"Les écrans jeunesse : Effets nuisibles | Cite Boomers

Pause ton écran et ton téléphone en famille !

Le gouvernement du Québec invitait au début de la pandémie des experts au Concorde, un hôtel de Québec, pour discuter de l’impact des écrans chez les enfants. Une étude vient de sortir chez nos voisins américains, cela presse pour les jeunes il faut stopper les écrans. Plus de 40% des jeunes ont des problèmes de vision à cause des écrans. Il y a deux décennies c’était la moitié. Et un livre à lire sur nous et les écrans. Tout le monde en parlait en avril avec des experts, le temps presse,  cela nuit aux enfants .  

Il faut enlever les écrans ou les limiter chez les jeunes, pour contrer les effets nocifs et pervers des écrans. Notre devoir est de vous en parler, car il y va de l’avenir de vos enfants et petits-enfants. Il y a deux fois par année maintenant les journées Pause ton écran, un mouvement qui nous démontre les méfaits des écrans, et qui nous demande de faire au moins une pause de 24 heures. Un reportage à relire. https://lactualite.com/sante-et-science/desintoxiquer-ses-enfants-des-ecrans-mission-possible/

Quelques conclusions récentes, un enfant sur 4 passe plus de 4 heures juste pour ses loisirs, sur un écran et 1 sur 5 aura des problèmes de dépendance. Des experts nous disaient cette semaine que les écrans sont une des sources de la violence chez les jeunes. De plus si vous écoutez le tout avec des écouteurs les médias nous disaient que plus d’un milliard de jeunes auront des problèmes auditifs. Le temps d’écran a un effet désastreux sur les habiletés langagières des enfants d’âge scolaire, un lien avec une hausse marquée de la myopie, la dépression et l’anxiété…Un professeur en optométrie, parle qu’il voit des enfants de 3 ans qui ont des problèmes de vision graves. Certains parents utilisent les écrans comme gardienne, même au resto. Cela nuit grandement à leur apprentissage et les déshumanise. On a qu’à voir les médias sociaux lorsqu’ils sont ados, pour le savoir . Ils pensent pouvoir tout dire et tout faire sur le net, et nous ne parlons pas des problèmes physiques, mal dormir, ne pas jouer dehors, et la cyber dépendance , de l’excès de poids et des autres répercussions, comme une de nos collaboratrices qui se fait toujours demander en cadeau le dernier modèle de I pad par sa petite fille . Les yeux ne se développent pas de manière normale si les enfants en voient pas l’horizon dehors et sont sur les écrans.

Selon un sondage PAUSE fait en 2021, 70 % des parents (25 à 64 ans) ont l’impression d’avoir une utilisation problématique d’Internet et des écrans et 76 % souhaitent diminuer le temps qu’ils passent en ligne.  C’est la raison pourquoi notre équipe ne lit rien sur écran pour ne pas endommager nos yeux, nous parlons de livres et de revues. Les tablettes peuvent être utiles avec des enfants , qui ont des besoins particuliers, comme le dit ce site. La photo vient de ce site : https://spectredelautisme.com/Blogue/tablette-electronique-autisme/

Une lettre de 2022 des diplômés de l’Université de Montréal parle des effets nocifs des écrans sur nos vies, avec un texte et un vidéo.  L’augmentation du temps passé devant des écrans de toutes sortes (ordinateurs, tablettes, téléphones portables) risque d’altérer la qualité de la vision des personnes touchées par la pandémie, y compris chez les étudiants d’université en raison de l’enseignement à distance. «Je crois que le gouvernement est sensible à cette question, mais qu’il a eu plusieurs urgences à gérer avant de s’y attaquer», dit Langis Michaud, docteur en optométrie, directeur de l’École d’optométrie de l’Université de Montréal et spécialiste de la santé oculaire. Pour tout lire: https://nouvelles.umontreal.ca/article/2021/01/20/la-vision-est-une-victime-collaterale-de-la-pandemie/

Une étude de 2024 que citait le Docteur Chicoine en avril chez  Guy A, nous dit que cela est très nocif et nuit au développement des enfants et peut même conduire au suicide, tellement les jeunes sont comme au dela du réel comme la série culte, en dehors du réel. Les écoles doivent revenir au tableau, au cahier et au dialogue réel entre les jeunes.

Certains  parents ne donnent pas l’exemple, ils sont branchés 24 heures sur leur portable.  Voici les recommandations pour le temps d’écran au Québec pour les enfants.
0-2 ans : aucun temps d’écran
2-5 ans : 1 heure par jour maximum
5-18 ans : 2 heures par jour maximum

Pause : il est recommandé de prendre cinq minutes de pause pour chaque demi-heure d’écran. Et pas trop de temps le soir, se débrancher au moins une heure avant le temps de sommeil.

Dans notre monde hyperconnecté, une utilisation équilibrée d’Internet passe par un usage plus conscient des écrans et par notre habileté à les mettre sur « pause » régulièrement pour notre bien-être. Notre gouvernement parle d’interdire les téléphones dans les écoles . Les pays scandinaves remettent les livres obligatoires dans les classes, un des meilleurs profs du monde un québécois en Suède dit que les compétences sont mieux apprises avec des livres. 52 % des jeunes du secondaire consacrent plus de 10 heures par semaine, alors que 35 % des enfants au primaire en font autant. Avec cette distraction numérique, ce n’est pas étonnant qu’on se retrouve à perdre le fil ou à être moins efficace pendant les études ou le travail.

C’est pourquoi PAUSE propose quelques trucs aux familles du Québec,

  1. Établissez des balises quant à l’utilisation des écrans et discutez-en avec votre enfant ;

  2. Rendez les appareils électroniques moins visibles en les rangeant lorsque non utilisés. Loin des yeux, loin des doigts! En voyage, laissez les appareils non essentiels à la maison ;

  3. Donnez l’exemple en posant votre écran régulièrement. Si vous êtes vraiment présent et attentif, ce sera plus facile de demander à votre enfant de lâcher son appareil ;

  4. Planifiez des activités sans écran en famille. Pas besoin d’être compliqué : oui, il y a les voyages, mais ça peut être simplement de faire une sortie en raquette ou à la piscine, d’aller prendre une marche, de préparer une recette ou de jouer à un jeu de société.

Comme dit la publicité dans un tout autre domaine, la modération a bien meilleur goût.  En fin de semaine, c’est la fin de semaine Pause ton écran en famille.  

Le livre : Comment les écrans nous transforment et nous révèlent à nous-même

Spécialiste en sciences cognitives, l’auteure décrit les causes de la fascination des hommes pour les écrans, qui captent le cerveau en activant les mécanismes d’apprentissage et de plaisir. Elle analyse leur impact sur la violence, la manière de penser ou la vie sociale, sans toutefois les juger toxiques malgré leur omniprésence dans le quotidien. Les écrans peuvent modifier nos vies , des cliniques sont disponibles un peu partout depuis une décennie. Cela change notre attention, nos émotions, et bien d’autres choses. Les professeurs doivent en tenir compte.

 

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

Ad

SITE DE RECONTRES

CONCOURS

SPA OVARIUM

HUET SAUVÉ IMMOBILIER

BLURRY STUDIO

NYLOZAN

VÉRO YOGA

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers