fbpx

Épargner sur notre panier d’épicerie en 2022, conseils et un livre

La pandémie , le conflit en Ukraine, ainsi que  le manque de main-d’oeuvre, les mesures sanitaires, tout cela fait exploser le prix de certains aliments. Si on fait le total des deux dernières années, cela fait 1200$ en moyenne . Cela augmente sans cesse, le pouvoir d’achat diminue toutes les semaines..    

Conseils de notre équipe 

Il faut acheter local, tout ce qui vient d’ailleurs est plus cher. Il faudrait  se passer de nombreux fruits et légumes, qui ne seront plus disponibles toute l’année, ou pendant toute la belle saison. Les travailleurs étrangers manquent partout et cela se voit dans nos paniers. Les consommateurs mangent plus de poulet, de légumes,  moins de viande, certaines viandes comme l’agneau sont devenus du luxe. Les fruits de mer, enfin les poissons pas chers sont aussi populaires.

Au début mars 2022, un quotidien nous parlait des profits presque honteux des grands noms en épicerie. Il faut faire attention, surtout au gaspillage alimentaire. Une solution que beaucoup adoptent est de se faire un petit jardin. Plus de la moitié des canadiens vont  réduire les déchets, selon des sondages. Les légumes d’ici sont forts populaires, idéalement faut  passer les acheter en quantité dans les marchés locaux ou directement en gros chez le producteur et il faut acheter des légumes moches, moins chers mais tout aussi délicieux. Passez en fin de j9urnée dans les marchés publics, ils donnent parfois des légumes ou des fruits, et sinon il y a des tablettes de liquidation. Beaucoup font des réserves et des conserves. Il y a environ 40,000 produits dans les grandes épiceries, faudra en enlever, certains sont inutiles, ce n’est pas la bonne année pour introduire de nouvelle saveurs ou nouveaux produits en général. Évitez les plats d’ailleurs, surtout les préparations avec de la friture, prenez ce qui est fait sur place ou ici au Québec.

Avec l’isolement tout le monde s’est mis à cuisiner, tout le monde veut faire son pain, on fait des plats réconfortants en quantité, des soupes, des macaronis et du pâté chinois. Les restos doivent être encouragés, avec les services à l’auto, de plus en plus de gens mangent dans leurs voitures, c’est un peu triste, et plusieurs font livrer, faut faire attention par qui.

Comment épargner
Vous pouvez épargner des milliers de dollars assez facilement en ville et à la campagne. Un peu partout, il y a des magasins de liquidation ou de surplus en alimentation. Évitez de parcourir inutilement les circulaires, une ancienne collègue pouvait faire son épicerie dans 4 magasins selon les spéciaux, du temps un peu perdu à moins de ne pas savoir quoi faire,  avec la pandémie faut éviter les déplacements inutiles. Les magasins de liquidation comme celui de Mirabel, pour le pain de St-Méthode et le reste sont souvent des centres de distribution qui ont des surplus, mais c’est encore très bon. Nous avons eu pour presque rien, une grosse boîtes de barres tendres daté passé de 6 mois. Nous les avons mangés et elle étaient aussi tendres et bonnes qu’au départ selon nous. Plusieurs fruiteries ont un chariot de fruits et de légumes en liquidation, un peu plus mûrs, profitez-en. Pour ceux qui sont près du marché Jean-Talon par exemple passez voir les marchands en fin de journée, et marchandez, ils ne sont pas intéressés à tout emballer pour le retour chez eux. Certains producteurs donnaient leurs légumes l’été dernier, faute de personnel pour cueillir le tout. Dans les grandes surfaces cherchez la marque maison en tout, souvent c’est fait en sous-traitance avec la grande marque mais c’est beaucoup moins cher.
Le magasin de Mirabel est tout près de l’autoroute 15, 12945 Rue Brault, Mirabel, Québec J7J 1P3, Canada- TÉLÉPHONE:(514) 687-9959. .

Mayrand

La solution pour épargner peut être les magasins Mayrand, notre équipe a expérimenté et calculé 10 adresses pour faire l’épicerie, et Mayrand l’emporte haut la main. Vous pouvez sauver des milliers de dollars et contrairement à un autre américain, pas de cartes de membres et c’est québécois. Passez voir leur site, et abonnez vous à leur lettre de rabais, cela vaut le déplacement.  Pour leur histoire, passez voir le site cela existe depuis longtemps mais c’était commercial : https://www.groupemayrand.ca/fr/le-groupe-mayrand-alimentation/

Le livre cheap mais tellement bon 

Disons que notre équipe n’aime pas le titre, car pour nous cheap veut dire de piètre qualité ou mesquin. En France plein de vins ont des noms anglais misère. Ce livre apporte des solutions à cette situation en donnant aux lecteurs tous les outils dont ils ont besoin pour faire de grosses économies, sans compromis! On transforme les conserves, les charcuteries et les coupes de viandes à petits prix en repas simples et goûteux sans faire exploser le budget, et on apprend à reconnaître les vrais bons rabais au supermarché. Tout ça sans se casser la tête!

Vous y trouverez: Des idées de soupers gourmands qui feront plaisir à toute la famille. Des recettes mettant en vedette les ingrédients les moins chers au supermarché. C’est plein de conseils comme ceux qui précèdent. De toute leur équipe chez Pratico-Pratiques

Un livre qui peut vous sauver de l’argent : https://www.leslibraires.ca/livres/cheap-mais-tellement-bon-9782896589326.html

On parle de plus en plus d’enlever les dates de péremption sur les produits, à suivre.

Banques alimentaires
Nos médias nous parlent de gaspillage, plus de 1,000$ par année en moyenne. Comme nous disent les médias, plus de 600, 000 personnes en ont besoin. Passez voir ce site,  et les fruits coûteront de plus en plus chers. https://banquesalimentaires.org/plus-de-600-000-quebecois-se-tournent-chaque-mois-vers-les-banques-alimentaires-du-quebec/

Et élémentaire comme disent nos élus, il faut magasiner bleu.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

NYLOZAN

EVOLUCIOLE

LES GRANDS EXPLORATEURS

SYNER G SUPPLEMENTS

VÉRO YOGA

SITE DE RECONTRES

DEMANDEZ ET VOUS RECEVREZ

JEU PYRABBLE

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers