relache-2023-en-bleu-

Relâche 2023 en bleu

La relâche est en cours dans plusieurs régions, pourquoi ne pas la faire avec nos auteurs et autrices ? Voici plein de petits livres pour vous inspirer et qui se lisent facilement au chalet et au soleil si vous pouvez.

Le 1er est le Bain: Un roman écrit par un prof .

Il est trop court ce roman que nous avons lu d’une traite.  II  nous parle des années 60 et 70 au Québec et du changement de statut si on veut dans sa vie. Docteur en littérature québécoise de l’Université Laval,  il deviendra professeur émérite mais à Toronto.  Né en 1949 à Trois-Rivières d’une famille peu fortunée, il améliore son sort un peu en tant que prof, car tous le savent c’est plus enrichissant que payant.  Il relate son évolution vers une meilleure vie, et ses expériences de vie en art, en littérature . Il vivra les communes, des découvertes dans tous les sens, des voyages , c’est en partie sa vie et en partie de la fiction selon nous pour comprendre notre monde actuel . Pour les 20 ans et plus , et pour ceux qui y étaient dans ces années.

Michel Lord,  88 pages aux éditions de la Grenouillère. Il arrive chez nos libraires. https://delagrenouillere.com/le-bain/

Le 2e est Minuit moins une un collectif de jeunes autrices et auteurs de l’Outaouais

Le salon vient de se terminer dans cette région, et c’était un des projets Dans le cadre du projet « Lis-moi le Québec », le Salon du livre de l’Outaouais (SLO) a offert à des jeunes de sa région une expérience de publication professionnelle, en les jumelant à des écrivaines et écrivains de renom – Edem Awumey, Lisa L’Heureux, Monia Mazigh et Blaise Ndala – qui les ont accompagnés dans leur démarche de création. Dix élèves du cégep et du secondaire se sont portés volontaires pour greffer leurs mots et leurs idées à ce projet choral. La seule consigne qui leur a été imposée : écrire sur l’environnement, un thème qui reflète l’une des plus grandes préoccupations de leur génération et que chacune et chacun pouvaient saisir à leur manière, en prose, en poésie et même sous forme théâtrale. Le sujet est d’actualité, c’est pour eux que nous devons agir et avec eux. Il y va de leur existence et de leur survie. En parler fait toujours agir. Un texte parle même de suicide, la situation est grave et préoccupante mais la vie continue. Il y aussi un texte sur les 4 saisons et d’autres.

172 pages aux éditions David.Il arrive sur les tablettes : https://editionsdavid.com/minuit-moins-une-collectif-de-jeunes-autrices-et-auteurs-de-loutaouais/

Le 3e est le Jardin de la Morte 

C’est un peu la vie de l’auteur. Dans la plus grande ville du Québec maritime,  Rimouski, un garçon apprend à habiter un univers qui ne lui ressemble pas. Il nous décrit en détails son univers.  Son enfance et l’âge adulte n’ont que peu de distinction. Entre la mère, les tantes, le père absent, les dépendances, le baptême et l’enterrement, il ne comprend pas comment être un enfant et rêve au jour où il deviendra vieux. Il vit par procuration avec des vidéos. Rimouski, mars 2003. La grand-mère, celle qui inspire et rassure, meurt. La cirrhose emporte Jeannine, alors que ce sont les autres femmes qui boivent. L’harmonie familiale se fragmente. Les souvenirs se mélangent. Le jardin de la morte est une autofiction morcelée sur l’apprentissage de l’enfance, de la mort et du songe où l’art devient sortie de secours.

101 pages de Pierre-Luc Gagné . L’auteur est multi-disciplinaire, https://www.leslibraires.ca/livres/le-jardin-de-la-morte-pierre-luc-gagne-9782925087953.html

Le 4e est, Le prince charmant est une ordure du grand et prolifique Laurent Chabin

Alors qu’une vague de froid mortelle s’abat sur Montréal, une femme dévastée agonise au bord du canal de Lachine en compagnie d’un étrange sans-abri à qui elle raconte son histoire. Quel événement extraordinaire a donc pu transformer cette jeune fille comme il faut en une telle loque humaine ? La guerre ? La misère ? Rien de tout ça. Elle a simplement fait une rencontre qui a bouleversé sa vie. Celle du prince charmant… Cette histoire n’a pourtant rien d’un conte de fées. Et elle s’est vraiment passée… Cela semble se passer dans mon coin en plus, une partie du récit. Des gens qui vivent sans vraiment vivre, et qui n’en ont pas les moyens financiers. Un jour elle pense rencontrer un prince, il va la séduire et l’amener aux chutes du Niagara ensuite elle devra payer. Elle vient de tomber dans les griffes d’un proxénète. La police se pointe, on le cherche. Au début il en prend soin, mais ensuite il la maltraite, finit par la vendre et cela ne peut pas bien se terminer n’est-ce pas?  116 pages chez Hugo Roman, 14 ans et plus finalement.

Amélie en vend pour tous : https://www.leslibraires.ca/livres/le-prince-charmant-est-une-ordure-laurent-chabin-9782755665949.html

Collaboration spéciale: Amélie Lacroix -Maccabée

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

Ad

NYZOLAN

EXPO MANGER SANTÉ

SYNER G SUPPLEMENTS

VÉRO YOGA

CHATGPT OpenAI

SITE DE RECONTRES

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers