fbpx

Le Maroc, un pays d’une beauté envoûtante

Maroc

Le Maroc est un endroit du monde où les paysages féériques nous donnent l’impression d’être continuellement dans une carte postale.

Sans compter la température qui est idyllique, les gens fort sympathiques, les possibilités de divertissements abondants, leur cuisine toute en saveur,  l’architecture fascinante et la mer tout aussi bleue que leur ciel. Tous les éléments sont réunis  pour vivre un séjour rempli de magie. Suivez Cité Boomers qui s’est évadé durant une semaine dans ce pays qui n’a cessé de nous émerveiller tellement tout est grandiosement beau !

JOUR 1 : CASABLANCA, L’EFFERVESCENTE MÉTROPOLE
Nous atterrissons à CASABLANCA après un vol de sept heures avec Royal Air Maroc qui, en passant, offre un excellent service àcasablanca bord. Enfin, nous pouvons voir et sentir cette ville, dont le célèbre  film Casablanca nous a tous fait rêver dans notre jeunesse. Cette métropole, d’une beauté et diversité architecturales, n’a rien perdu de son effervescence d’antan qu’on peut palper à tout coin de rues dans les boutiques et cafés toujours bondés. Car quatre millions d’habitants, aménagés sur un territoire de 1 615 km2.  dans des appartements exigus sous un soleil radieux, créent la culture de vivre  à l’extérieur pour s’évader, se rencontrer et se raconter, ce qui est fort sympa pour un étranger !

Ce n’est pas les attraits qui manquent dans cette métropole, mais plutôt le temps pour les visiter mosquée Hassamtous. La MOSQUÉE HASSAN II est  un incontournable tant l’édifice imposant se dresse fièrement sur le bord de la mer. Ce complexe religieux et culturel de neuf hectares, est aussi grandiose  à l’intérieur avec sa salle de prières, d’ablutions, des bains, l’école coranique, la bibliothèque et un musée. La mosquée peut accueillir à l’intérieur 105 000 fidèles et la salle de prières 25 000 fidèles, alors que  l’extérieur  95 000 personnes. Vous vous imaginez !!! C’est un véritable chef d’œuvre architectural arabo moresque conçu par l’architecte Michel Pinseau et  réalisé par des artisans recrutés dans toutes les villes du royaume qui ont sculpté 53 000 m2 de bois et peint plus de 10 000 m2 de céramiques. Juste la toiture a nécessité plus de 300 000 tuiles, dotée d’un système  de  toit qui  s’ouvre sur le ciel, pour donner ainsi l’impression d’être entre l’eau et le ciel. C’est à couper le souffle !
mosqueehassan2.e-monsite.com

Après le divin, place à l’urbain où à quelques pas de la Mosquée, on peut se restaurer dans de magnifiques endroits sur le boulevard de la cornicheBOULEVARD DE LA CORNICHE, qui longe la mer. Le secteur, dont la vue est époustouflante, se veut un haut-lieu de  très beaux cafés, restos et nightclubs, dont plusieurs, dignes de Saint-Tropez,  portent des noms de cette prestigieuse station balnéaire française que l’on a voulu reconstituer, avec succès d’ailleurs!

Puis un peu d’histoire, nous amène à parcourir la MÉDINA, qui  est la partie ancienne de la ville délimitée par des fortifications, d’où son appellation de ville fortifiée. Quel coup de cœur  que de se promener dans ces dédales qui regorgent d’histoire et de souks,  où il est si plaisant de marchander avec les commerçants. À cet effet, notre guide Farouk nous explique que  « c’est une tradition pour les Marocains de marchander sur tout,  il faut juste rester poli et courtois, car trois prix existent, celui  pour les touristes, le plus élevé, celui pour les étrangers vivant là-bas, et celui pour les natifs, le plus bas. Rappelez-vous qu’en tant que touriste, il faut se lancer dans la négociation que si vous désirez acheter l’article, sinon vous énerverez le marchand et perdrez votre temps et ne le laissez surtout pas vous culpabiliser, montrez-lui de façon polie que vous n’êtes pas dupe ». C’est un précieux conseil, puisque le Maroc regorge de souks dans lesquels nous aurons un plaisir fou à magasiner tout au long du voyage.

LE CENTRE-VILLE DE CASABLANCA est tout aussi captivant avec ses boutiques, cafés et restos typiques. Nous nous sommesmaison arabe arrêtés à la MAISON ARABE où nous avons assisté  à une démonstration de vente de tapis, dans la plus pure des traditions berbères. On vous reçoit comme de grands seigneurs avec un thé dans l’antre de la boutique afin de nous présenter  des tapis confectionnés par la coopérative des femmes berbères, en provenance de 80 tribus des quatre coins du Maroc et qui a été mise sur pied afin de contrer l’exploitation de ces femmes. À nous de choisir et d’établir le prix…et s’ensuit une négociation fort sympathique entre deux individus qui établissent leur valeur. Une belle expérience à vivre !«
h_harrasse@hotmail.com

Juste à côté, se trouve une HERBORISTERIE, qui compte des centaines de plantes herboristeriemédicinales. Quelle visite enrichissante car le propriétaire, dont ses connaissances lui ont été transmises de père en fils, nous explique avec passion les propriétés des différentes espèces et leurs bienfaits. Ce qui m’émerveille  dans ce pays, c’est de voir à quel point on accorde une véritable importance aux clients. Très plaisant ! ET nous terminons notre journée  par la visite du Palais Royal, un autre magnifique secteur à visiter.

Le soir venu, nous logeons au ROYAL MANSOUR MÉRIDIEN, un des hôtels le plus prestigieux de Casablanca, situé en plein cœur de la ville, ce qui permet d’accéder facilement tant à la mer, qu’au centre des affaires, ou à la médina. En entrant, nous sommes véritablement conquis par la somptuosité des lieux qui propose un heureux mariage d’architecture marocaine traditionnelle avec une technologie moderne. Et quemaroc dire de la fine cuisine qu’on y sert, tant marocaine qu’internationale. Nous avons opté  pour le Douira, au décor de tente bédouin avec une musique andalouse et des serveurs très sympathiques aux costumes typiques.

C’est donc dans une ambiance de contes de mille et une nuits que nous avons dégusté des calmars, des tajines, la pastilla de pigeons aux amandes agrémenté de leur excellent vin local, le Coteau d’Atlas. Quel festin ! Et ça continue au déjeuner, où il vous faut absolument goûter leurs omelettes à l’huile d’argan…un vrai péché mignon !
www.leroyalmansourmeridien.com/fr

JOUR 2 : MARRAKECH, LA SPLENDIDE VILLE OCRE
C’est avec émerveillement que nous entrons dans la quatrième plus grande ville du Maroc, car une telle harmonie règne dans l’architecture et la couleur des maisons, qui sont…toutes ocres ! MARRACKECH offre un véritable décor hollywoodien encerclé par les imposantes montagnes de l’Atlas. Cette ville, tout de modernité et de tradition, est très prisée des touristes car elle est un point de départ tant pour les excursions en montagnes que dans le désert. Marrakech est également une des destinations favorites des célébrités françaises et de bien des investisseurs puisqu’elle offre beaucoup de cachet et de raffinement.

Jardins MorelleÀ titre de merveille à découvrir, le JARDIN MAJORELLE présente une impressionnante collection de plantes de cinq continents aménagées par son créateur Jacques Majorelle, au début du 20ième siècle, que Pierre Bergé et Yves Saint Laurent ont racheté en 1980. D’ailleurs on peut y admirer la collection d’art Islamique de l’ancien couturier fondue à cette végétation luxuriante dans un cadre des plus enchanteurs où le bleu Majorelle procure  une agréable sensation de fraîcheur et de quiétude.
www.jardinmajorelle.com

Trêve de tranquillité, nous quittons pour JEMÂA EL FNA, une place publique qui grouilleJEMÂA EL FNA de gens, d’artistes de rue, d’échoppes de fruits, de petites boutiques et de délicieux cafés et restos qui parfument d’odeurs vairées ce lieu névralgique.  Situé au coeur de la médina, Jemâa el Fna est le centre géographique, culturel et social de Marrakech et compte un immense souk, en fait le 3ième plus gros du Maroc, qui vous procurera des heures et des heures de plaisir à marchander avec les joviaux marocains. Dès la tombée du jour, l’esplanade devient un lieu d’innombrables spectacles d’acrobates, de jongleurs, de charmeurs de serpents, de musiciens berbères et d’autres saltimbanques. À voir absolument !

Mais le clou de la journée est sans contexte le souper folklorique FANTASIA CHEZ ALI. L’endroit à lui seul vaut le détour…comme si nous étions déportés dans le temps, il y a 200 ans avec la cour du roi, ses tentes FANTASIA CHEZ ALiberbères  et son arène, où se jouaient spectacles et défilés de chevaux. Situé dans la palmeraie de Marrakech,

Chez Ali nous accueille avec une exposition  de costumes d’époque, puis diverses troupes de chanteurs nous font pénétrer au son de leurs musiques et danses régionales. Un souper, composé de mets typiquement berbères, nous est servi suivi du spectacle de danseurs, chevaux, acrobates, magiciens avec en final les feux de Bengale.
www.espace-maroc.com

Avec cette journée bien remplie, Morphée nous attend pour dormir  à L’HÔTEL ATLAS MEDINA & SPA dont  la beauté des lieuxL’HÔTEL ATLAS Medina et Spa nous éblouit. Cette chaîne d’hôtels, qu’on peut retrouver un peu partout au Maroc, est un quatre étoiles aux chambres confortables et bien aménagées, soigneusement décorées et équipées de commodités modernes.

Les repas sont servis sous forme de brunch qui est copieux et goûteux et il est si plaisant de manger dehors sous les palmiers.
www.hotelsatlas.com

JOUR 3 : DÉCOUVRIR UN PALAIS EN PLEINE PALMERAIE
Un copieux déjeuner sous les palmiers de notre hôtel est apprécié puisque la route est longue pour se rendre à Zagora. DurantPALMERAIE plusieurs heures, nous sillonnons les routes de l’Atlas, une des plus longues montagnes de la terre avec ses 800 kilomètres, aux formes et couleurs variées d’une rare beauté. Émerveillement est le sentiment  qui nous habite devant ses paysages sculptés avec autant de diversité.

Un arrêt s’impose et nous dînons à L’OASIS D’OR, un restaurant en face de la KASBAH AIT HADDOU située à quelques kilomètres de la ville d’Ouarzazarte. La spécialité du resto est la tajine qui nous est copieusement servie dans un décor des plus exotiques dont la vue donne directement sur l’impressionnante Ksar d’AIT BEN HADDOU, un joyau de l’architecture berbère du sud marocain qui est classé patrimoine universel de l’humanité par l’UNESCO. Notre conducteur Abdella  nous informe que «  le mot kasbah s’étend à toutes sortes d’habitations historiques maghrébines mais quand plusieurs kasbahs forment un village, cela s’appelle un  ksar, un des grands chef-d’œuvres de dame nature » .  Les heures de route valent amplement le détour pour ce village mythique et féérique.
www.loasisdor.com

Bien repus, nous poursuivons notre route, rencontrant plusieurs petites villes fort typiques pour arriver finalement au PALAISpalais ASMAA ASMAA à Zagora. Cet hôtel de charme quatre étoiles, érigé il y a une vingtaine d’années, est une réplique d’un ancien château de style berbère, construit au bord de la palmeraie de Zagora, au milieu des jardins. Les mots me manquent pour vous décrire ces lieux enchanteurs. Imaginez-vous au milieu de nulle part sur le bord d’une magnifique piscine entourée de palmiers et fleurs tropicales où les seuls sons que vous entendez proviennent du chant doucereux des oiseaux exotiques. Des tables sont dispersées ici et là dans les luxuriants  jardins et tout autour de la piscine. On vous y sert un succulent repas où le raffinement de la cuisine marocaine avec ses saveurs subtiles, ses plats longuement préparés et ses épices savamment mélangées, sont à l’honneur. Il est aussi possible d’y déguster des plats de cuisine internationale et leur resto est classé quatre fourchettes. Sur demande, une animation dans la tradition marocaine vous y est proposée, avec orchestre et/ou danseuses orientales. Ajutons à ce magnifique décor le Menzeh, un grand pavillon situé quelque peu en retrait qui vous attend dans la fraîcheur de son ombre. Absolument divin, ne manquait que le costume traditionnel pour que je me sente une vraie princesse. Le Palais peut accueillir des groupes importants, car il totalise 79 chambres spacieuses, climatisées, avec salle de bains privées et les restaurants peuvent accueillir plus de 220 personnes. Bref ce palais est l’endroit rêvé tant pour des congrès d’affaires que pour se marier  ou juste se ressourcer !
www.asmaa-zagora.com

JOUR 4 : EN ROUTE POUR LE DÉSERT À DOS DE DROMADAIRE
Dur de quitter ce petit paradis, mais le désert nous attend, ce qui est tout aussi excitant. Le départ pour le Sahara se fait à partir de la KASBAH HÔTEL TOMBOUCTOU, qui impose par sa construction majestueuse et son architecture aux allures de château merzougamédiéval. L’hôtel, situé à MERZOUGA dans la palmeraie d’un oasis, compte 70 chambres au décor fort exotique dans un confort des plus modernes. Juste se baigner dans la piscine, érigée au cœur de l’hôtel et dont la vue donne sur le désert, fait que le  temps s’arrête divinement pour quelques instants. Le rêve se poursuit et devient bien réel lorsqu’assis sur le dos du dromadaire nous sommes en contact uniquement avec le vent, la beauté des paysages et nous-mêmes. Rien que cela et tout cela. Le rien devient plein et Dieu n’est plus très loin ! La magie continue avec la rencontre des Touaregs qui nous accueillent dans leur demeure, qui est le bivouac, un sorte de campement aux commodités rudimentaires où nous passerons la nuit chacun dans nos tentes, qui vont de la petite à la grande,  pour loger tant les personnes seules que les familles ou les groupes. Ils sont très bien organisés ces hommes du désert qui nous servent le traditionnel thé à notre arrivée puis nous mettent le chèche, un foulard de 4 à 8 mètres de  long qu’ils nous enroulent sur la tête et le visage afin d’être protéger du soleil torride, de la chaleur désertique et « de dissimuler nos émotions », ajoute Moha Ouhadou, (mohouhadou@hotmail.com) un de nos hôtes Touareg.

Il nous apprend aussi qu’on les surnomme les hommes bleus car ce foulard, qui se porte de différentes couleurs, « est touaregstraditionnellement indigo lors des jours de fêtes chez ces berbères et qu’avec le soleil il tend à déteindre sur leur peau ». Un souper typiquement berbère nous est servi et celui-ci ne fait référence à aucun plat dégusté jadis dans des restos  marocains, une expérience culinaire agréablement dépaysante ! Puis des chants aux couleurs traditionnelles nous réunissent  autour d’un feu. Malgré nos diverses  nationalités, nous ne devenons que des cœurs qui chantont à l’unisson sous un beau ciel étoilé,  nous rendant complice d’un moment  inoubliable ! La nuit sous la tente très confo se fait douce et paisible dans cet oasis de tranquillité. Puis à l’aube nous partons, dans les dunes d’Erg Chebbi, contempler la beauté du lever du soleil. Indescriptible, tant la symbiose avec les éléments de la vie est infinie !! De retour le lendemain,  nous arrêtons à la Kasbah prendre un soin dans le SPA. Bref tout cela a été un beau un rêve au  Sahara… inoubliable ! Je vous le souhaite.
www.xaluca.com/fr

JOUR 5 : LES GORGES DE DADÈS, De MAJESTUEUSES SCULPTURES DANS LES PIERRES
gorges de dadesAttendez-vous à être époustouflé d’admiration sur une distance 25 km, ce qui va sans dire donne quelques douleurs aux mâchoires tellement nous restons bouche-bée par tant de beauté ! Ceux qui ont intronisé les sept merveilles du monde n’avaient pas visité la VALLÉE DES GORGES DE DADÈS car, croyez-moi, ils auraient certes considéré ce lieu comme un des plus beaux chef-d’œuvres que la nature a érigé. Nichées entre Boulmane et Imdiazen, les Gorges de Dadès trônent parmi les habitations qui se confondent avec la roche et l’oued Dadès. Il vous faut absolument voir le coucher de soleil, féérique…est un euphémisme ! Question d’ajouter à leur beauté, ces rocs montagneux longent sur leur parcours de cours d’eau sinueux. Bref on ne sait plus quoi admirer …montagnes, cours d’eau, coucher de soleil…c’est l’extase qu’on peut prolonger devant un excellent souper dans un mignon petit resto ou hôtel local !!!

Oups, il ne faudrait pas oublier de vous parler des autres belles découvertes faites sur notre route avant les Gorges dont ERFOUD, erfoudLA CAPITALE DES DATTES. Cette petite ville recèle moult richesses cachées dans sa médina comme des marchands de dattes qui nous font déguster ce petit fruit. Fascinant de voir ces montagnes de dattes fraîches, tendres, moelleuses et goûteuses, qui n’ont rien de comparable avec celles que nous mangeons en Amérique du Nord. On m’a dit qu’il y avait une foire de dattes qui se tenait depuis quelques années en septembre.

Après les dattes, place aux FOSSILES DE MARBRE à Erfoud, célèbre pour ses multiples carrières de fossiles. Cette ville était enfouie sous la mer il y a 500 millions d’année et lorsque fossiles de marbrel’eau s’est retirée, on y a découvert des milliards de fossiles constitués au fil des sédimentations successives. Toutes les carrières sont ouvertes aux gens. Nous avons plutôt opté  pour la visite de  MARBRE FOSSILE, une entreprise de transformation de ces fossiles en divers objets de toutes les formes et couleurs.

Ce sont trois étages de tables, fontaines, lavabos, plaques décoratives, pendules murales, assiettes, verres nous pouvons admirer comme de véritables œuvres d’art. En passant, ils  font la vente et l’exportation de tous ces objets qui sont polies et traitées en surface avec une résine spéciale qui leurs assure une bonne protection et une parfaite homogénéité. Avis aux intéressés qui veulent du jamais vu comme déco, succès assuré. Pour voir ces belles pièces visiter :
www.morocco-design.com

La journée se termine à l’HÔTEL XALUCA DE DADÈS, où nous avons été princièrement reçus. hôtl xalucaC’est fasciné que nous pénétrons dans ces lieux qui nous laissent bouche-bée d’admiration tellement nous semblons avoir été transportés dans un autre conte de mille et une nuits, à quelque part dans le temps et dans  l’espace. Car le Xaluca, qui est érigé à 1612 mètres d’altitude, est encerclé majestueusement par l’Atlas et offre un paysage unique semé de petits villages berbères hospitaliers et de hauts sommets. Le décor, typiquement africain a été conçu avec des matériaux et objets provenant de différents pays d’Afrique. Notre œil se délecte continuellement de tant de raffinement et notre palais apprécie toutes les nouvelles saveurs gastronomiques de leur restaurant.
www.xaluca.com/fr

JOUR 6 : VISITE DES STUDIOS DE CINÉMA ATLAS À OUARZAZATE
C’est avec nostalgie que nous quittons le Xaluca pour visiter les STUDIOS DE CINÉMA ATLAS, situés  à trois kilomètres de STUDIOS DE CINÉMA ATLAS,Ouarzazate. C’est un immense studio qui permet à plus de 100 000 personnes, figurants, techniciens, hôteliers, commerçants et artisans de vivre de cette industrie ! Avec ses paysages magnifiques et grandioses en plein coeur du désert, sa luminosité exceptionnelle  et sa main d’oeuvre moins dispendieuse pour les milliers de figurants, cette Cité du Cinéma attire des producteurs reconnus internationalement pour tourner leurs films. Qu’on pense à Kingdom of Heaven, Astérix et Cléopâtre, Gladiateur, Cléopatra, Le légionnaire, Kundun, Un thé au Sahara, L’île au trésor et le Diamant du Nil pour ne nommer que ceux-là. Il est vraiment captivant pour le visiteur de se promener au travers ses décors étonnamment grands qui ont été conservés et qui nous rappellent nos films préférés. Comme si on était un peu dedans ! Retour sur Marrakech et repos à l’Atlas Médina Spa avec une bouffe gargantuesque sous les palmiers. La terre arrête de  tourner pour juste déguster ces moments divins !
www.1000merveilles.com

