fbpx

Récits de femmes sur le Bonheur

Sans le bonheur on n’est pas heureux nous dit depuis des décennies Yvon Deschamps. Pas facile le bonheur ici , maintenant et ailleurs avec la pandémie. Voici trois femmes qui cherchent le bonheur dans leurs relations humaines. Trois livres qui méritent notre attention dans la pause des fêtes. Nous vous les donnons en ordre chronologique de lecture de nos comités depuis deux mois. 

Le 1er: Elle voulait juste être heureuse.   

Curieusement cela semble la vie d’une ancienne collègue, est-ce celle de l’autrice ? Un beau jour, elle se fait larguer comme on dit, il la quitte après avoir fait l’amour trois fois dans la nuit avec elle.  De quoi se poser des questions? Est-ce que l’amour existe encore?  En plus ils viennent d’arriver dans une nouvelle maison. Sur environ 5 ans elle nous décrit sa vie, ses amours, ses voyages, le tout avec des détails, parfois trop. C’est selon nos sources sa vie. Elle a réussi socialement et financièrement mais pour le reste, à vous de juger. Elle est mère célibataire d’un ado. Très populaire sur les médias sociaux en France. Elle a mis le tout dans ses livres.

C’est l’autrice de On ne meurt pas d’Amour, heureusement qu’on ne meurt pas d’Amour, cela ferait plus de victimes que la pandémie et il n’y a pas de vaccin.  En fait plusieurs en meurent avec les drames familiaux et les suicides. Les gens pensent encore que l’amour sera pour la vie. Mais comme disait une réplique dans la télé série Chaos. L’amour pour la vie c’était quand l’espérance de vie était autour de 30 ans. Sa solitude se meuble de voyages, de rencontres, avec la pandémie, cela nous semble moins possible, disons que les gens seuls, ne l’ont pas facile. Certaines femmes veulent trop et des hommes pas assez.  Le livre n’a pas fait l’unanimité certaines de nos femmes, ne l’ont pas terminé.  Elle fait un peu trop jet-set. C’est écrit mesdames.

Géraldine Dalban-Moreynas. 218 pages chez Albin Michel.  https://www.leslibraires.ca/livres/elle-voulait-juste-etre-heureuse-geraldine-dalban-moreynas-9782226452436.html

Le 2e est aussi de la France : La définition du bonheur :  « Pour Clarisse, le bonheur n’existait pas dans la durée et la continuité , mais dans le fragment, sous forme de pépite qui brillait d’un éclat singulier, même si cet éclat précédait la chute. » Deux femmes : Clarisse, ogre de vie, grande amoureuse et passionnée de l’Asie, porte en elle depuis l’origine une faille qui annonce le désastre ; Ève balance entre raison et déraison, tout en développant avec son mari une relation profonde et stable. L’une habite Paris, l’autre New York. À leur insu, un lien mystérieux les unit. Cela a des liens avec un film des fêtes que nous avons vu cette semaine, curieux ? Le destin des deux femmes, avec un lien secret entre les deux, nous donne la fresque d’une époque, des années quatre-vingt à nos jours, et interroge le rapport des femmes au corps et au désir, à l’amour, à la maternité, au vieillissement et au bonheur. Tout un programme n’est-ce pas?

Catherine Cusset a 58 ans, une boomer . 352 pages, Collection Blanche, Gallimard https://www.leslibraires.ca/livres/la-definition-du-bonheur-catherine-cusset-9782072950377.html#:~:text=A%20Paris%2C%20Clarisse%20est%20une,un%20secret%20qui%20les%20lie.

Le 3e est un coup de coeur de bien des gens en 2021.Les gens des médias et les autres en parlent du Là ou je me terre. une prof d’origine chilienne qui se raconte , Je vous donne le résumé des libraires qui avait mis un gros oui vert sur ce livre. Valparaíso, décembre 1986, tremblement de terre entre les quatre murs d’une maison. Un homme et une femme annoncent à leurs enfants qu’il faut tout laisser derrière et fuir le Chili de Pinochet. C’est Noël, la petite Caroline a sept ans et elle aura la nausée durant tout le voyage. La fillette atterrit à Montréal. En plus de la neige dehors, il y a le tapis rouge vin de l’hôtel Ramada qui accueille les personnes réfugiées en attente de papiers. Il y a aussi Passe-Partout qui semble s’adresser à elle à travers le téléviseur. Après le premier appartement à Montréal-Nord, la classe d’accueil de madame Thérèse qui lui apprend le français, les enfants qui se moquent de ses cheveux et de sa boîte à lunch, la misère des rues d’Hochelaga, il y aura tout ce temps passé dans les banques où ses parents font des ménages. Entre l’exil, les fantômes du passé et le jeu des différences, la petite Caroline camouflera sa furieuse envie de vivre pour ne plus détonner et devenir une immigrante modèle.
Mais comment apprend-on à ne plus s’effacer? Peut-on embrasser une nouvelle culture sans renier ses origines? Lumineux et vivant, Là où je me terre sonde la possibilité d’aimer et de lutter sans ne plus avoir à fuir.Caroline Dawson, Amélie et son groupe en vendent des boîtes :  https://www.leslibraires.ca/livres/la-ou-je-me-terre-caroline-dawson-9782890917194.html

Ces livres sont en collaboration avec notre équipe féminine de bibliothécaires et de libraires. Collaboration spéciale: Amélie Lacroix -Maccabée, librairie A lire Place Longueuil.   

TOUTE notre équipe vous souhaite du bonheur et de l’amour en 2022,  

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

LES GRANDS EXPLORATEURS

SYNER G SUPPLEMENTS

NYLOZAN

DEMANDEZ ET VOUS RECEVREZ

SITE DE RECONTRES

JEU PYRABBLE

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers