fbpx

Les Livres Compagnons de ……en 2023

A chacun(e) d’ajouter son mot, cela peut être compagnon de voyage, de solitude, d’apprentissage, de thérapie, de scolarité. Tout est possible avec les livres selon ce que vous en ferez. Pour notre comité de lecture, ce sont des compagnons de vie. Voici donc cinq nouveautés que nous avons lues pour vous en ce début d’année.

Le 1er est Les liens mortifères. Un achat d’une membre de notre comité de lecture. Un meurtre, un enfant, une légende… Quel est le lien ? Qui a tué la ravissante Ingrid ? Et pourquoi? Sa sœur Léonie, psychologue trentenaire, aussi vive que névrosée, tente de comprendre. En parallèle, Fennetaux, une commandante de police atypique, légèrement allumée mais redoutable, mène l’enquête officielle. Tandis que le mystère s’épaissit, les deux femmes unissent leurs forces pour démêler les liens mortifères d’une histoire dont les origines remontent à il y a fort longtemps… au cœur d’un village médiéval de l’Ardèche. Le décor est parfait. Entre passé et présent, ce polar saisissant, mâtiné d’une dose de perversité et de folie, donne naissance à un duo attachant et sensible. Sophie Lebarbier est la créatrice de la série policière à succès Profilage que nous avons suivis sur nos écrans . Dans la série c’est une femme et un homme. Elle signe ici un premier roman que nous avons lus en deux jours, cela ferait tout un film. Aux éditions Albin Michel :  https://leslibraires.ca/livres/les-liens-mortiferes-sophie-lebarbier-9782226470294.html

Le 2e est Rentre avant la nuit, de Lisa Jewell.Un livre  que nous avons eu en épreuve de presse et qui arrive selon les sites des libraires. Le 4e de couverture nous en dit: Une affaire à creuser…Tallulah, 19 ans, n’est pas rentrée de sa soirée. Elle a confié son fils, qui n’est encore qu’un nourrisson, aux soins de sa mère. Jamais elle ne l’aurait abandonné. Si elle n’est pas de retour chez elle, c’est que quelque chose – ou quelqu’un – l’en a empêchée. La dernière fois qu’elle a été vue, c’était aux Cendres, un domaine situé à lisière de la forêt. Deux ans après la disparition de l’adolescente, Sophie s’installe à Maypole House, le prestigieux pensionnat dont son compagnon vient de devenir directeur. Dans le jardin de leur cottage, elle découvre un morceau de carton punaisé sur la clôture qui porte l’inscription « Creusez ici ». Il n’en faut pas davantage pour que Sophie s’empare de cette affaire classée un peu trop vite. C’est le début d’un jeu de piste étourdissant. Cela fait deux mois qu’on attendait de vous en parler,  nous l’avons relu un peu,  cela est assez complexe, Une famille qui  a l’air harmonieuse,  ne l’est pas finalement. Tous ont l’air suspects. Pas facile de savoir , tout un suspense, nous suivons plusieurs pistes, la mère Kim élève son petit -fils. On passe de 2017 à 2019, sans cesse . Et la fin est pour le moins surprenante. 5 millions de lecteurs suivent l’autrice anglaise.Chez Haute ville.
https://leslibraires.ca/livres/rentre-avant-la-nuit-lisa-jewell-9782381224664.html

Le 3e : Meurtre sans filet, est sur le monde circassien , en 1946 en Virginie en plus. Disons que le titre anglais exprime mieux ce meurtre, c’est une femme tatouée qui se fait tuer , et en anglais cela dit meurtre sous la peau. Elle serait bien vue  en 2023, tout le monde est tatoué mais elle en avait 300.  New York, 1946. Will Parker travaille avec la détective privée Lilian Pentecost. Ruby, une circassienne qui travaille dans le même établissement que Will autrefois, est retrouvée morte poignardée dans le dos. Leurs investigations dans la petite ville de Virginie où le meurtre a eu lieu dévoile bien des secrets. Un monde spécial, coloré  avec des gens au passé ténébreux,  surtout en 1946. https://leslibraires.ca/livres/meurtre-sans-filet-stephen-spotswood-9782702184493.html-Le monde du cirque est aussi dans le dernier livre, les messagères. Ce livre pour nous a des liens, avec un film d’ici, sur le monde du cirque :https://www.elephantcinema.quebec/films/mon-cirque-a-moi_85740/

Le 4e est avec du champagne mais cette fois il tue. Meurtre au champagne date de 1937 et c’est de Ngaio Marsh d’origine néo-zélandaise.

En voyage à bord d’un train qui traverse la Nouvelle-Zélande en direction de Middleton, Roderick Alleyn trompe son ennui en compagnie d’une troupe de théâtre anglaise en tournée, quand de curieux incidents viennent émailler le voyage : l’argent de l’une des actrices a disparu et le directeur de la troupe, Alfred Meyer, est convaincu que l’on a tenté de le tuer en le jetant hors du train? Quelques jours plus tard, son meurtre aura lieu pour de bon. Le tout avec une bouteille de champagne Jéroboam en plus!  As de la déduction maniant le sens de l’observation avec un flegme tout britannique, l’inspecteur Alleyn va prendre en main cette affaire où chacun a de bonnes raisons d’être l’assassin. Dans la grande tradition du roman policier « à l’anglaise », toute une  galerie de portraits savoureux et cela nous donne aussi les hypocrisies de la société anglaise de son temps. Humour et le reste. Aux éditions coloré Archipoche.
www.leslibraires.ca/livres/les-enquetes-de-roderick-alleyn-ngaio-marsh-9791039200998.html

Le 5e: Les Messagères est mon cadeau d’Amélie qui a fait mouche avec ce livre d’aventures historiques.
Le prof d’histoire retraité ne connaissait pas cette histoire vraie sur l’importance de l’éducation et de la lecture. 1936, ur les pentes raides des montagnes du Kentucky, chevauche une cavalière en habit d’homme, avec, dans les sacoches que porte sa jument, les livres destinés aux communautés reculées de mineurs et orpailleurs. La mission des bibliothécaires itinérantes est noble mais périlleuse. Plus encore pour une jeune femme noire et fugitive qu’un dangereux passé suit à la trace… Elle est devenue messagère tout à fait par hasard, mais c’est une fugitive qui a des chasseurs de primes à ses trousses. Elle fera bien des choses, améliorer sa lecture, apprendre à tirer, mettre au monde des bébés, aider des mineurs, aidera des gens pour payer leur hypothèque , elle chante en plus. Tout un personnage attachant, qu’arrivera t-il aux chasseurs de prime et d’autres qui lui en veulent, il faut lire le livre pour le savoir. C’est le président Théodore Roosevelt qui a démarré ce programme qui a permis de distribuer des milliers de livres.  Le portrait d’une héroïne libre, inspiré de faits réels. Pour les 16 à 116 ans.
Christophe Lambert aux éditions Slalom :www.leslibraires.ca/livres/les-messageres-christophe-lambert-9782375542965.html
Collaboration spéciale: Amélie Lacroix- Maccabée, libraire, Librairie à Lire, Vieux Longueuil

 

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

NYLOZAN

EVOLUCIOLE

LES GRANDS EXPLORATEURS

SYNER G SUPPLEMENTS

VÉRO YOGA

SITE DE RECONTRES

DEMANDEZ ET VOUS RECEVREZ

JEU PYRABBLE

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers