fbpx

L’Amour en 2021-

Plus que jamais en 2021,

notre monde a besoin d ‘amour et cela dans tous les domaines et pour toutes les générations. Que ce soit l’Amour crisse, le cri du cœur de Louise Latraverse pour ses 80 ans ou celui de Denis Coderre pour sa ville. ET svp messieurs calmez-vous, les chicanes de ménage et le reste s’aggravent avec la pandémie. Comme notre groupe dit souvent, on ne peut pas empêcher un cœur d’Aimer. Voici des romans sur des amours écrits par nos autrices :

Le 1er est Charlotte St-Arnaud , 3e roman de l’autrice Lyne Doyon dont nous devrions vous reparler.

À l’aube de la trentaine, Charlotte semble savoir  où elle s’en va. En fait tout va changer, et elle ne saura plus trop quoi faire de sa vie.  Ses rêves si soigneusement échafaudés s’effritent alors comme un château de sable. Le doute s’installe. Une remise en question s’impose… Plus rien ne sera plus tout à fait comme avant. À l’encontre de sa nature expansive, elle s’isole et choisit la fuite, inquiétant son entourage. En fait elle se retrouve en Mauricie, comme dame de compagnie, cela lui permettra une pause et de faire le point. Elle revient ensuite vers sa famille, elle était fonctionnaire, elle deviendra réceptionniste puis un héritage change la donne. Et l’amour dans tout cela, comment vivre sans amour? Un roman sur les femmes de 30 et de 40 ans qui se cherchent comme me disait un collègue retraité sur des collègues encore en fonction . Est-ce qu’-elle trouvera la force suffisante pour surmonter ses épreuves imprévisibles et estomper ses doutes ? Un bon roman pour hommes pour comprendre les femmes. C’est la fin d’une trilogie mais chacun est complètement indépendant et présente une femme. Nous avons demandés les deux premiers pour ce printemps. 548 pages aux éditions de l’Apothéose, signé Lyne Doyon. Les 2 premiers sont en bas de la page.   https://www.leslibraires.ca/livres/charlotte-st-arnaud-lyne-doyon-9782897754068.html

Le 2e : Larves de vie, est des plus curieux, un tout petit livre qui parle de 4 insectes qui font partie de la vie de l’autrice, et qui la tiennent en otage enfin dans son récit. 

L’autrice semble avoir une relation amour-haine avec les insectes tout au long de sa vie. A vous de  juger, voici quelques lignes.  Le bois humide de ma tête a attiré des fourmis qui ont aménagé mon esprit. J’ai perdu mon chez-moi. Depuis, les bestioles grugent un système de galeries et affaiblissent ma structure. Elles se nourrissent de moi, recrachent les organes vitaux à moitié digérés pour me permettre de rester en vie. Son récit débute autour de ses 4 ans, et les 4 insectes sont les fourmis, les vers, les mantes religieuses et les punaises. Nous devrions vous en reparler avec la collaboration d’une enseignante. La mort, la vie, l’amour, la nature sont au cœur de ce petit volume Elle est comédienne, écrit et semble avoir toute une imagination. Digne de mention. Christine Gosselin 142 pages aux éditions Hamac. https://www.leslibraires.ca/livres/larves-de-vie-christine-gosselin-9782925087335.html

Le 3e livre : Une nuit d’amour à Iqaluit: Cela dure 8 mois la nuit, il y a le soleil de minuit 4 mois en été et le reste de l’année c’est la nuit.  

10 ans ont passé depuis que la photo d’Irina, publiée sur la couverture d’un célèbre magazine, lui avait attiré le surnom de La bien-aimée de Kandahar. Un soldat canadien posté en Afghanistan tombe amoureux d’elle et commence à lui écrire, jusqu’au moment où il se fait tuer dans une explosion. Afin de panser ses anciennes blessures, Irina déménage à Iqaluit, au Nunavut. C’est aussi loin au nord que Cuba au sud, 4 heures d’avion. Environ 8,000 personnes y vivent, nous y avons passés une fin de semaine, en juin pour voir le soleil de minuit. Tout y est 4 fois plus cher, une amie y a fait un contrat d’une année comme prof au secondaire. Elle nous décrit la vie des gens, et au pays des aurores boréales, aucun secret ne reste enterré à jamais. Lorsqu’elle rencontre le policier Liam O’Connor, son passé ressurgit brutalement. Une nuit d’amour à Iqaluit représente la suite du roman inspiré de faits réels avec La bien-aimée de Kandahar, véritable fresque sociale qui superpose la fondation de Montréal à la guerre en Afghanistan. Dans le mystérieux décor de la longue nuit polaire, les nouvelles aventures d’Irina se déroulent sous le signe de révélations troublantes. Un roman fascinant, sur le grand nord et la nordicité, l’isolement et la noirceur qui donne des excès, un peu ce que nous vivons en confinement. L’autrice Félicia Mihali est aussi l’éditrice, aux éditions Hashtag

Un beau roman, d’Ici, https://www.leslibraires.ca/livres/une-nuit-d-amour-a-iqaluit-felicia-mihali-9782924936207.html

Tous ces livres arrivent ce mois chez les libraires

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

LES GRANDS EXPLORATEURS

SYNER G SUPPLEMENTS

NYLOZAN

DEMANDEZ ET VOUS RECEVREZ

SITE DE RECONTRES

JEU PYRABBLE

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers