Pensez-vous travailler après la retraite? - Cité Boomers

Pensez-vous travailler après la retraite?

Radio-Canada posait la question dans un article intitulé  Pensez-vous travailler après la retraite? Car selon des reportages tirés de leurs archives, il semble que le travail après la retraite est un scénario fréquemment évoqué depuis le début des années 2000. Qu’en est-il de la réalité en 2023 et de la fameuse Liberté 55?

La notion de liberté 55, qui consiste à prendre sa retraite à l’âge de 55 ans, est souvent considérée comme un mythe, du moins pour la plupart des gens. Bien que certaines personnes puissent être en mesure de prendre leur retraite à cet âge, cela n’est pas réaliste pour la plupart des travailleurs. Les raisons incluent notamment des niveaux d’épargne insuffisants, des coûts de la vie plus élevés et des espérances de vie plus longues.  D’ailleurs, l’article mentionne que » le journaliste Philippe Schnobb déconstruit le rêve de la retraite précoce des baby-boomers, car il devient de moins en moins réaliste ».

Le travail après la retraite est de plus en plus courant de nos jours. Alors que la retraite est traditionnellement considérée comme une période de repos et de loisirs, de nombreuses personnes choisissent de continuer à travailler pour diverses raisons, notamment pour des raisons financières, pour rester actives et engagées ou pour poursuivre leur passion.

QUELQUES STATISTIQUES
Selon les données de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), le pourcentage de personnes travaillant après l’âge de 50 ans varie considérablement selon les pays. En 2020, aux États-Unis, environ 64% des personnes de 55 à 64 ans étaient employées, tandis que ce chiffre était de 25% pour les 65-69 ans et de 8% pour les 70 ans et plus. En France, environ 47% des 55 à 64 ans étaient employées, tandis que ce chiffre était de 11% pour les 65-69 ans et de 3% pour les 70 ans et plus.

Alors qu’au Québec, selon les données de l’Institut de la statistique du Québec (ISQ) en 2020, le taux d’emploi pour les personnes âgées de 50 à 64 ans totalisait 76,5%, alors les 65 ans et plus était de 20,5% au Québec et les 70 ans et plus était de 7,9%. Cela signifie que plus de trois quarts des personnes âgées de 50 à 64 ans au Québec travaillaient encore.

On remarque donc le taux d’emploi pour les travailleurs de 50 ans et plus au Québec est relativement élevé par rapport à certains autres pays, mais cela peut s’expliquer en partie par les différences dans les politiques publiques et les régimes de retraite entre les pays. En général, ce pourcentage de travailleurs après 50 ans a tendance à augmenter dans les pays où les régimes de retraite sont moins généreux ou où les travailleurs ont des niveaux d’épargne insuffisants pour financer une retraite confortable. Dans certains pays, les gouvernements encouragent également les travailleurs plus âgés à continuer à travailler en proposant des avantages fiscaux ou d’autres incitations pour les employeurs.

LIBERTÉ 55 : 25 % DE LA POPULATION SEULEMENT
Il est important de souligner que, même si un nombre croissant de gens choisissent de travailler après 50 ans, cela peut être le résultat de la difficulté à trouver un emploi à un âge plus avancé ou de la nécessité de rester sur le marché du travail pour des raisons financières. Par contre, d’autres veulent juste rester actif dans la communauté afin de se sentir encore utile. Enfin, les 25 % non travaillant se consacrent plutôt à d’autres activités telles que les loisirs, les voyages ou le bénévolat. Bref, il est important de noter que ces chiffres peuvent varier d’année en année et peuvent également varier selon le secteur d’activité et le niveau de formation des travailleurs âgés de 50 ans et plus.

L’article conclu en disant que » plutôt que de faire miroiter le rêve d’une retraite dorée, les intervenants rencontrés par le journaliste proposent des formules pour garder les aînés plus longtemps sur le marché du travail.Des formations peuvent notamment être offertes pour leur permettre de se réorienter dans des emplois moins exigeants physiquement. De plus, la retraite peut être graduelle en diminuant le nombre d’heures travaillées ou en alternant de façon cyclique le travail et le repos ».

 

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

Ad

SITE DE RECONTRES

CONCOURS

HUET SAUVÉ IMMOBILIER

BLURRY STUDIO

NYLOZAN

VÉRO YOGA

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers