fbpx

Quinta de la Rosa et Castro , 3 décennies de vins de table

Nous  aurons plusieurs chroniques sur ce pays, qui depuis 2 décennies nous donne des vins avec tous nos critères, prix, disponibilité, qualité, typicité, et qui est le pays du vin cette année. En septembre 2019, nous l’avons parcourus dans tous les sens.  Et c’est le pays du vin cette année. Voici une sélection que nos comités ont dégustés pour vous avec une touche féminine . 

Quinta de la Rosa , 3 décennies  de vins de table  

Au  cœur de la vallée du Douro (près de Pinhao),  une région que nous avons visités en croisière, et en train, sur des  terroirs classés «A», les meilleurs de la région se trouve une des rares quintas dont le vignoble, avec ses sols de schistes et granites, s’étend des rives du Douro, à 100m d’altitude, jusqu’au sommet de la vallée, 350 mètres plus haut, traversant onze micro-climats. Cette diversité contribue grandement ainsi à la complexité des vins.  Cette propriété appartient à la famille Bergqvist depuis 1906. À l’époque, l’ensemble de la vendange était vendu aux maisons de négoce, notamment à Sandeman. En 1988, Sophia et son père, Tim Bergqvist, décident de relancer l’entreprise familiale en tant que Quinta de la Rosa. Dès 1990, la maison possède déjà une solide réputation, grâce aux expositions particulièrement favorables des vignes en terrasse, permettant de produire la meilleure vendange possible. En 1991, la maison a été l’une des premières à faire des vins de table à partir des cépages indigènes typiques du porto: touriga nacional, touriga franca et tinta roriz, principalement, pour les rouges; viosinho, gouveio, rabigato, malvasia fina pour les blancs, auxquels s’ajoutent le codega do larinho et un peu d’arinto. Ces vins de table comptent maintenant pour plus de 70% de la production du domaine. Jorge Moreira, l’un des meilleurs vignerons de la région, contribue au succès de la marque depuis 2002. Et vous pouvez y demeurer quand la pandémie sera chose du passé, ils ont des chambres pour vous recevoir. Un superbe vidéo vous présente la Quinta : https://www.youtube.com/watch?v=OFevp2D49LE&feature=youtu.be

La photo nous montre le domaine . Ils ont 3 vins et un grand vin de porto sur nos tablettes.

Le 1er vin était la Rosa Blanc 2019 , un assemblage de vins avec des cépages typiques, viosinho 45 %, codega 30 %, rabigato 20 % et le reste une touche de gouveio . Cela doit faire 3 fois au moins que nous le dégustons sur plusieurs millésimes , c’est toujours réussi. Au nez et en bouche, une belle complexité, une typicité unique. Frais, il révèle des nuances de pommes, de fruits tropicaux, agrumes, un peu de fleurs , et des notes minérales, le terroir parle. Parfait pour les tapas et les fruits de mer, avec des pétoncles au beurre, c’est tout un accord, autour dans dans 85 magasins;  https://www.saq.com/fr/13566214

La Rosa rouge régulier 2018 est typique des cépages de vins de porto. de la touriga nacional pour 66% le reste en tinta roriz. Il a été dégusté par 5 personnes en comité mixte. Un beau rouge bien texturé, mi-corsé sur le fruit rouge, un peu de fruits noirs, relevées de notes épicées et l’acidité juteuse avec les tanins fins, en font un de nos favoris du pays. Avec nos viandes sous toutes les formes, dans 185 magasins, 22,70$ .https://www.saq.com/fr/928473- Il y a aussi un riserva si vous voulez plus de complexité. Merci à Denis et co pour leur collaboration.

Un vin du Dao du coeur du pays

Le Dao Outeiro Alvaro Castro 2016 était le 3e vin du trio que notre collègue sommelier Patrick avait sélectionné pour nous. De mémoire nous l’avions dégustés nous ne saurions dire dans quel millésime. Assemblage en parts égales 30% , touriga Nacional et alfrocheiro, le reste 40% toujours en parts égales en jaen et tinta roriz, Bégin nous dirait nous sommes ailleurs. Une région méconnue, entourée de chaînes de montagnes, la région du Dão au centre du pays  est protégée à la fois de l’influence directe du climat continental, de la fraîcheur et des pluies de l’océan. Nous sommes sur des plateaux , sur un terroir de granit, nous en avons entendus parler en grand bien lors de notre séjour dans le pays.  Depuis 3 décennies, il y a une renaissance du vin de qualité dans la région. Le nom du vigneron est de plus en plus connu, en 1980, Alvaro hérite de deux vignobles séculaires, un de 1570 et l’autre de 1258. L’Histoire est analogue à la Quinta de la Rosa, c’est avec sa fille Maria , œnologue, qu’Il devient vigneron . Il débute autour de la décennie 1990. Les deux sont sur la photo. C’est le producteur le plus connu de la région dans son pays et à l’international.

Ce vin a fait un peu de barrique. Il a du caractère et toute une personnalité, sans doute celle de madame . La robe est de soirée, le vin intense et structuré.  Sur plusieurs nez, un nez complexe, fleurs, fruits rouges et noirs. La bouche souple, avec des saveurs affirmées et une bonne texture reprend le nez. Il est délicieux pour les repas d’hiver et nos viandes avec une belle finale, et peut faire encore un peu de cellier. 16,65$ dans 85 magasins, y a t-il une erreur?

Faut vite en acheter 2-3 :https://www.saq.com/14346176

Finalement ces vins sont parfaits pour souligner la place des femmes dans le vin, vu la journée internationale du 8 mars, ce sont des vins de 2 femmes d’exception. 

 

 

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

LES GRANDS EXPLORATEURS

SYNER G SUPPLEMENTS

NYLOZAN

DEMANDEZ ET VOUS RECEVREZ

SITE DE RECONTRES

JEU PYRABBLE

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers