fbpx

Nos restos , rescapés de la pandémie ? Bilan 2022 et regard sur 2023

Avant le début de la pandémie , il y avait une nouvelle tendance au resto, venu d’Europe, les gens mangent seuls, certains restos européens ont été conçus pour cela. Ces restos sont faits avec une ambiance détendue et optimale pour les gourmands en solo. Il y a aussi le nouveau phénomène des restos éphémères. Est-ce l’avenir de nos restos ? Qui sait  ? Avec nos chefs et notre équipe nous vous dressons le bilan de l’année 2022 et un regard sur 2023.   

Rien n’est facile, un collaboratrice nous disait qu’en entreprise qu’elle connaît a du canceller son repas des fêtes des employés au resto, la moitié du personnel avait la COVID.  Tout est fermé pour une semaine, décevant mais  encore plus pour le resto. Et comme nous disons soyez indulgent. Passez lire le lien de nos collègues de Ici Radio Canada pour un bilan actuel .Dans un secteur où la concurrence est féroce et les marges sont minces, même les finances des meilleures adresses prisées par une clientèle étrangère pâtissent des fermetures imposées par Québec afin de freiner la propagation du coronavirus. Dans certaines régions, on parle de 20 à 30% des restos. Il faut encourager nos restaurateurs qui font de la livraison maintenant dans la plupart des régions. La photo de droite est un plat d’un resto de l’ITHQ, il faut encourager la relève.

La livraison par applications 

Dans plusieurs régions les restos ont leur propres véhicules de livraisons, mais malheureusement, certains font des livraisons via des plates formes et des applications comme Uber-Eats, SkipTheDishes, DoorDash, Foodora, Golo ou ALCE, vous passez sur le site du resto, et vous payez avec  votre carte de crédit, pourboire et taxes inclus. Et on se fait livrer ce qu’il ne faut pas faire.

Selon des collègues américains et québécois, cela risque de vous coûter entre 60 et 80% plus cher, à cause de ces applications qui chargent des frais presque scandaleux, il ne reste pas grand chose pour les restos. Imaginez qui paie la note? Vous , moi et les restos qui tentent de survivre. Heureusement, des entreprises québécoises tentent de contrer le tout, comme Eva et resto loco. Leurs frais sont réduit au minimum. Passez voir cela avant de commander. Eva a lancé son service il y a deux mois et a attiré 300 restaurants, rien qu’à Montréal, dont certains parmi les plus branchés ou prestigieux de la métropole. La coop,  étend son service partout depuis ..

Appelez votre restaurateur, et vous pouvez faire comme nous, passez  chercher la commande,  c’est aussi sécure que la livraison. Sinon Eva:  https://eva.coop/#/

Les chiffres du printemps dernier parlaient au niveau national, d’une catastrophe,  certains prédisaient 50% des restos fermés, nous n’avons pas eu les chiffres. Tout notre groupe nous les encourageons autant que faire se peut. La photo du texte est à Amsterdam,  un concept expérimental qui se retrouve un peu partout  maintenant. .

Pour lire et entendre nos collègues sur la situation dans notre province: https://ici.radio-canada.ca/mordu/4865/restaurants-canada-pandemie-consquences-finances-donnees

 

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

LES GRANDS EXPLORATEURS

SYNER G SUPPLEMENTS

NYLOZAN

DEMANDEZ ET VOUS RECEVREZ

SITE DE RECONTRES

JEU PYRABBLE

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers