fbpx

Sept mythes qui empêchent les canadiens.nes d’atteindre leurs objectifs financiers

Co-operators met en avant les lacunes courantes en matière de préparation financière à l’aube de la fin de l’année. Leur objectif est d’aider les gens à faire la distinction entre les mythes et la réalité, pour qu’ils puissent établir des plans financiers qui répondent à leurs besoins individuels.

Pour aider les Canadiens.nes à prendre des décisions de fin d’année en matière de placements, d’impôts, d’assurance et de planification de la retraite, Co-operators a mis le doigt sur des lacunes courantes en matière de préparation financière qui découlent de la propagation de mythes sur l’argent. La société  souhaitent mettre en lumière ces lacunes courantes afin d’éduquer la population. « L’une des meilleures choses que les Canadiens et Canadiennes puissent faire pour préparer leur avenir est de commencer dès maintenant », a déclaré Jessica Baker, vice-présidente chez Co-operators. « La première étape, et la plus importante, est de reconnaître que nous n’avons pas tous la même compréhension de la planification financière. Et c’est normal. » À cet effet, voici une liste des principaux mythes financiers auxquels sont confrontés les Canadiens.nes aujourd’hui.

Mythe 1 : Épargner est sans danger. Investir est risqué.
Réalité : En cette période de hausse des taux d’intérêt et d’inflation, il est tentant de se tourner vers des options de placement « sûres » ou « moins risquées ». Cependant, cette stratégie s’accompagne d’un risque de manque à gagner considérable. Investir dans un portefeuille diversifié qui correspond à vos besoins individuels avec l’aide d’une conseillère ou d’un conseiller en sécurité financière peut augmenter les rendements à long terme, tout en gérant le risque.

Mythe 2 : Les jeunes célibataires n’ont pas besoin d’assurance.
Réalité : Personne n’est à l’abri du risque de subir un sinistre ou d’engager sa responsabilité civile. Avec des budgets serrés, une assurance des locataires peut procurer une couverture essentielle en cas d’imprévus comme un vol, un incendie ou un dégât d’eau. Les jeunes peuvent également profiter de taux d’assurance plus bas dont ils continueront de bénéficier à mesure qu’ils avancent dans la vie et que leurs besoins vont croissant.

Mythe 3 : La saison des REER commence à la mi-février.
Réalité : Bien que la frénésie typique de la saison des REER puisse laisser croire le contraire, il n’existe aucune règle stipulant qu’il faut verser des sommes forfaitaires dans un REER avant la date limite annuelle du 1er mars. Il est possible de cotiser à son REER (dans la limite de son plafond de cotisation individuel) à tout moment de l’année. La date du 1er mars est utilisée pour déterminer comment les avantages fiscaux s’appliqueront aux revenus de l’année précédente. Selon la situation d’une personne, un conseiller ou une conseillère en sécurité financière peut recommander de cotiser de plus petits montants à un REER sur une base hebdomadaire ou mensuelle, ou à la quinzaine.

Mythe 4 : Les portefeuilles des personnes qui investissent dans des fonds communs de placement sont suffisamment diversifiés.
Réalité : L’éventail des fonds communs de placement offert aujourd’hui est très large. Il n’est pas facile de déterminer si une investisseuse ou un investisseur individuel possède un portefeuille suffisamment diversifié. Et cela peut rendre certaines personnes vulnérables à des pertes dans certains secteurs. Recourir à l’expertise d’un conseiller ou d’une conseillère en sécurité financière peut aider les investisseurs et investisseuses à faire des ajustements nuancés pour s’assurer d’avoir un portefeuille bien équilibré qui correspond à leur tolérance au risque.

Mythe 5 : Selon des commentaires alarmants sur Internet, le Régime de pensions du Canada (RPC) serait au bord de la faillite et n’existera plus pour les générations futures.
Réalité : Ces craintes ne sont pas fondées. Le RPC demeure une institution canadienne fondamentale, gérée en toute autonomie par Investissements RPC. De plus, le RPC devrait être viable au cours des 75 prochaines années et au-delà, selon le Bureau de l’actuaire en chef du Canada[i].

Mythe 6 :  Les certificats de placements garantis (CPG), qui ont commencé à relever les taux d’intérêt de leurs rendements fixes, redeviennent une option de placement intéressante.
Réalité : La hausse des taux d’intérêt garantis peut susciter l’enthousiasme des investisseurs et investisseuses, cependant ce fait à lui seul ne signifie pas que les CPG sont une option de choix pour tout le monde. Par exemple, les CPG peuvent convenir aux personnes avec un horizon temporel plus court (par exemple, si elles ont besoin d’accéder à leurs fonds pour verser une mise de fonds sur une maison dans les cinq prochaines années). Toutefois, en termes de placement, plusieurs spécialistes notent que les CPG ont toujours affiché un rendement inférieur à d’autres options, comme les fonds communs de placement et les fonds négociés en bourse (FNB).

Mythe 7 : Tout le monde n’a pas les moyens de recourir à un conseiller ou une conseillère en sécurité financière.
Réalité : Les conseils financiers et la planification globale ne sont pas réservés aux personnes bien nanties. Tout le monde peut bénéficier de la collaboration d’une conseillère ou d’un conseiller en sécurité financière, que vous économisiez 50 $ par semaine ou 50 $ par mois. Les conseillers et conseillères en sécurité financière font équipe avec des personnes de tous les milieux, à toutes les étapes de la vie et de toutes les générations. Ce sont des partenaires de confiance qui guident leur clientèle et travaillent avec elle pour déterminer et éliminer les obstacles, et créer des plans financiers clairs et personnalisés.

Lorsqu’il est question d’argent, Jessica Baker affirme que nous partageons tous et toutes un point commun : « Quelle que soit votre situation actuelle, il existe des ressources qui peuvent vous aider à atteindre vos objectifs, que vous vous considériez comme un ou une pro ou novice. Tout commence par la préparation d’un plan financier adapté à vos besoins uniques. »

 

 

 

 

 

 

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

NYLOZAN

EVOLUCIOLE

LES GRANDS EXPLORATEURS

SYNER G SUPPLEMENTS

VÉRO YOGA

SITE DE RECONTRES

DEMANDEZ ET VOUS RECEVREZ

JEU PYRABBLE

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers