lectures-de-patio

Lectures de patio pour la santé

Il est enfin revenu le temps du patio, cela nous sert presque du bureau 6 mois par année, pour lire, écrire, faire nos dégustations. Disons que la dernière semaine d’avril n’était pas idéale, de la neige, de la pluie, du grésil. Finalement nous lisons sur le patio mais 50% du temps car il pleut des cordes ce printemps.

Voici des livres lus en grande partie en plein air, avec le beau soleil ce qui est excellent aussi pour la santé mentale. 4 livres forts différents que nous avons lus pour vous. Histoires, d’hier,  histoire de couples , un meurtre de curé par un québécois , un autre québécois, problèmes d’ici et chez nos voisins américains sont dans ces récits.

Le premier est un Patterson et co: Run ,Rose, Run

Nous l’avions demandé en Service de presse, finalement nous l ‘avions eu d’un collaborateur, cela date un peu. Il a été lu partiellement sur le patio. Sans  doute un peu de son parcours en fin celui de la chanteuse.  Cette fois avec nulle autre que Dolly Parton, faut le faire : A 25 ans, AnnieLee, emportant secrets et mensonges et fuyant son passé, débarque à Nashville, capitale mondiale de la musique country. Elle espère s’y faire un nom mais se heurte à la réalité, des managers sans scrupules et des agents véreux. Bien qu’aidée par Ethan Blake, un musicien qui la présente à la célèbre Ruthanna Ryder, elle sent une menace qui plane au-dessus d’elle.

Le monde  des bars, de la radio, des agents qui ne pensent pas aux artistes, tout cela est connu. Nous n’en dirons pas plus. Un bon duo . Éditions de l’Archipel

Ils en ont pour vous : https://www.leslibraires.ca/livres/run-rose-run-dolly-parton-9782809845204.html

Le 2e: La honte de Frank White est une histoire de journalistes  

Lorsqu’un couple de journalistes, François Leblanc et Laurence Tourville, se rend à Atlanta, où Laurence doit recevoir un prix, celle-ci est enlevée en arrivant en ville. François se lance aussitôt dans une course folle pour la retrouver, avec en toile de fond une Amérique en ébullition marquée par la montée de la droite, le racisme et la violence. Le chemin qu’il empruntera pour la retracer le ramènera dans les rues de Moncton et dans son enfance bouleversée par la mort tragique de son jeune frère. Finalement dans ce premier roman depuis une décennie de l’auteur, on se retrouve un peu moins, il nous transporte aussi en Nouvelle-Orléans, on avance dans le temps avec une année plus tard presque. Roman identitaire, La Honte de Frank White s’inspire des codes du thriller pour livrer une histoire captivante et touchante.

Jacques Savoie, 305 pages chez Libre Expression :  https://leslibraires.ca/livres/la-honte-de-frank-white-jacques-savoie-9782764816585.html

Le 3e est les péchés ordinaires 

En fait c’est sa vision des péchés capitaux comme on les nommait dans notre génération. Il y a un lien que nous découvrons vers la fin. Ce sont finalement des histoires de couples qui débutent en Colombie. Au cours d’un voyage en Amérique latine, Hugo Meunier se lance dans l’écriture de ce roman tournant autour des sept péchés capitaux. L’auteur remet cette recension biblique de nos travers au goût du jour, à une époque où l’orgueil, la gourmandise, la luxure, l’avarice, la jalousie, la colère et la paresse ne manquent pas d’ouvrage.

Cela est très actuel, certaines personnes ne pensant pas aux autres, elle vivent aux dépens des autres de bien des manières, disons que nous avons bien aimé ce livre. Disons que ses personnages n’ont pas la vie tranquille.

Aux éditions Stanké.  https://www.leslibraires.ca/livres/les-peches-ordinaires-hugo-meunier-9782760413276.html

Le 4e , est le dernier de l’auteur

Cela fait deux fois que nous le rencontrons car il vit désormais dans les Laurentides. Il nous a remis 4 livres cette fois dont nous avons discuté autour d’un verre de vin au Sorrento. Finalement, celui -ci se passe en 1963. Un peu la genèse de son détective inspiré d’un autre grand, cherchez avec les lettres H.P. Élémentaire.  Montréal, novembre 1963. William Clement, révérend de la paroisse Saint-Barthélemy, est assassiné dans son bureau au presbytère. Comme celui-ci ne cachait nullement sa hargne contre le mouvement indépendantiste québécois, le Front de Libération du Québec responsable de plusieurs attentats au cours des derniers mois est immédiatement pointé du doigt. Fait dire qu’il était un peu anglais. Le lieutenant Andrew Harrington, natif de cette paroisse, et son jeune coéquipier, Henri Patenaude, se lancent à la recherche de l’assassin au milieu des tractations politiques. Lu en deux jours, avec ce jeudi pluvieux, c’est passionnant et bien documenté, il a consulté longuement les journaux de l’époque pour ne pas faire d’anachronismes. Une période trouble de notre histoire politique, sociale et économique qui avait été nommé finalement la révolution tranquille qui n’était pas si tranquille.

Comme toujours il a un modèle féminin du genre anglais connu, c’est bien écrit. On suit ces personnages, les indices sont présents. Lu en quatre temps, premier temps deux morts et rencontres avec ce que notre paternel nommait les dames patronnesses de la paroisse que Brel chantait. Puis ca tire et d’autres morts arrivent, le lieutenant est atteint, et Patenaude doit continuer pratiquement seul, est-ce du terrorisme, une vengeance, qui sait. … bais bien malin qui trouvera …..Parfait pour la pluie et les journées de beau temps. Finalement avec ce livre, il est passe dans mon panthéon des écrivains du genre, avec des femmes comme Mme Brouillet et Mme Penny.

Maurice Jean, éditions Crescendo. En attendant que vous reparlions de lui, passez voir nos libraires pour tous ses livres :https://www.leslibraires.ca/auteur/maurice-jean-291457

Collaboration spéciale : Amélie Lacroix -Maccabée , Jean -Robert Dupont  

 

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

Ad

SITE DE RECONTRES

CONCOURS

SPA OVARIUM

HUET SAUVÉ IMMOBILIER

BLURRY STUDIO

NYLOZAN

VÉRO YOGA

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers