fbpx

Mode, Vêtement et Recyclage

vêtements

Devrions-nous suivre la mode qui est un cycle, et une manière de faire rouler l’industrie ? NON et NON

Si vous gardez vos vieux vêtements, ils vont revenir à la mode un jour. Et s.v.p. ne jetez aucun vêtement aux poubelles !

 En Amérique du Nord, on envoie au dépotoir plus de 11 700 000 kilos de vêtements par année alors que 95 % de ces vêtements pourraient être recyclés. En 2016, le Grand nettoyage des rivages canadiens a recueilli plus de 7 625 souliers et autres vêtements le long de nos rivages. Or les vêtements ne sont pas inoffensifs pour l’environnement, en fait, ils ont des effets nocifs sur nos océans. Ainsi, des chercheurs y ont dernièrement découvert une quantité phénoménale de minuscules fibres de plastiques, les microfibres, provenant des tissus synthétiques et autres; ces microfibres sont rejetées dans l’eau durant la lessive.

Dans la plupart des paroisses, il y a le comptoir des aubaines souvent dans le sous-sol des églises. Comme me disait un de mes amis bénévole dans la région, cela sert pour les banques alimentaires , donnez vos vêtements, et il y a plus de monde dans les sous-sols que dans l’église.  Allez les porter directement, ou encore à Renaissance, pas dans les bacs anonymes qui sont souvent des entreprises lucratives comme le Village des Valeurs. Amélie recycle encore beaucoup de vêtements pour son travail de libraire. Renaissance vous dit que 90% de vos vêtements ne servent pas, donnez les. C’est ce que nous avons fait Amélie et moi, on a remplis le camion pour la bazar paroissial.

Un livre peut vous aider au besoin
Comme  prof dans un collège, 4 décennies,  j’avais des centaines de juges tous les jours, des ados en plus,  je ne suivais pas trop les modes, pour moi l’essentiel était d’être confortable, dans mes vêtements comme avec mes chaussures. Je disais souvent pour rire, que je m’achetais parfois des vêtements neufs pour économiser les vieux. Parfois je demandais histoire d’agencer les couleurs, l ‘opinion de ma fille qui a étudié en mode au CMV et qui avait fait sa robe de bal.  Avec Amélie quand elle vivait chez nous, nous passions souvent dans les boutiques vintage sur St-Laurent et elle passait du temps au magasin du Chaînon. Il n’y a presque plus de code vestimentaire un peu partout. Depuis la pandémie, il y a beaucoup de vêtements qui sont sur le cintre depuis longtemps. Et comme ma famille était dans la chaussure nous en avons un peu trop, des chaussures.

J’ai été le prof des deux filles de Louise Labrecque, la styliste connue. Elle a fait un livre, les vêtements parlent. Exprimez-vous avec style. Bien malgré vous, vos vêtements parlent et dévoilent une partie de vous-même. Reflètent-ils votre véritable personnalité et le message que vous souhaitez véhiculer aux autres ? À Magog on voit parfois un drôle de bonhomme avec une voiture Volvo cabossée en ville, est-il un itinérant qui vit dans sa voiture? Loin de là, c’est un de nos acteurs les plus connus et qui travaille encore malgré ses millions, Donald Sutherland. Elton John tente aussi parfois de passer inaperçu. Pour vous aider à vous bâtir un style à votre image et à tirer profit du pouvoir de vos vêtements, la styliste Louise Labrecque vous propose une méthode en quatre points facile à mettre en pratique, et ce, peu importe votre âge, votre silhouette ou votre budget.  Je l’ai feuilleté en passant dans une librairie. Intéressant.
https://www.leslibraires.ca/livres/vos-vetements-vous-parlent-exprimez-vous-louise-labrecque-9782897056469.html

Des documentaires à voir  

Notre collègue retraité de Radio-Canada Claude Deschènes continue d’écrire sur la culture et le reste dans Avenues un site intéressant, passez voir le documentaire sur la mode. Comment on vous anarque ?Il  vous recommande plusieurs documentaires : Et si on se faisait un festival de documentaires à la maison? – Avenues.ca

Et tout récemment aux Grands Reportages, c’était la fast fashion on paye des gens 3 euros de l’heure en Angleterre pour produire des robes qui se détailleront 15 euros en petite boutique et plus chez les grands noms. En quelques décennies, la “fast fashion”, ou mode jetable, a révolutionné l’industrie textile à bas prix. Enquête sur l’impact social et le coût environnemental d’un secteur qui ne connaît pas la crise. . https://www.youtube.com/watch?v=QRDevzj1ZE4

Mise à jour 2022 par André Maccabée avec la collaboration spéciale d’Amélie Lacroix-Maccabée 

 

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

PARC SAFARI

SYNER G SUPPLEMENTS

SITE DE RECONTRES

NYLOZAN

JEU PYRABBLE

GESTION DE POIDS

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

COACHING

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers

Media of the day