fbpx

Un livre, un vignoble, un vin pour 4 décennies

Nous en avons parlé , l’Orpailleur a 40 ans cette année. Pour célébrer en grand avec nous, ils ont fait un livre souvenir de 100 pages, acheté un autre vignoble et un nouveau vin festif vient de sortir. Tout cela élémentaire, mérite donc une autre page et une visite au vignoble prévue en juillet.

40 ans d’histoire… à découvrir et à lire! Le livre est un album qui résume 40 ans de vignes, de cépages de travail au Québec, c’est aussi l’histoire du vignoble québécois depuis 40 ans.  Il explique aussi toutes les parcelles du vignoble. Voici la présentation de leur équipe . Le moment était venu, au bout de 40 années d’existence de l’Orpailleur, d’y consacrer un livre.

D’autant que la viticulture au Québec fait maintenant partie de notre patrimoine. Loin des quelques pionniers, près de cent soixante-dix vignerons sont près de vous pour vous faire découvrir leur passion. Nous aurions pu tenter d’écrire un roman :  tous les ingrédients sont là ! Le cadre exceptionnel de l’Estrie, les quatre « mousquetaires », les aventures entreprises, les combats gagnés …  Les moments difficiles, presque désespérants. Et bien sûr les moments de grandes joies. L’émotion accompagne l’aventure ! Nous avons voulu un livre pour vous, ami de l’Orpailleur, vous qui êtes venu pour la première fois en 1985, ou qui le découvrez aujourd’hui. Nous espérons qu’en ouvrant ce livre, vous trouverez des réponses à vos questions. Quelle est l’histoire de l’Orpailleur ? Quels hommes portent toujours à quatre ce vignoble depuis 40 ans ? De quoi est fait le quotidien d’une année ? Sommes-nous au cœur du développement durable ? Et pourquoi a-t-il fallu tant de temps pour goûter des vins « de chez nous » ? En 1984, Gilles Vigneault disait en parlant des vins de l’Orpailleur : « Depuis le vignoble de Dunham jusqu’à votre verre … il est authentiquement d’ici ». L’aventure commençait ! Le tout écrit par Hervé Durand avec la grande complicité de Laure de Coussergues, la fille de Charles Henri, qui sur leur site écrit bien des anecdotes que nous retrouvons dans le livre de 100 pages. Imprimé au Québec sur du papier Enviro, fait de fibres 100% post-consommation

2 vins : Un nouveau et celui du nouveau vignoble 

Pour célébrer voici le nouveau type de vin tout en fraîcheur, léger et très aromatique, l’Orpailleur Frisant! Un mousseux léger,  légèrement effervescent, 7% en alcool que nous avons dégustés en groupe dans la Petite Italie pour célébrer le retour de la belle saison.  Un assemblage de muscat osceola et muscat de New York, deux des cépages les plus expressifs du vignoble, une courte macération pelliculaire lui confère une robe estivale rosé .Cela donne un petit rosé élégant, intense en nuances de fruits et de fleurs. Petits fruits rouges d’ici, fleurs du printemps et quelqu’un a dit canneberge, c’est écrit. La bouche de caractère, reprend les arômes de plusieurs nez avec plus d’exotisme, on a lu cette fois melon d’eau. Les bulles sont longues tout comme la finale, ce vin a fait l’unanimité du comité de nos directeurs .  J’ai une mission en acheter quand je vais passer plusieurs bouteilles, il est en vente sur place et en livraison sur demande. Curieusement Charles Henri était à Ici Radio Canada le 24 pour en parler, il a planté le tout il y a 7 ans. et a fait un vin de type italien festif, nous étions dans la Petite Italie c’était parfait. Un vin de patio pour tout l’été et pour toutes les célébrations.

Pour le vignoble acheté, c’est celui d’en face, Union Libre. Nous en avions parlés dans cette chronique, lors de notre dernier passage, en 2020, il a offert le vignoble à ses voisins en 2021 , il voulait prendre une retraite du milieu :  https://www.citeboomers.com/union-libre-le-vignoble/

Le 2021 blanc 50-50 vidal seyval que curieusement nous n’avions pas eu en 2020 était le vin dégusté sur deux soirs. Un vin facile à boire que tous ont aimés. Une robe estivale lance un bal de saveurs , un vin relevé et qui nous révèle des nuances de fruits exotiques, agrumes, melon tropical, quelqu’un a écrit rhubarbe mais sans doute en osmose avec celle que notre chef vient de faire cuire. Une autre lui a trouvé un peu de minéral et de floral. Avec des asperges du Québec, c’était un accord intéressant, il est au monopole, on parle du 2020 mais le 2021 doit arriver si ce n’est pas fait ce qui devrait donner des vins dans plus de magasins. 17,95$ dans 26 magasins. https://www.saq.com/fr/13797979

Certaines boutiques comme les Minettes et la Boîte à vins en auront aussi sous peu . Idéalement passez sur place voir les deux vignobles, vous pouvez y prendre un repas au Tire Bouchon de l’Orpailleur en plus. Le vignoble sera ouvert plus souvent avec la nouvelle équipe. Merci à nos directeurs pour la dégustation, Denis, Marcel notre directeur des vins italiens, Sylvain et Alain nos deux invités et votre sommelier.

 

 

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

PARC SAFARI

SYNER G SUPPLEMENTS

SITE DE RECONTRES

NYLOZAN

JEU PYRABBLE

GESTION DE POIDS

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

COACHING

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers

Media of the day