fbpx

Les effets de la livraison: bienfaits ou méfaits ?

Avec la pandémie, plusieurs personnes ne mettent pratiquement pas le nez dehors. Tout leur est livré à domicile. Bien que les livraisons aient de bons côtés, elles ont également pour le moins des effets néfastes pour le monde et la planète. Voici quelques réflexions de notre équipe sur le sujet.

Les Repas
Il y avait les poulets et la pizza qui étaient livrés dans mon village, par des gens que nous connaissions, souvent les enfants du proprio du resto, ou ses parents. Pas de problèmes dans ce genre de livraison si c’est l’entreprise elle-même qui livre. Mais avec la pandémie et les restos fermés, tout le monde veut livrer. Le problème, les Uber Eats et co de ce monde. Ils n’aident pas les restos du tout, car les frais sont souvent de 30% du prix du repas. Qui paye les frais? Vous élémentaire !  Nos restos ont besoin d’aide, passez le chercher votre repas, vous allez sauver de l’argent, et quand vous commander avec Uber et ses semblables, pas moyen d’annuler ou de se faire rembourser si quelque chose manque. Nous nous sommes fait avoir 2$ de plus pour un repas si on commande d’avance plutôt que sur place au service à l’auto. Passez le chercher cela fait moins de pollution. Et les livreurs font en moyenne 17$ de l’heure selon nos recherches ce qui enrichit une compagnie californienne et non pas nos restos d’ici et les gens d’ici. Les normes sanitaires ne sont pas toujours respectés. Il y a un lien en fin de chronique. En Europe et chez nos voisins américains, plusieurs villes sont interdites aux mobylettes de livraison, qui causent plein de problèmes et d’accidents en circulant dans tous les sens et qui ne respectent rien.

Amazon
Nous sommes contre Amazon qui prive nos villages et nos villes de commerces en vendant de tout à prix d‘aubaine, ce que nos petits commerces ne peuvent pas faire.  Encore une fois cela enrichit une compagnie californienne.  Sauf en cas de seul moyen, par exemple si le produit n’est pas disponible autrement, acheter local cela vous reviendra. Plus on achète local, plus leur prix de vente sera moindre avec la loi du nombre.

L’Épicerie par livraison
Nous sommes passés de la livraison en vélo en toutes saisons à une flotte de camions avec des chauffeurs. Le matin tôt il y a plein d’étudiants qui font l’épicerie pour la livraison, ils sont partout dans les rangées. Cela peut aider, ce n’est pas la solution idéale non plus, disons qu’il y a souvent des erreurs. Un de nos membres a toujours des éléments qui manquent, et ce n’est pas toujours ce qu’il demande. Peu importe l’âge, si vous en êtes capable, passez faire votre épicerie le matin vers 8 heures, personne ou presque. Et vous aurez ce que vous voulez, t cela va vous faire marcher un peu, un ami me disait avoir pris 10 livres depuis le confinement à ne rien faire.

Les services de livraison
Les compagnies sont débordées, on ne peut pas compter les camions de services de livraison qui passent de plus en plus vite dans les rues. Un voisin a dû se rendre à Dorval la semaine dernière chez UPS qui ne pouvait pas livrer dans les 72 heures son colis arrivé dans leurs entrepôts, leurs chauffeurs travaillant 7 jours sur 7. Le pire les livraisons par vélos en ville qui roulent comme dans le tour de France pour faire plus d’argent, et causent plein d’accidents. Ils passent sur les lumières rouges, roulent entre les voitures pour aller plus vite et gagner plus, car ce sont des travailleurs qu’on dit autonomes…et certainement en forme à ce rythme !!!

Une application  québécoise EVA
Voici dans tous les domaines une application que toute notre équipe recommande soit 2,000 personnes livrent et vous transportent au besoin. Beaucoup plus équitable qu’Uber et d’autres, car ces compagnies ne remettent pas grand chose au chauffeur et chargent des prix faramineux aux commerçants et aux clients. Passez voir leur site et c’est disponible dans plusieurs régions du Québec : Eva | Appli de transport coopérative

Livraison par ROBOTS
Avec l’IA, nous aurons sous peu des robots qui vont nous livrer ce que vous commandez, passez lire le lien en bas. La photo nous le montre, cela a l’air d’une Zamboni, la machine qui fait la glace dans les arénas. La photo vient du lien en bas.

Les Coquerelles en plus 

Nos collègues de Radio Canada ne ont parlés la semaine dernière, il y a une invasion de coquerelles avec les livraisons, je vous épargne les détails, évitez les livraisons sous toutes les formes si vous le pouvez.

Finalement, si vous en êtes capables, passez chercher ce dont vous avez besoin chez le marchand en suivant les consignes.  Si vous pouvez passer chercher le tout en marchant ou en vélo cela vous fait faire un peu d’exercice. Et pour poursuivre votre réflexion passez voir les sites suivants , nous y avons pris les photos.
Un texte de 2014 :  https://www.hygiene-securite-alimentaire.fr/les-livreurs-repas-maintenant-aux-normes/
ET un de 2017 : https://www.futura-sciences.com/tech/actualites/robotique-san-francisco-premiers-robots-livreurs-repas-67018/

2 Commentaires

Cliquez ici pour poster un commentaire

  • Bonjour. Les épiceries qui effectuent la livraison, ainsi que la cueillette des articles pour la clientèle, ça existe depuis… “l’invention” de l’épicerie, soit au minimum une centaine d’années. Parlons d’une réalité indémodable au lieu d’une “nouvelle mode”. Bonne journée.

    • Bonjour

      Élémentaire c’est vrai, surtout en ville avec les livreurs à vélo qui livraient en toutes saisons, mais on est dans une autre dimension avec mon Métro qui a 8 camions et 20 chauffeurs.
      AM

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

LES GRANDS EXPLORATEURS

SYNER G SUPPLEMENTS

NYLOZAN

DEMANDEZ ET VOUS RECEVREZ

SITE DE RECONTRES

JEU PYRABBLE

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers