fbpx

Le glaucome, un voleur silencieux de la vue

Dernièrement, il y avait la Semaine mondiale du glaucome, une occasion importante d’encourager une santé oculaire proactive et fréquente. Pour qu’on instaure une semaine mondiale, il faut que le nombre de gens atteints de ce problème soit élevé, ce qui est plus fréquent chez les boomers.

Une enquête nationale démontre que 45 % des Canadiens, soit 728 000 personnes sont atteintes de glaucome, mais n’avaient aucune connaissance préalable de leur maladie avant le diagnostic. Au Canada, l’âge moyen du diagnostic de glaucome est de 51 ans. Cependant, les Québécois étaient significativement plus susceptibles d’être diagnostiqués entre 26 et 41 ans et entre 42 et 57 ans et moins susceptibles d’avoir reçu un diagnostic à 65 ans et plus. Malheureusement, 22 % ont subi une perte de vision avant de recevoir un diagnostic de glaucome.

« L’une des principales causes de cécité est que le glaucome crée une pression sur vos yeux, mais vous ne pouvez pas voir l’impact », explique le Dr Paul Harasymowycz – directeur médical des cliniques d’ophtalmologie Bellevue et de l’Institut du glaucome de Montréal, et professeur agrégé à l’Université de Montréal.

Car selon le site de ce spécialiste, « le glaucome est un type de neuropathie optique. C’est une maladie du nerf optique souvent causée par une pression intraoculaire élevée due à une évacuation insuffisante de l’humeur aqueuse de l’œil. Il existe plusieurs types de glaucome, mais ils partagent tous certaines caractéristiques, dont l’endommagement du nerf optique qui engendre une perte de vision irréversible. Ce dommage est visible dans l’apparition d’une excavation à la tête du nerf optique perçue au fond de l’œil. Quand les fibres nerveuses du nerf optique meurent, il y a une détérioration de la vision. Ce déficit visuel est perceptible seulement après qu’un grand nombre de fibres soient déjà disparues. Souvent, l’individu s’apercevra de sa perte de vision périphérique seulement quand elle aura progressé vers sa vision centrale. Une personne peut donc être atteinte du glaucome sans même le savoir, c’est pour cela que le glaucome est une maladie sournoise ».

QUOI FAIRE ?
Heureusement, il y a des solutions pour y remédier ou freiner le glaucome qu’il serait trop long de décrire dans cet article. Mais sachez que les traitements tropiques, la chirurgie et le laser peuvent aider.
Pour infos : https://cliniquebellevue.com/pathologies/glaucome/

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

PARC SAFARI

SYNER G SUPPLEMENTS

SITE DE RECONTRES

NYLOZAN

JEU PYRABBLE

GESTION DE POIDS

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

COACHING

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers

Media of the day