fbpx

Mmmm! Le chocolat…ami du coeur, mais pas n’importe lequel

Avec ce dimanche, la consommation de chocolat va exploser. Doit-on se sentir coupable de manger du chocolat? Est-ce bon ou mauvais pour notre santé?

Pour répondre à cette question, il faut d’abord comprendre que, comme pour n’importe quel aliment préparé, le contenu est important. Certains chocolats renferment beaucoup de sucre, de l’huile végétale, de la paraffine, des substances laitières modifiées, etc. Bien sûr, ceux-là ne sont pas très bons pour notre santé. D’un autre côté, un chocolat de qualité, riche en cacao, a des effets antioxydants, cardioprotecteur, anti-inflammatoire.

Pourrait-on fêter la St-Valentin tous les jours? Le groupe de chercheurs suédois qui a publié l’étude sur le café (voir Un café, c’est bien… deux, c’est mieux?) a évalué l’impact du chocolat dans une cohorte de 1 169 patients non diabétiques ayant subit un premier infarctus. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, le chocolat n’est pas dangereux à haute dose et pourrait même avoir un effet préventif sur la mortalité après un premier infarctus.(1)

Eh oui! Le chocolat a clairement un effet protecteur et cet effet varie selon la dose. Pendant la durée de l’étude (8 ans), les chercheurs ont noté une réduction de la mortalité post infarctus même à une consommation d’une fois par semaine. Par rapport à ceux qui n’en mangent jamais, le risque de mortalité cardiaque diminue de 44% et 66% respectivement chez les personnes qui en consomment environ 1 fois par semaine ou 2 fois et plus.

ATTENTION : IL Y A CHOCOLAT ET CHOCOLAT
En Europe, le chocolat au lait contient 25% de matière sèche de cacao et le chocolat noir, un minimum de 43% (dont au moins 26% de beurre de cacao et 14% de cacao sec dégraissé).(2,3) Dans l’étude en question, les chercheurs n’ont pas constaté de différence entre les deux types de chocolat. Par contre, de ce côté-ci de la grande mare (grâce à l’influence de nos voisins du Sud qui réduisent au minimum le prix de revient), le chocolat au lait peut ne contenir que 10% de matière de cacao et certains chocolats noirs, que 15%. Beurk! Il est donc primordial de lire les étiquettes et de consommer un chocolat riche en matière sèche de cacao. En effet, ce sont les flavanols contenus dans la fève de cacao qui sont responsables de ses effets antioxydants, anti-inflammatoire et cardioprotecteur.(4) Ces mêmes molécules lui confèrent également des effets photoprotecteur, antiride et hydratant et favorisent l’augmentation de la circulation dans le derme. Et pas besoin de s’en enduire, il suffit d’en manger!(5)

MÊME POURCENTAGE, CHOCOLATS DIFFÉRENTS
Sachez également que, comme le pourcentage de cacao indiqué sur l’emballage comprend tant le beurre de cacao (un gras) que le grué (éclats de fèves de cacao torréfiés et broyés), deux chocolats affichant un même pourcentage de cacao peuvent avoir des compositions assez différentes. En gros, moins il y a de gras et de sucre dans votre chocolat noir, plus il y a de flavanols!

L’article suivant est intéressant pour mieux comprendre cette variation :
www.valrhona.com/l-ecole-valrhona/decouvrir-l-ecole-valrhona/lexique-du-chocolat/chocolat-noir

Bref, un bon chocolat noir, en tablette ou en poudre, équitable et bio, n’importe quand! Et à ce titre, j’aimerais vous parler de 2 petites compagnies canadiennes que j’aime bien: La Siembra de Ottawa, une coopérative qui fabrique et distribue les chocolats Cocoa Camino, équitables et biologiques; et une compagnie de la région de Québec Théobroma chocolat qui fabrique la gamme théobroma biologique. Goutez-y! Vous m’en donnerez des nouvelles.

La prochaine fois que vous irez à l’hôpital visiter un(e) ami(e) ayant subi un infarctus, offrez-lui du bon chocolat pour lui souhaiter prompt rétablissement.
Par Jean-Yves Dionne
Passez voir tous ces articles sur son site qui donnent des conseils judicieux: www.jydionne.com

Références

  1. Janszky I, Mukamal KJ, Ljung R, et al. Chocolate consumption and mortality following a first acute myocardial infarction: the Stockholm Heart Epidemiology Program. J Intern Med. 2009;266 :248-57. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/19711504/
  2. https://www.valrhona.com/l-ecole-valrhona/decouvrir-l-ecole-valrhona/lexique-du-chocolat/chocolat-noir
  3. https://www.chocotendance.com/content/20-la-l%C3%A9gislation-du-chocolat
  4. Selmi C, Mao TK, Keen CL, et al. The anti-inflammatory properties of cocoa flavanols. J Cardiovasc Pharmacol. 2006;47 Suppl 2:S163-71; discussion S172-6.
  5. Heinrich U, Neukam K, Tronnier H, et al. Long-Term Ingestion of High Flavanol Cocoa Provides Photoprotection against UV-Induced Erythema and Improves Skin Condition in Women. J Nutr. 2006 ;136:1565–9.

3 Commentaires

Cliquez ici pour poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

PARC SAFARI

SYNER G SUPPLEMENTS

SITE DE RECONTRES

NYLOZAN

JEU PYRABBLE

GESTION DE POIDS

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

COACHING

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers

Media of the day