fbpx

Femmes d’Exception d’hier et d’aujourd’hui

Les femmes québécoises font parler d’elles depuis des siècles dans bien des domaines,. Souvenez-vous de Madeleine de Verchères de nos cours d’histoire. En 2021, des femmes dénoncent, se battent, pour nous dire la vérité. Dans notre histoire il y en a toujours eu, qui se sont  battus pour avoir des droits et des libertés comme celles des livres qui suivent.

Le 1er livre est le 2e tome de Ma Voisine dérange, par une prof d’histoire de collège retraité. 

Il  parle de plusieurs femmes, en fait 21 sur 2 siècles.Agathe, Charlotte, Éléonore, Isabelle, Rose, Sophie et plusieurs autres furent des voisines dérangeantes. Afin de nourrir leurs enfants, obtenir justice, s’exprimer ou s’épanouir, elles ont dérogé des us et coutumes, parfois même transgressé des lois, et ainsi ébranlé leur entourage. Ces femmes ont vécu pendant la période coloniale anglaise sur le territoire nord-saint-pierrais (de Trois-Rivières à Maskinongé en Mauricie) et ont perturbé mari, parenté, curé, voisins et, quelques fois, un village entier.

Cette suite de Ma voisine dérange, portraits de femmes d’un autre siècle (2012) présente des situations inédites tout aussi captivantes que celles de leurs consœurs du premier volume. Un essai de 260 pages fort bien écrit et documenté. L’Église et les hommes contrôlaient tout dans le temps. Plusieurs  curés changeaient des enseignantes de rang pour toutes sortes de raisons.  Et leurs conditions étaient pires que dans les Filles de Caleb. Servantes de curé et enseignantes étaient souvent trop savantes.

Michèle Gélinas, aux éditions GID. Tome 1 et 2 disponibles : https://www.leslibraires.ca/livres/ma-voisine-derange-portraits-de-femmes-michele-gelinas-9782896344871.html

Le 2e Machine Jihad est écrit par une femme exceptionnelle: Maria Mourani, vous dire tout ce qu’elle fait serait un peu long. Ici elle nous dévoile les dessous du Jihad avec 10 jeunes qui malheureusement ne sont pas tous encore de notre monde.Du désir à l’engagement  l’engagement ultime d’Occidentaux dans une machine sans pitié, qui fait rarement marche arrière.  Un travail de rencontre par cette experte. , À partir des confidences de nombreux témoins et acteurs, la criminologue retrace le cheminement sinueux de jeunes que de multiples raisons ont fait basculer dans la violence: rencontres fortuites, actes racistes ou discriminatoires, quête de sens, désœuvrement, événements sociaux et politiques, etc. Loin du jugement ou des idées reçues sur le terrorisme et la radicalisation, cet ouvrage dresse un portrait minutieux du jihad, faisant ressortir les mille et un visages d’un phénomène complexe pour mieux le prévenir. Un livre pour comprendre et pour faire lire aux 16 ans et plus.

308 pages aux éditions de l’Homme.  https://www.leslibraires.ca/livres/machine-jihad-du-desir-a-l-maria-mourani-9782761957540.html

Le 3e: Léonie et Victoria : Une pure fiction, écrit par une autrice qui parle aussi de deux femmes qui veulent vivre leurs vies. 

Les années 40 et des filles qui arrivent en ville pour vivre une vie différente qu’à la campagne. La jeune Léonie Quesnel quitte son village natal de Rigaud pour aller vivre à Montréal dans l’espoir de trouver une vie meilleure et fuir le malheur. L’univers qu’elle découvre alors est à mille lieues de la réalité qu’elle connait. Hébergée à la pension Carpentier par la pétillante Mme Henriette qui veille avec bienveillance sur ses pensionnaires, Léonie rencontre l’attachante Victoria. En sa compagnie, dans cette métropole en pleine effervescence, Léonie aura-t-elle le courage de franchir la ligne entre l’amitié et l’amour? Léonie et Victoria, c’est une histoire d’amour et d’amitié où les destins de femmes hautes en couleurs se croisent. Mme Léonie a une vie secrète, et les femmes aussi parfois. Mais l’Amour va persister.

Mélanie Calvé, a eu une vie pas banale, nous avions eu une conversation lors d’un livre précédent. 324 pages aux éditions Fides. https://www.leslibraires.ca/livres/leonie-et-victoria-melanie-calve-9782762144666.html

Le 4e, notre coup de coeur : À la fin tu es lasse de ce monde ancien. Le roman d’Éva Circé-Côté parle d’une femme mais est écrit par un homme. Une femme qui a tout fait avant les autres. Journaliste, poète, libre-penseuse, fondatrice d’un collège pour jeunes filles et première bibliothécaire de Montréal au début du XXe siècle, Éva Circé-Côté fut tout cela avant d’être reléguée aux oubliettes de l’histoire. Dans ce roman en forme d’hommage où les lettres se croisent avec élégance, Pierre Roberge lui redonne vie en imaginant les premiers instants des amours d’Éva avec le docteur Pierre-Salomon Côté, « le médecin des pauvres ». Par-delà les joies et les drames, c’est enfin la rumeur sourde d’un siècle nouveau qui gronde ici. Un siècle qui n’a pas encore brisé ses promesses ni déployé toutes ses horreurs et sur lequel Éva fonde tant d’espoirs, elle, si lasse de ce monde ancien…Ce monde qu’elle voulait changer et qu’elle a sans doute changé, nous en  avions entendus parler. Cela fait le dessert si on veut des femmes remarquables. Aux éditions GID.

Le livre du début de la chronique : https://www.leslibraires.ca/livres/a-la-fin-tu-es-lasse-pierre-roberge-9782896344765.html

Collaboration spéciale : Amélie Lacroix Maccabée et nos comités de lecture. La fin de semaine était parfaite pour la lecture. 

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

LES GRANDS EXPLORATEURS

SYNER G SUPPLEMENTS

NYLOZAN

DEMANDEZ ET VOUS RECEVREZ

SITE DE RECONTRES

JEU PYRABBLE

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers