fbpx

Les croisières au XIXe et XXe siècle avec le Paquebot  

 Une collaboratrice nous a donné ce volume, vu que nous avons pratiquement tout lu de l’auteur, qui est journaliste-professeur et plus de notre génération. Le paquebot est une fiction sur une croisière historique de 1932 qui finit mal, c’est aussi le portrait des croisières au long cours, sur deux siècles. Un monde que nous connaissons bien enfin depuis 4 décennies. Dans les années 90, nous avions fait une croisière sur l’ancien France qui avait lui aussi plusieurs classes de passagers .

Le Paquebot

En février 1932, Jacques-Marie Bauer, le narrateur, un libraire spécialisé en ouvrages de bibliophilie, embarque pour la croisière inaugurale du Georges Philippar, un paquebot neuf au luxe inouï reliant Marseille à Yokohama. En première classe, il côtoie des personnalités de l’époque. La 1ère c’était pour 196 personnes, ensuite 110 dans la seconde, 90 en 3e, et 1200 autres entassés sur le navire, les équipages aussi n’avaient pas de bonnes conditions sauf les officiers.

Le temps passe ,on joue aux échecs, au palet, baignade dans la piscine, parfois en dehors des heures, soirées avec un peu de divertissement selon les soirées, lectures sur le pont, repas avec les autres avec de bons vins , les tables étaient selon le maître d’hôtel dans le temps.

La croisière c’est environ 2 mois aller-retour et peu d’escales le navire est pour eux la destination mais cela ne se déroulera pas selon l’itinéraire au retour. On y apprend qu’à la fin du XIXe siècle, les animaux vivants étaient à bord avec un poulailler, le tout pour avoir de la viande et des oeufs frais. Il a mis une carte du trajet que vous avons aussi fait mais sur plusieurs croisières, les escales nous les avons fait aussi et il a reproduit  une coupe détaillée du navire pour bien comprendre la complexité des navires du temps.

Avec l’arrivée de passagers allemands, des camps ennemis se forment. Il aura une rencontre aussi féminine si on veut, en fait deux. Puis un incendie provoque le naufrage. Disons que c’est le portrait de l’entre deux guerres, un temps d’angoisse, et qui laissait voir la 2e guerre se pointer.

Une grande recherche sur environ 70 livres, et la rigueur historique de l’auteur font de ce livre un livre intéressant et crédible sur les croisières du temps qui étaient pour certains luxe, et farniente pour d’autres une autre histoire. En fait un peu comme sur le Titanic deux décennies avant, il y avait bien des classes et le personnel venait du monde entier. Notre équipe ignorait tout de ce naufrage qui est pourtant célèbre.

400 pages de Pierre Assouline chez Gallimard. https://www.leslibraires.ca/livres/le-paquebot-pierre-assouline-9782072895296.html

Pour en savoir plus sur le sujet : https://theconversation.com/en-mai-1932-le-naufrage-du-georges-philippar-miroir-dune-societe-angoissee-181886

Ce site nous raconte un peu toute l’histoire du navire et du naufrage :  https://www.messageries-maritimes.org/gphilip.htm

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

LES GRANDS EXPLORATEURS

DISCO FEST SHOW

SYNER G SUPPLEMENTS

NYLOZAN

SITE DE RECONTRES

PARC SAFARI

JEU PYRABBLE

GESTION DE POIDS

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

COACHING

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers