fbpx

Les relations élèves-enseignants-profs hier et aujourd’hui 

Notre équipe compte des siècles d’enseignement sur tous les niveaux, chargés de cours, profs, tuteurs, enseignants. Tout cela est devenu fort complexe peu importe l’âge et le reste. Deux livres forts différents nous en parlent. En 2022, la situation et les relations sont de plus en plus déviantes si nous pouvons dire. Dans ma région, un prof féminine dans une école anglaise secondaire a couché avec un de ses élèves longtemps, il s’est plaint quand elle a arrêté curieux ?.Une série Chou Chou qui raconte un peu la même chose vient de passer sur nos écrans. Pendant nos années universitaires, c’était connu que des chargés de cours ou que des profs avaient des relations intimes avec leurs étudiantes. Mais c’étaient des adultes consentants même si cela n’est pas correct. L’autre problème on doit parfois appeler la police pour calmer des jeunes au primaire qui agressent les autres et les profs. On ne peut plus pratiquer d’interventions sans se faire poursuivre par les parents avec les élèves .Le 1er livre en parle. Les professeurs sont ceux et celles qui enseignent aux plus vieux, et aux adultes.

Le 1er est un livre universitaire. La relation enseignant élève. Perspectives affective, humaniste, cognitive et sociale

Un ouvrage qui a pour but d’inviter le lectorat à réfléchir aux fondements de la REÉ, à apprécier ses bienfaits et sa portée dans le monde scolaire québécois.  Ce livre s’adresse donc à tous les acteurs de l’éducation qui gravitent de près ou de loin autour des élèves (parents, personnel enseignant et de direction, décisionnaires politiques) et qui désirent approfondir leurs connaissances sur la REÉ, sur ses plans historique, social, éducatif et scientifique de même que remettre en doute certains de leurs a priori, ceux-ci étant susceptibles de réduire toute la portée de l’importance de la qualité de la REÉ entre le personnel enseignant et les élèves. Dans le négatif, il y a de plus en plus de violence et d’intimidation vécues par le personnel, surtout féminin, au secondaire. En 2019 une étude parfait de 68% de personnel féminin et cela ne s’est pas amélioré au contraire. La directrice d’un collège nous disait il y a quelques mois que cela manque de mâles alpha que nous étions dans son collège. Disons que notre équipe a du gabarit si nous pouvons dire. Un mesure près de 2 mètres avec le poids qui va avec, il était prof de musique. Personne ne le mettait au défi, son remplaçant s’est fait sauter dessus et s’est retrouvé à l’Hôpital. Il y a aussi les médias sociaux dont nous en parlerons pas.  Il faut aussi gérer leur besoin d’amour avec l’attirance, la séduction… Disons que l’éducation a des cotés sombres . La bibliographie est longue, car ils ont lus beaucoup pour faire ce petit livre. Inutile de préciser que toute notre équipe aurait pu en être. Le livre sera donné au directeur d’un de nos anciens collèges, et pourra servir pour la prochaine génération. La situation est inquiétante, plusieurs profs ne font pas 5 ans, le salaire parfois n’est pas le problème comme vous pouvez voir.  Sous la direction de Carl Beaudoin aux presses universitaires PUQ

https://www.puq.ca/catalogue/livres/relation-enseignant-eleve-3985.html

La majorité de notre équipe ne choisirait plus l’enseignement si c’était à refaire. disons que dans les années 70 c’était un peu plus correct les relations parents-profs-et la direction des écoles. Les directions ont peur des parents et de passer dans les médias, la mauvaise presse leur fait peur. Beaucoup d’étudiantes accusent les profs  d’harcèlement sexuel si on veut trop les faire travailler , un de nos directeurs ancien prof d’éducation physique a eu plein de problèmes.

Le 2e est l’Hypothèse amoureuse, tout un lien avec le premier. C’est un roman écrit par une prof et cela se passe dans le milieu universitaire, en plus c’est un phénomène des médias sociaux. Olive Smith, étudiante en troisième année de thèse, ne croit pas aux relations durables ; Anh, sa meilleure amie si, raison pour laquelle Olive se trouve dans le pétrin. Afin de convaincre Anh qu’elle est heureuse en amour, Olive ne peut se contenter d’un simple mensonge : les scientifiques ont besoin de preuves. Comme tout biologiste qui se respecte, Olive panique et embrasse le premier homme qu’elle voit. Or cet homme n’est autre qu’Adam Carlsen, jeune professeur sexy et tyrannique à Stanford. Contre toute attente, Adam accepte de prétendre être son petit ami. Plus surprenant encore : il est parfait en tout point. Soudain, leur expérience est proche de la combustion, et Olive découvre que tester ses hypothèses sur l’amour peut s’avérer dangereux quand c’est son propre cœur qu’on met sous un microscope…Cela parle d’arrangements raisonnables pour des bourses, cela existait dans les années 70, les étudiants se mariaient sur papier pour en avoir plus. Mais chez nos voisins on parle de millions. Les universités américaines sont prêtes à tout par avoir des profs parfois . Elle tombera dans un panneau, parfois c’est prévisible, parfois moins. ET elle est canadienne en plus Olive!

L’autrice est une scientifique et elle est aussi professeuré Est -ce inspirée de sa vie ? Nous ne saurions dire.

Lecture pour les 14 ans et plus. Ali Hazelwood, Chez Haute Ville.

https://www.leslibraires.ca/livres/l-hypothese-amoureuse-ali-hazelwood-9782381225487.html

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

NYLOZAN

EVOLUCIOLE

LES GRANDS EXPLORATEURS

SYNER G SUPPLEMENTS

VÉRO YOGA

SITE DE RECONTRES

DEMANDEZ ET VOUS RECEVREZ

JEU PYRABBLE

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers