fbpx

Le château Taillefer-Lafon et achetez bleu pour les BAQ

 Depuis le tournant du millénaire il se passe des choses dans le domaine des vins à l’extrémité ouest de la 440, sur la montée Champagne près de l’autoroute 13. C’est le retour aux sources de la famille Taillefer, 30 ans plus tard environ.

On remonte dans le temps, au début du XIXe siècle, la famille cultive des terres dans le coin, cela se continue jusqu’à l’expropriation des années 70 pour l’autoroute 13 qui devait se rendre à Mirabel.  Mais la famille garde un terrain dans le coin, et cultive des fruits . 1999 François notaire, et sa sœur Manon et un œnologue bourguignon arrivé depuis quelques années au Québec Fabrice Lafon démarrent un vignoble.  Fabrice partira trop jeune pour les vignes éternelles, lors de nos premières  visites sur place, il y était dans le château en construction, Il élaborait les vins au sous-sol actuel du château lors de nos rencontres.

Le château a tout juste 15 ans cette année. Disons que c’est une architecture assez unique, personne ne demeure sur place, il comprend 2 salles superbes de réception et une terrasse arrière qui donne sur les vignes, nous y avons faits bien des agapes, et nous avons même assistés à des spectacles sur place et des soirées caritatives. En dehors du temps de pandémie, on y tient en moyenne 200 événements par année dont beaucoup de mariages.

Nous venons d’y repasser jeudi dernier en trio, notre directeur Denis Taillefer qui n’a pas de liens avec le vignoble, notre photographe sénior Jean-Robert Dupont et votre sommelier pour voir les vins et produits du château pour 2021 et jaser un peu avec leur oenologue Merched Fakhry qui vient du Liban et qui est passé en France avant de venir ici. .

Nous étions seuls dans le château, pour les commandes faut passer en arrière, par le chais vu la pandémie. Des épiceries IGA et des endroits comme Aubut et Mayrand ont leurs vins. Nous aimons bien cette photo rétro de leur facebook.

La dégustation a débuté avec leur blanc 2018 , un blanc d’assemblage assez unique, riesling, chardonnay et vidal , le tout peut varier suivant les millésimes. Un vin généreux, bien texturé, sur les fruits , exotiques, agrumes, fruits blancs, un peu de mirabelle de mémoire, autant pour le nez que la bouche le tout dans un bel équilibre et une bonne longueur . Moins de 15$ c’est un achat pour des fruits de mer pendant la belle saison. Le rosé était notre 2e vin.  Mais il n’en reste presque plus, nous en reparlerons lors du nouveau millésime.

Le rouge premium 2018 était notre 3e et dernier vin dégusté sur place, 6 mois de barriques de chêne. La rencontre de deux mondes, les deux B, Bordeaux et Bourgogne, cabernet franc, merlot et pinot noir, Il semble qu’on veut le faire plus bordeaux dans les prochains. Un vin mûr bien équilibré, charmeur, rouge foncé, des notes de griottes,  un peu de cuir, cerises, cassis, je résume 4 personnes , Denis qui est parti avec la bouteille l’a fait dégusté a une dame. La bouche d’une belle structure, ample,  et la belle allonge  en font un bon vin rouge québécois. Denis nous dit que c’est son préféré des trois dégustés ensemble.

En  comité mixte à la maison. nous avons dégustés sur deux soirs leur riesling 2015, il en disait qu’il peut faire 5 à 7 ans.  100% riesling, Élevage sur lies 10 mois. Le nez bien aromatique, un vin bien accessible, convivial, des saveurs d’agrumes, citron, et cordial de lime. La bouche ronde, acidulée, fraîche, un peu miel selon une, et une touche minérale, en fait un bon vin de ce cépage qui est de plus en plus présent au Québec. La finale est soutenue. Jean -Robert qui est aussi notre directeur mousseux et champagnes a dégusté leur mousseux rosé  en comité mixte, majoritairement féminin.

Un belle robe, des bulles, le tout fait conformément à la méthode champenoise. Au nez comme en bouche, de délicates nuances de fruits rouges, un peu des champs. l’acidité est vive .La finale en fait un excellent mousseux pour toute l’année, ils le disent meilleurs qu’un champagne d’importation privée qu’ils achètent et qui coûte presque 3 fois plus cher.  Savourez le seul, ou avec des tapas sur le patio. En vente sur place, et dans des grandes surfaces comme Mayrand et Aubut.

Notre collègue Claude a dégusté d’autres vins de la maison et un cidre, pour lui le riesling était le 2016, passez voir sa chronique et bien des photos; https://vinformateur.com/evenements-salons/chateau-taillefer-lafon-des-decouvertes-gouteuses-et-aromatiques/

Achetez Bleu pour partager un repas avec les BAQ

Pour la 12e édition de sa campagne au profit des Banques alimentaires du Québec (BAQ), en cette période particulièrement difficile en raison de la crise sanitaire, la SAQ invite ses clients à poser un geste de solidarité en se procurant des produits d’ici. Du 1er au 7 avril prochain, pour chaque produit du Québec vendu, la SAQ remettra un repas aux BAQ.

 

 

 

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

LES GRANDS EXPLORATEURS

SYNER G SUPPLEMENTS

NYLOZAN

DEMANDEZ ET VOUS RECEVREZ

SITE DE RECONTRES

JEU PYRABBLE

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers