fbpx

La vodka Cherry River des sources du Mont-Orford

Pendant l’été , un communiqué nous a un peu intrigué ,Marc Dupré annoncait qu’il devient co-producteur artisan et fabricant d’un nouveau spiritueux, une vodka développée et fabriquée au Québec, la vodka Cherry River de la région de Magog-Orford.  

Nous y avons un pied à terre depuis des décennies grâce à notre photographe, cela nous intéressait, en fait cela se nommait Orford, avant. C’est ce qui entoure le Mont-Orford, près de Magog, sortie 118 de l’autoroute des Cantons, tournez à droite c’est Magog, gauche c’est Cherry River. Le tout au pied du majestueux Mont-Orford, dans le parc national du même nom; un village qui unit les amants de la nature, du plein air et des sports de glisse et dans lequel une eau pure est  puisée pour produire une vodka locale d’une singularité toute propre.

Notre collègue sommelier Serge qui les représente, nous a apporté leurs deux produits pour célébrer dans le temps des fêtes. Francis son associé qui vit à Magog, que nous avons rejoint, nous explique, le procédé. Avec l’eau il a façonné et développé une vodka d’une pureté incomparable à partir d’une eau cristalline tirée des sources souterraines du village de Cherry River. Pour cette année, ils ont la vodka pure, et celle élaborée avec du sirop d’érable authentique qui provient des producteurs de la région. La pure, a été dégustée en cocktail et pure, et celle au sirop d’érable, comme un cognac, elle est brune comme un grand cognac. Un produit tout en finesse de notre terroir des Cantons 100%.

Voici quelques commentaires de la dégustation avec notre comité mixte, des gens qui vivent en plus partiellement dans la région. La vodka simple est pure, limpide, et a un léger goût d’anis de réglisse noire si on veut. Nous lui avons trouvés un peu de saveurs de fleurs blanches, un peu de conifères, tout en délicatesse, je résume les fiches comme d’habitude. Elle titre 40% d’alcool, et se détaille 44$ au monopole, disponible  dans 135 magasins, https://www.saq.com/page/fr/saqcom/vodka/cherry-river-vodka/14001338

La 2e était celle avec l’érable, brune comme un cognac, nous sommes ailleurs, savoureux, doux, complexe, une touche plus sucrée, des nuances de noix, de caramel, c’est une vodka de méditation. Le tout doté d’un superbe équilibre, la texture est enveloppante en bouche avec une longue allonge .  Si vous le pouvez, il faut la déguster au soleil en hiver, sur le patio avec une chaise en bois Adirondack. Un summum que nous avons fait ce samedi. Nous devrions la re-déguster dans sa région d’origine sous peu, dans les temps des célébrations. Toute une personnalité, un produit pour étonner vos parents et amis pendant les célébrations. Passez vite en acheter, 40% d’alcool, elle se détaille 46,50$ dans 50 magasins : https://www.saq.com/page/fr/saqcom/vodka/cherry-river-vodka-erable/14064873

 

 

 

2 Commentaires

Cliquez ici pour poster un commentaire

  • Pourquoi pas rivière aux cerises. Ne peut-on pas rester nous-mêmes en tant que peuple québécois et francophone. Pourquoi toujours vouloir plaire aux anglophones. A t-on si honte de notre langue à ce point.

    • Bonjour à vous
      Cela n’a rien à voir avec la langue, c’est le nom du lieu, qui a été développé par les Loyalistes, passez voir ce lien pour en savoir plus et voila : Histoire – Orford

      AM

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

LES GRANDS EXPLORATEURS

SYNER G SUPPLEMENTS

NYLOZAN

DEMANDEZ ET VOUS RECEVREZ

SITE DE RECONTRES

JEU PYRABBLE

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers