fbpx

Gaspillage alimentaire, avec ou sans technologie

aliments
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il faut être évolutionnaire, c’est-à-dire modifier ses comportements afin de faire face à l’un des plus grands défis planétaires : cesser le gaspillage alimentaire. Mais parfois la technologie peut être de trop.

Au Canada, 40 % des aliments produits finissent à la poubelle à diverses étapes de leur cheminement, que ce soit chez le producteur, le transformateur, le distributeur, le détaillant ou le consommateur. Chaque Canadien jette en moyenne 1000 $ de nourriture annuellement. Dans le monde, environ 1,3 milliard de tonnes d’aliments sont jetées chaque année, une quantité qui pourrait nourrir 7 fois la population qui ne mange pas à sa faim. En 2050, la Terre comptera 9 milliards de boucalimentshes à nourrir (d’où le nom Projet 9).

DEVENIR UN ÉVOLUTIONNAIRE
Pour lutter contre cette aberration économique, sociale et environnementale, le Centre de développement bioalimentaire du Québec (CDBQ) lance, en collaboration avec Recyc-Québec, le Projet 9, dont les objectifs vont de la prise de conscience à l’adoption d’une nouvelle façon de faire pour réduire le gaspillage alimentaire. Comme le gaspillage se fait tout au long de la chaîne de production alimentaire, soit des producteurs jusqu’aux consommateurs en passant par les épiciers, le Projet 9 vise à sensibiliser chaque acteur à devenir évolutionnaire.

GASPILLAGE ALIMENTAIRE : LA TECHNOLOGIE À LA RESCOUSSE
Le CDBQ travaille déjà depuis plusieurs années au développement d’une technologie permettant d’augmenter jusqu’à trois fois la durée de conservation des aliments frais. Appelée HPP (Hydro Procédé de protection[1]), cette technologie, dont on connaît l’efficacité depuis le 19e siècle, est aujourd’hui approuvée par Santé Canada.

Le procédé HPP est une technologie verte, simple et innovante qui n’utilise que de l’eau froide et de l’électricité. Cette technique se résume comme suit :

  • alimentsImmersion d’un aliment emballé (sous-vide, bouteille scellée ou contenant hermétique) dans un bassin d’eau froide;
  • Augmentation de la pression à l’intérieur du bassin par compression hydro­statique jusqu’à 87 000 psi (livres par pouce carré), l’équivalent de six fois la pression exercée dans la fosse des Mariannes, l’endroit le plus profond du monde dans l’océan Pacifique;
  • Destruction des microorganismes dans l’aliment grâce à cette forte compression;
  • Aucun ajout d’additif ni d’agent de conservation artificiel (Clean Label);
  • Conservation du goût, de la texture, de la fraîcheur et des valeurs nuttritives (vitamines et antioxydants) de l’aliment.

L’avantage d’un tel procédé est que le temps de conservation de l’aliment frais est considérablement prolongé (jusqu’à trois fois), et ce, sans besoin de congélation. L’entreprise Naturel HPP, à Saint-Hyacinthe, offre cette technologie à l’industrie alimentaire. Elle est l’unique fournisseur canadien ayant reçu un agrément fédéral qui permet aux producteurs et aux transformateurs alimentaires de traiter des aliments frais par très haute pression hydrostatique (HPP).

PLUS D’UNE DIZAINE D’ENTREPRISE ALIMENTAIRES UTILISENT LE PROCÉDÉ HPP
Déjà, plus d’une dizaine d’entreprises alimentaires utilisent le procédé HPP afin de prolonger la durée de conservation de plusieurs de leurs produits, dont :

  • alimentsLa Maison du gibier : rillettes, mousses et terrines
  • Les Cuisines gaspésiennes : plusieurs sortes de jambon tranché, salami, bologne, pepperoni, sous le nom Gaspésien
  • Les Viandes du Breton : jambon tranché rustique et bio
  • Pâte 2000 : boules de pâte à pizza fraîche et plusieurs autres produits tel produits laitiers, plats préparés, fruits et légumes.
    VOIR LA LISTE SUR LEUR SITE : www.naturelhpp.com

Plusieurs autres compagnies se joignent chaque année à la communauté des évolutionnaires. Les produits alimentaires frais déjà soumis au procédé HPP et offerts dans la plupart des grandes chaînes d’alimentation sont identifiés par un autocollant bleu illustrant une goutte d’eau et indiquant le nom et l’avantage principal de la technologie à haute pression : HPP fraîcheur prolongée.

CHANGER SES HABITUDES GRÂCE AUX PRODUITS HPP FRAÏCHEUR PROLONGÉE
aliments
Effectuer des changements dans ses habitudes de consommation n’est jamais chose aisée. Le Projet 9 se veut un mouvement de sensibilisation pour amener les consomma­teurs et les producteurs à réfléchir et à poser un geste concret en ce sens. Se procurer des produits alimentaires HPP fraîcheur prolongée en est un. Comme ils affichent une date de péremption prolongée, il est alors plus simple de planifier leur utilisation, sans avoir à les congeler ou, pire, à les jeter car devenus non comestibles trop rapidement. Les produits alimentaires HPP fraîcheur prolongée facilitent également la préparation de repas impromptus puisque la viande, entre autres produits, est prête à être cuisinée à tout moment. Gérer le contenu de son réfrigérateur devient alors beaucoup plus facile !

Comme certains produits HPP fraîcheur prolongée sont déjà portionnés dans les emballages, ce procédé s’avère doublement avantageux pour les couples et les personnes vivant seules. Cela permet d’économiser, en achetant en plus grande quantité, et d’éviter le gaspillage alimentaire, en apprêtant de petites quantités à la fois. La durée de conservation des portions inutilisées n’est pas affectée, puisque celles-ci demeurent bien scellées.

BANC D’ESSAI PAR BOB LE CHEF
Bob le Chef, reconnu autant pour son savoir-faire culinaire que pour son franc-parler, est un évolutionnaire qui a plusieurs de ses démonstra­tions culinaires sur YouTube à l’élaboration de recettes à partir de produits HPP fraîcheur prolongée.

PRODUITS ET DURÉE DE CONSERVATION

PRODUITS FRAIS DURÉE DE CONSERVATION HABITUELLE DURÉE DE CONSERVATION AVEC PROCÉDÉ HPP
Terrine, mousse, rillettes 45 jours 150 jours
Jambon tranché 30 jours 90 jours
Saucisse fraîche 30 jours 60 jours
Filet de porc 3 à 5 jours 60 jours
Viande hachée (porc et bœuf) 3 jours 60 jours
Charcuterie (pepperoni, salami, bologne, pancetta, etc.) 30 jours 90 jours
Smoothies 60 jours (pasteurisé*) 60 jours
Jus 90 jours (pasteurisé) 90 jours
Boissons énergisantes 90 jours (pasteurisé) 90 jours
Œufs cuits durs 7 jours 30 jours
Pâte à pizza 1 jour 25 jours

* Le procédé HPP conserve les vitamines et antioxydants des produits, tandis que la pasteurisation les détruit.

Et cuisinez vos restes, il y a plein de recettes sur le web, pour cela. Vous avez l’embarras du choix.

La plate forme Too good to Go 

Ma famille avait une boulangerie à un certaine époque, et avec nos parents nous passions acheter du pain et des pâtisseries du jour précédent à rabais . Un magasin de St-Janvier, à Mirabel écoule les pains de trop de St-Méthode depuis des années, c’est leur centre de distribution dans les Laurentides. Et pas besoin d’application pour y passer.

La semaine dernière , la technologie était de trop avec Too good to go  l’application nº1 au monde pour l’approvisionnement en surplus de nourriture qui est rendu à Québec. L’idée est bonne mais il faudrait aussi en avoir pour ceux qui n’ont pas l’application. Cette application aide les consommateurs et les entreprises à éviter le gaspillage alimentaire a été lancée avec succès au Canada en 2021. Aujourd’hui, l’application est disponible dans quatre villes du pays, soit TorontoVancouver, Montréal et Québec. Depuis son lancement au Canada il y a à peine sept mois, près de 2 000 entreprises alimentaires se sont jointes à la plate-forme, ce qui a permis d’éviter le gaspillage d’un quart de million de repas. Mais certaines entreprises n’en gardent pas pour leurs clients, comme Paillard dans le Vieux Québec. Ils n’en font que pour ceux qui sont sur l’application. Je voulais acheter un sac de la veille pas moyen, cela manque un peu de jugement. Faudrait en avoir un peu pour ceux qui n’ont pas de téléphones intelligents  et pour les passants, car cela favorise encore les riches. Le Canada gaspille 58 % de tous les aliments produits au pays, une part nettement plus élevée que la moyenne mondiale de 40 %. Si mesuré en poutine, le Canada gaspillerait l’équivalent de 34 milliards de portions de frites, sauce et fromage par année.

Micheline Vallée mise à jour en juin 2022 par André Maccabée

[1] De l’anglais High Pressure Processing.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

PARC SAFARI

SYNER G SUPPLEMENTS

SITE DE RECONTRES

NYLOZAN

JEU PYRABBLE

GESTION DE POIDS

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

COACHING

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers

Media of the day