JOUR 7 : ESSAOUIRA, LA VILLE ENVOÛTANTE
Dès l’instant où nous avons mis les pieds à ESSAOUIRA, nous savions que cette ville nous envoûterait. Pas surprenant car on y entreessaouira par la rue Mohammed V qui nous offre une superbe vue panoramique de la mer, du port et de la médina, qui d’ailleurs est classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Il n’y a pas un espace qui ne regorge d’histoire, de beauté et de convivialité. Tout d’abord c’est le contact avec le port qui impressionne tellement il y a de pêcheurs et de diversités de poissons, dont nous ne connaissons aucun nom. Le port date du XVIIIème siècle et se nommait le Port de Tombouctou et Essaouira était Mogador.

Le port traversé, nous arrivons dans la Médina qui est entourée de fortifications toutes blanches vêtues abritant un souk..dont les prix sont les meilleurs dans tout le Maroc…chut ! Il n’est pas rare d’y  rencontrer des artistes célèbres car à mon avis c’est le futur St-Tropez, tellement l’endroit fait rêver et la température aussi. Nous nous sommes attardés dans un riad, un type d’hébergement fort prisé au Maroc, qui est en quelque sorte une maison d’hôte chargée d’histoire ayant appartenu aux puissantes familles du Maroc. Fermées sur l’extérieur, ces habitations s’organisent autour d’une magnifique cour intérieure parsemée d’arbres et de fleurs ainsi que d’une fontaine qui leur donnent l’allure d’un jardin, d’où leur nom en marocain. Des salons ouverts et tournés vers le patio permettent de profiter de la fraîcheur méditerranéenne. Et que dire de leur cuisine gastronomique, digne de grand festin.

DAR L'OUISSALe DAR L’OUISSA a été notre coup de cœur avec son côté cavernier et ses immenses toiles de peintres de la région. L’endroit, qui date du XVII siècle, a été entièrement rénové dans le respect de l’architecture traditionnelle hispano-mauresque. Ces murs en thuya donnent un effet très design, mélangeant la tradition marocaine et la modernité européenne. Sa terrasse, érigée sur le toit de l’édifice, donne une vue imprenable sur la mer, où le mot farniente prend tout son essence. La cuisine des riads est très gastronomique, proposant une carte alliant les grands classiques marocains et européens qui met en valeur les produits de la région dont l’huile d’argan, les fromages et les poissons frais du jour en plus de vous faire découvrir les vins locaux, qui n’ont rien à envier aux vins des autres pays.
www.riad-darloussia.com

JOUR 8 : RETOUR VERS MONTRÉAL
Retour…hélas et dans l’avion nous concluons que le Maroc offre une destination complète pour un voyageur qui cherche l’urbain, la nature, l’évasion et le bien-être car soleil, mer,  montagne,  désert, art et gastronomie sont au rendez-vous. Un circuit complet quoi !!! C’est surement pour toutes ces raisons que ce pays d’Afrique du Nord est une des destinations les plus populaires avec ses 9 millions de touristes  par année, puisqu’il déborde d’hospitalité et de diversités à découvrir. Bref, tout dans ce coin de paradis respire l’exotisme…ce que recherchent avant tout les boomers !

Alors chers lecteurs, suivez cette route, vous y passerez d’excellents moments et y ferez certes d’agérables rencontres.
Par Carole Le May

UN IMMENSE MERCI À L’OFFICE DE TOURISME DU MAROC QUI A RENDU POSSIBLE LA RÉALISATION DE CE VOYAGE.

 

 

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

LES GRANDS EXPLORATEURS

SYNER G SUPPLEMENTS

NYLOZAN

DEMANDEZ ET VOUS RECEVREZ

SITE DE RECONTRES

JEU PYRABBLE

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers