fbpx

Les médias sociaux et les mangeurs de vent

Un livre paru ce printemps et de nombreuses offres font que nous vous en reparlons des médias sociaux en cette journée de la fête du travail au Québec. Pour le livre c’est le récit- essai d’un survivant de l’Holocauste qui en plus est neuropsychiatre et qui nous parle des gens qui commettent des crimes mais qui sont des suiveux. Notre grand père aurait dit des gens pas de colonnes un peu zombies, comme ceux qui ont suivis Trump dans ses niaiseries.

Les médias sociaux en sont un peu le créateur de nos jours, les fausses nouvelles que tout le monde croie, et qui causent bien des drames. Les gens veulent suivre le groupe, et deviennent des esclaves des médias sociaux. Penser par eux même c’est trop leur demander ! Et ils se disent influenceurs et des commerces et marchands les croient et leur donnent de la crédibilité. C’est de la frime et de la fraude presque tout le temps.

Dans le livre, il nous cite Hitler et ses sbires comme dirait le capitaine, des gens commettent des crimes de masse, du délire collectif, et ensuite se disent non responsables ??? L’auteur fait se confronter deux réalités différentes. Celle construite par des groupes sociaux, tenue pour vraie sans jamais avoir été élaborée par ceux qui appartiennent à ces groupes, et celle arrachée à la terre, construite par une expérience sans cesse remise en cause, soumise à son contexte. Une exploration de la liberté intérieure pour ne pas se soumettre aux discours de haine. Les gens deviennent de serviteurs aveugles de la propagande des médias sociaux. Leur sort est incertain et ils sont en danger car ils ne savent ce qu’ils  font comme disait un un prophète connu . Des robots humains et des pelleteux de nuages.

Les parents et les profs ont toute une responsabilité ainsi que les vrais journalistes, pas les journaleux et les influenceurs qui publient tout et rien, pour vendre du papier ou des adeptes. Les parents et les profs doivent conscientiser les jeunes pour ne pas les faire tomber dans la servitude. Nous recevons des courriels d’offres tous les jours de firmes brésiliennes et autres qui nous assurent de 300,000 suivis  de plus si nous les payons, la plupart des influenceurs n’ont presque personne qui les suit, c’est une arnaque, un ami fort en informatique m’a expliqué comment cela se calcule. Un restaurateur qui ne se fie qu’à Facebook  disait qu’il ne pouvait pas nous donner d’échantillons vu notre résultat sur Facebook. Il se fait avoir. Mais sur des moteurs de recherche notre équipe a des centaines de milliers de références normal cela fait 4 décennies que nous écrivons pour enseigner aux gens comment mieux vivre.

Le livre devrait être lecture obligatoire au collègial . 260 pages de  Boris Cyrulnik  chez  ODILE JACOB , Collection : PSYCHOLOGIE

Sur le site des libraires, il y a d’autres livres importants de l’auteur:  https://www.leslibraires.ca/livres/le-laboureur-et-les-mangeurs-de-boris-cyrulnik-9782415001360.html

Et le pelleteur de nuages est un livre pour enfants écrit avec Simon Boulerice, c’est pour les enfants. Ne vous fiez pas aux médias sociaux pour la vie, cela sert parfois pour le social. Et des gens sont pratiquement prêt à tout pour avoir des suivis sur Instagram c’est n’importe quoi comme le vol de Sunwing qui a fait les manchettes.

Des profs en parlent des médias sociaux comme du vomi d’images et cela est fait par des gens aux prises avec des problèmes narcissiques et psychologiques. Des gens inquiétants.

 

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

NYLOZAN

EVOLUCIOLE

LES GRANDS EXPLORATEURS

SYNER G SUPPLEMENTS

VÉRO YOGA

EXPO MANGER SANTÉ

SITE DE RECONTRES

DEMANDEZ ET VOUS RECEVREZ

JEU PYRABBLE

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers