela s’est calmé.  Dans c elivre , les repas de fêtes se suivent et se ressemblent : mêmes plats, mêmes convives, mêmes discussions. Sauf cette année. Il suffit d’un rien pour que les bonnes manières volent en éclat : non-dits, vieilles rancunes et mauvaise foi vont transformer le dîner de fête en un règlement de compte en bonne et due forme. Et si les repas de famille étaient enfin l’occasion de se dire les choses ? Non-dits, sujets sensibles, vieilles rancunes et mauvaise foi transforment un dîner de fête familial convivial en un règlement de comptes en bonne et due forme. Bien des familles s’y retrouvent n’est-ce pas?Aurélie Valgognes, 232 pages , un peu d’humour dans la belle saison chez Fayard  https://www.leslibraires.ca/livres/la-ritournelle-aurelie-valognes-9782213720548.html

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

NYLOZAN

EVOLUCIOLE

LES GRANDS EXPLORATEURS

SYNER G SUPPLEMENTS

VÉRO YOGA

SITE DE RECONTRES

DEMANDEZ ET VOUS RECEVREZ

JEU PYRABBLE

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers