fbpx

Grands livres historiques du Mois

Ce mois nous avons un trio de grands livres historiques. Un pour le mois de l’histoire des noirs et deux sur les guerres et leurs conséquences.

Le 1er : Noir et Blanc

L’auteur signe son premier livre et témoigne d’un vécu personnel hors du commun. L’avantage blanc vu de l’intérieur. Le regard actuel d’un torontois sur l’avantage blanc et les voies de changement. Il est né ici à Montréal , une enfance , pour le moins compliquée, sa mère a eu plusieurs enfants dont deux qui étaient de race noire. Il a vécu en famille d’accueil, et a eu du succès finalement dans son travail. Il veut sa place de citoyen à part entière . On le dit aussi leader et revendicateur. Il nous fait l’histoire détaillée du racisme systémique en Amérique du Nord  qu’il a vécu et nous dit comment  combattre le tout. Sa vie a débuté ici à Montréal,  avec des parents adoptifs blancs francophones, il a vécu toute la décennie  des années 70 au Québec.  Homme bilingue et biracial, il évolue entre les communautés francophones et anglophones du Canada et entre le monde des blancs et le monde des Noirs depuis sa naissance. L’avantage blanc il l’a vécu un peu partout. « Noir et Blanc » demande en douceur des comptes aux lecteurs et lectrices pour éveiller l’allié ou l’alliée qui sommeille en eux. L’auteur a développé une expertise qu’il déploie au Canada, aux USA, en Europe et en Asie. Il est aussi rédacteur, réalisateur et producteur de contenu visuel. Stephen Dorsey vit dans un quartier de Toronto.

Le 2e est plus petit :Un Monde sans Mères

Il y a un lien avec le premier, car il a vécu sans sa mère longtemps, l’auteur de noir et blanc. Pour toutes sortes de raisons. Dans ce livre on parle des relations avec nos mères, et des jeunes qui fuient certains pays pour survivre sans leurs mères. Des gens qui viennent de Syrie, de l’Afrique etc.  Et vous, qu’avez-vous fait de votre mère pour pouvoir vivre? » C’est la question soulevée dans ce roman. Car tout le monde ou presque a des histoires de mères à régler.  Noémie, une femme de soixante ans, tente de renouer avec sa fille, qui vit dans une île du Pacifique et qu’elle n’a pas revue depuis des années. . Bénévole dans un centre pour femmes immigrantes, Noémie se trouve confrontée à des événements tragiques qui ravivent les plus mauvais souvenirs des femmes qui viennent de pays en guerre. . Mais l’espoir pointe malgré les embuches, alors qu’une nouvelle relation amoureuse se dessine et que la visite inespérée de sa petite fille bouleverse l’ordre établi. De cette plongée en eaux profondes et troubles, Noémie émergera pour enfin se réconcilier avec sa mère décédée, sa fille et avec elle-même.

Entre souvenirs, lettres et journal intime, le récit met en relief la complexité d’une relation primordiale pour tous les humains, teintée d’amour et de colère, de tendresse et de cruauté, de grandeurs et de misères. Tourné vers l’ailleurs, il entraîne lecteur et lectrice sur les traces de ces femmes qui ont tout sacrifié pour la survie de leur famille. Ce sont des textes de leur attachée avec des lignes de notre équipe mais nous ne pouvons faire mieux. Une réflexion sur les mères en 2022.

Claude-Emmanuelle Yance, chez Québec Amérique

https://www.leslibraires.ca/livres/un-monde-sans-meres-claude-emmanuelle-yance-9782764445945.html

Le 3e livre , le voyage de Cilka est une histoire vécue, la survie durant la 2e guerre malgré l’adversité. Cilka Klein est âgée de 16 ans lors de sa déportation au camp de Birkenau. Remarquée pour sa beauté par le commandant, elle est séparée des autres prisonnières. A la Libération, elle est condamnée pour faits de collaboration et envoyée dans un goulag afin de purger une sentence de quinze ans à 75 kilomètres du grand nord . Comment survivra t-elle ? Elle deviendra soignante des autres, aidera à des naissances, à la survie des enfants au lieu de travailler dans les mines. Elle soigne tout le monde, ceux qui sont frappés par des épidémies, des accidents. Des prisonniers armés qu’on nomme des éminences leur volent des médocs. On lui offrira souvent la liberté pour ses bons services, elle finira par s’en sortir , nous ne vous en dirons pas plus. Disons que la mort de Staline en 1953 changera un peu la donne. Une histoire vraie pas toujours facile à lire, l”autrice a écrit ses deux livres suite à une rencontre avec un homme quand elle travaillait dans un centre hospitalier de Melbourne. Le premier était sa vie, le 2e celui d’une femme qu’il avait connu. Elle fera des voyages et des recherches un peu partout pour écrire ce livre, elle nous explique son cheminement à la fin du livre .

Heather Morris, 377 pages aux éditions Charleston : https://www.leslibraires.ca/livres/le-voyage-de-cilka-heather-morris-9782368126219.html

Avec une carte, l’auteure a aussi écrit un livre sur l’avant voyage, qui a été un grand succès. 4 millions de livres vendus.

Les livres arrivent sur les tablettes, demandez- les: Collaboration spéciale: Amélie Lacroix Maccabée

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

NYLOZAN

EVOLUCIOLE

LES GRANDS EXPLORATEURS

SYNER G SUPPLEMENTS

VÉRO YOGA

SITE DE RECONTRES

DEMANDEZ ET VOUS RECEVREZ

JEU PYRABBLE

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers