fbpx

Terres de rosés

C’est une reine française , la bienheureuse Éléonore de Provence qui imposa le rosé comme vin de la cour, avec son mariage avec le roi Henri III d’Angleterre au XIIIe siècle. Mais le vignoble date des Phocéens (grecs). Celui de Beaulieu a été planté il y a plus de deux mille ans, dans le cratère du seul volcan éteint de la Provence, le Trévaresse. Appartenant historiquement aux comtes de Provence. Il est ensuite passé  successivement par toutes les grandes familles de Provence. Il appartient aujourd’hui à la famille Guénant. La demeure était en ruines, elle a été restaurée tout comme le vignoble au début du millénaire par la famille. Nous pouvons même quand la pandémie sera chose du passé vous organiser le logis sur place, dans plusieurs suites.  Le tout se nomme maintenant la villa Beaulieu et les vins c’est l’affaire de Bérangère Guénant et de son équipe.  (photo) Passez voir ce site pour en savoir plus :https://www.routedesvinsdeprovence.com/en/vineyards/chateau-beaulieu/

La France demeure le premier producteur- consommateur au monde, environ 35% des rosés viennent de nos cousins, ils en consomment aussi beaucoup. La production augmente de manière exponentielle depuis le début du millénaire. Ils ont plus d’une centaine d’AOC en rosés

Le seul vin disponible ici, du château de Bérangère est leur rosé, qui fait partie de notre liste des 20 meilleurs depuis plusieurs décennies. Nous l’avons dégustés sur plusieurs millésimes. Cette fois c’est le 2020 toujours dans la bouteille particulière qui a été dégusté. Ce coteaux d’Aix-en-Provence est selon le site de la SAQ, 73% grenache le reste en cabernet -sauvignon.  Une robe d’un rosé pâle, comme vous pouvez voir sur la photo. Un vin énergique en saveurs de petits fruits rouges, melon d’eau, agrumes, je résume le comité comme toujours. La bouche reprend joyeusement le tout, pour nous donner de la fraîcheur les jours de canicule comme ceux que nous avons. Un vin riche et sensuel nous dit un de nos directeurs, avec de la personnalité. Est -ce celle de Bérangère ? Que dire de plus ? Nous allons passer les voir lors de notre prochain séjour dans la région.  Le prix de 16,35$ , la disponibilité dans plus de 130 magasins font que nous en achetons plusieurs tous les ans.  Attention il y aura une hausse des prix sous peu. https://www.saq.com/fr/12221628-  La photo de Bérangère vient de ce site qui nous raconte toute l’aventure de la rénovation : https://www.maison.com/decoration/reportages/chateau-beaulieu-villa-baulieu-7215/

Autres régions  de France  

Trois autres rosés méritent notre attention, le rosé d’Alsace pinot noir Wilm 2020 a été dégusté par le groupe de notre directeur Denis, alias Denysios. Une belle robe saumonée part un bal de saveurs d’agrumes, de fraises et d’abricots. Servi frais, ce vin demi-sec, reprend progressivement en bouche les saveurs du nez. Son comité mixte le voit bien avec des tapas sinon avec de plats asiatiques légers. La photo vient de notre collègue Claude qui avait eu un coup de Coeur pour le millésime précédent :   https://vinformateur.com/prix-vins-rose/coup-de-coeur-dalsace-pinot-noir-rose-2019-de-la-maison-willm/

Un rosé de Collioure, celui des Roches du Domaine de la Tour vieille  2020 . Ceux de notre génération s’en souviennent, Monsieur Parizeau y avait un petit vignoble dans ce petit coin de France. Vincent et Christine, font du vin en contemplant la mer, ils ont aussi aménagées des terrasses et une solera, héritage familial dont le plus vieux vin date de 1952. Le couple assure une production autour de deux appellations: Collioure et Banyuls. Deux superbes appellation de rosés. Un assemblage de 40% de la syrah,  le reste entre les deux grenaches. Les commentaires disent très beau, très raffiné, une robe charmante . Le bouquet est exotique, fruité, floral, fin, petits fruits et fruits exotiques qui nous mettent l’eau à la bouche. Tout repart en bouche avec une belle longueur en finale, le rosé pour toute l’année, 21,90$ dans plus de 60 magasins : https://www.saq.com/13574433

En Californie

Le Terre Rouge mérite notre attention, avec son  2019 grand vin gris rosé signé Bill Easton qui ne fait rien comme les autres. Ce gris d’Amador, est un assemblage assez unique de  38% de grenache,  de 35% mourvèdre, de roussanne, grenache blanc  et viognier dans la même proportion soit 9%. Un grand rosé qui se compare aux Bandols et ceux de Tavel . Un superbe vin, qui a fait un peu de barrique, ce qui lui donne un peu d’épices, et un boisé fort  élégant.  Je résume le comité mixte, de belles nuances, du fruit blanc, rouges, fines herbes, melon du sud, un grand plaisir qui justifie son prix . Seul ou avec le saumon sous toutes ses formes. Nous avions un Bandol qui revient 10$ de plus ici, et celui-ci est passé 1er.  32$ dans 111 magasins. Nous lui donnons même 2-3 ans au cellier. https://www.saq.com/fr/11629710

 

.

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

LES GRANDS EXPLORATEURS

SYNER G SUPPLEMENTS

NYLOZAN

DEMANDEZ ET VOUS RECEVREZ

SITE DE RECONTRES

JEU PYRABBLE

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers