fbpx

La vérité sur l’âge, le fromage, le lait et les vaches  

Nous sommes originaires de Mirabel, le lait quand nous étions jeunes, cela venait d’un cousin . Les vaches étaient tout près de l’autoroute 15. Depuis 60 ans , on a perdu nos fermes et nos vaches laitières en grande partie. Un jeune de 72 ans qui démarre une entreprise, est-ce commun? Pour faire le lien comme dirait Christian Bégin, l’âge n’a pas d’importance à moins d’être un fromage.

Le 1er est J’ai 72 ans Maman . Suis je trop vieux ?  André Provencher a fait le choix à 72 ans de devenir entrepreneur, défiant ainsi tous les préceptes du milieu des affaires. Prise dans le contexte de la  pandémie et de l’isolement pernicieux des vieux, cette décision tire son  origine des réflexions de l’auteur sur les rapports de cause à effet entre l’âge et la valorisation sociale et humaine. En repassant sur son propre vécu  et surtout les passages de sa vie professionnelle, André Provencher observe dans J’ai 72 ans maman que ceux-ci ont peu suivi la courbe normale de l’âge. Salarié à 12 ans, drop-out à 17 ans, directeur général à 28 ans, étudiant à 33  ans, haut dirigeant à 45 ans, père à 47 ans, intrapreneur à 51 ans,  marathonien à 65 ans, jeune-vieux à 72 ans, sa ligne du temps est particulière. De fait, l’âge a peu d’emprise sur lui. Son chemin s’est tracé  avec l’influence de multiples mentors qui lui ont permis d’acquérir son lot de  compétences managériales et stratégiques. Nous nous sommes croisé car il passé une grande partie de sa vie plutôt fructueuse dans le domaine des médias.  Comme bien des gens, il a eu des questionnements qui ont ressurgi avec force à la faveur de la pandémie, qui a  contribué à accélérer le profilage des générations et l’aigreur à l’endroit  des personnes aînées. « Suis-je devenu trop vieux pour mériter encore une place honorable dans la vie active? », se demande-t-il alors, marqué par l’air pandémique. Il faut avoir une prise de conscience plus large des dangers sociaux associés à l’âgisme dans tous les aspects du vivre ensemble. Nous avons des collègues qui enseignaient encore entre 70 et 80, des chargés de cours. Tout dépend comment va votre santé mentale et le reste, un immortel connu  (DL) nous disait qu’un de ses amis européens vient de sortir un livre a 102 ans , Bernard Pivot aussi en a parlé a de son groupe de jeunes de son âge, il  a 87 ans. Ici Radio Canada nous parlait d’une jeune artiste des Maritimes, elle a 90 ans. Et notre plus vieille lectrice a 107 ans et demeure seule.

André Provencher. L’auteur est aussi l’éditeur chez Art Global : https://www.leslibraires.ca/livres/j-ai-72-ans-maman-et-andre-provencher-9782923196305.html

Le 2er Run de lait, est sur le chemin de notre lait. Un artiste et père de famille se lance dans une enquête pleine de découvertes et de rebondissements sur l’industrie laitière afin de répondre aux questions suivantes : pourquoi le Québec a fait du lait sa plus importante production agricole, et pourquoi avons-nous perdu la moitié de nos fermes laitières au cours des vingt dernières années.  L’auteur a parcouru le Québec de long en large afin d’interroger les rouages d’une industrie qui vacille, réalisant dans un même temps que l’identité des Québécois était intimement liée à leur production laitière. Alliant humour jubilatoire, fiction et enquête rigoureuse, Run de lait est une œuvre sur le Québec d’aujourd’hui et sur sa posture agroalimentaire future. Un univers complexe et fascinant, livré dans un texte accessible et profondément humain. Il ne trouve pas normal et nous non plus qu’une des familles les plus riches de la province soit une compagnie de fromages. C’est aussi du théâtre style de j’aime L’hydro dont il nous parle,  à la Licorne. Pour savoir ce qui se passe dans ce domaine, la revue la Terre de chez nous et la semaine verte sont des références depuis des décennies. Voici un lien : https://www.laterre.ca/actualites/alimentation/un-lait-plus-digestible-lance-au-quebec

Justin Laramée chez SOMME TOUTE Collection La  Scène . https://www.leslibraires.ca/livres/run-de-lait-justin-laramee-9782897943318.html

Les vaches en cavale et notre vache 

Les vaches sont partout cette semaine, les vaches en cavale depuis le mois de mai en Mauricie, faut vite les récupérer. En Alberta ce sont des autruches que la police a du ratrapper…

Les cisterciens d’Oka nous ont donné un fromage et une vache la canadienne, la photo vient d’eux, passez lire ce reportage :  https://www.laterre.ca/actualites/page-conseils/la-vache-canadienne-la-seule-race-laitiere-developpee-en-amerique-du-nord

 

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

NYLOZAN

EVOLUCIOLE

LES GRANDS EXPLORATEURS

SYNER G SUPPLEMENTS

VÉRO YOGA

SITE DE RECONTRES

DEMANDEZ ET VOUS RECEVREZ

JEU PYRABBLE

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers